Sous marins Naïade Q015 et Q124

Elle regarde l'objectif, il regarde au loin comme tout bon marin, quelle fut leur histoire ?

Une photographie pour seul thème de mémoire. Le ruban du bachi indique SOUS-MARIN NAÏADE. La marine française connut deux sous-marins "NAÏADE" de deux générations différentes, l'occasion d'une évocation maritime à travers le souvenir de deux visages camarétois immortalisés.

• Sous-marin Naïade Q015, premier exemplaire d'une série de sous-marins en service avant la première guerre mondiale sur plans de l'ingénieur Gaston Romazzotti. Nommé officiellement torpilleur sous-marin, surnommés par les marins "les fritures" (chaque sous-marin de ce type porte un nom de poisson) et par Emile Bertin (savant du génie maritime reconnu 1840-1924) "les Noyades". 23m76 de long, 2m26 de large pour 11 matelots et 2 officiers pour 70,32 tonnes en surface. Immersion maximale 30m. Armé de deux torpilles de 450mm. Moteur électrique rechargeable par dynamos. Ces sous-marins de côte surveillaient la circulation maritime de proximité et lançaient des torpilles à l'encontre des intrus. Arsenal de Cherbourg 1902-1905 - rayé 21 mai 1914. Seul fait connu, il aborde accidentellement le navire polaire Jacques Cartier dans le port de Dunkerque le 04 mars 1908 ce qui occasionne des avaries de faibles ampleurs. En 1916, il sert à des tests d'explosifs et en 1920, il est vendu à Cherbourg pour sa ferraille.

• Sous-marin Naïade Q124 de type Sirène. Sous-marins de deuxième classe sur plans Loire-Simonot. 64m de long, 5m20 de large pour 38 matelots et 3 officiers pour 609 tonnes en surface. Immersion maximale 80m. 7 lances torpilles, 1 canon de 75mm, 1 mitrailleuse AA de 13,2mm. 2 moteurs diesels et deux électriques. Ateliers et Chantiers de la Loire à Saint-Nazaire 1923-1926. Sabordé à Toulon en 1942, renfloué par l'armée italienne en mars 1943, coulé par bombardement US un mois plus tard, renfloué à nouveau, puis à nouveau coulé dans les mêmes conditions par l'aviation US. Renfloué en 1945. Sert de cible à des tirs de torpille à partir deux Bloch MB-175T de l’escadrille 6B. Durant son service le sous-marin perdit en mer 3 membres d'équipage (2 en 1929, 1 en 1935). Aucun fait de guerre retenu.



Destins de guerre

Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Sous -marin Germinal

Sous marins Naïade Q015 et Q124

Dixmude

Tahure

11 novembre

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Pluton

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

25/26 août 1944 bombardement de Roscanvel

3 septembre 1944 bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Commandant L'Herminier

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Marcel Clédic

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Yves Lagatu

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel

Les forces américaines de la libération de Brest et Crozon

3rd Division Air Force

Task force (A et B)

Les forces allemandes lors de la libération de Brest et Crozon

Les légions étrangères allemandes présentes en Crozon

2. Tactical Air Force RAF

Gardien de batterie

Pilote aviateur Gaston Beven

Officier mécanicien Capitaine Jean Tassa

Guy Eder de la Fontenelle

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

APRES 1945



A la une :

Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2021