Terminal pétrolier de l'Otan à Castel Bihan en Lanvéoc























Les photos ci-dessus ont une représentation incertaine. Elles portent les dates de 1964 et 1965 et la mention Lanvéoc. Le chantier de la base sous marine de l'Ile Longue commence en 1967. L'autre possibilité en dehors du terminal pétrolier serait le dépôt de carburant de Térénez entamé lui aussi à partir de 1962. A moins que la datation ne soit erronée...

La base aéro-navale de Lanvéoc-Poulmic est affectée au dispositif de l'OTAN et réclame un approvisionnement en carburant protégé et disponible. La seconde guerre mondiale a laissé des Ducs d'Albe pour accueillir des vaisseaux de guerre allemands en bout. L'opportunité d'ajouter des pipelines sur ces supports complétés par des gabions et ceci jusqu'aux quais déjà existants facilite le choix de l'installation d'un terminal souterrain antiatomique en pleine guerre froide. Des pétroliers de 180m de long pouvaient assurer la livraison des carburants.

Des tunnels sont creusés dans la roche de Castel Bihan dès 1962 au frais de l'Otan pour la Marine nationale. Le décrochage de la France de l'Otan en 1966 modifie les perspectives et l'utilité du terminal d'autant que les manœuvres d'approche d'un pétrolier sont bien moins évidentes que prévu. L'armée française maintient le site au ralenti et y construit des baraquements sur 1200m² ceci jusqu'en 1992. Les conduits pétroliers rouillent et sont devenus dangereux. Ils nécessitent une démolition (2001) d'autant qu'une activité de plaisance au port de Lanvéoc augmente les risques accidentogènes.

La commune de Lanvéoc aurait aimé mettre en place un port à sec mais la mise en conformité est dispendieuse...

Peut-être avez-vous reconnu avec certitude la nature des photos présentées. N'hésitez pas à envoyer un message ci-dessous, c'est anonyme. Sinon vous avez une adresse courriel en bas de page pour obtenir une réponse personnalisée. D'avance merci, pour vos précisions.




< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La villa Sévellec.
Emmanuel Macron un mutin gourmand.
La Maison du marin de Morgat.
Les plissements et grottes roses de Keric Bihan en Argol.
Le chantier naval Belbeoch de Morgat.
Voltigeur Mudry Cap 10 des poussins de l'escadrille 50S.
Naufrage du Galant Passeur.
Maison du garde-barrière de Telgruc, le modèle typique des PN.
Le palmier de Chine signe extérieur de bon goût 1930.
Un peu de clarté sur les prénoms bretons...
La rue du Pâl dite Grand-rue...
La vedette Diane Rouxel volontaire de la BAN de Lanvéoc Poulmic.
Hôtel le Repos de la côte
La dernière vie de Simon.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite