Histoire des moulins

Moulin tour à vent de Luzéoc en Telgruc-sur-Mer.

Toutes cultures de céréales à destination de l'alimentation humaine, de toutes les époques d'un lointain passé, nécessitaient la mouture des grains pour en obtenir de la farine. Que ce fut pour diverses galettes ou pains, cette farine assurait la nourriture de base des plus pauvres aux plus riches. Cette mouture des grains se faisait par des meules à bras que des paysans maniaient jusqu'à l'extrême fatigue jusqu'à ce qu'au retour des Croisades du Moyen-âge des Seigneurs de guerre reviennent avec l'idée en tête de construire des moulins à vent ou à eau comme ceux qu'ils avaient vu au Moyen-Orient durant leurs périples guerriers.

La presqu'île de Crozon étant un ensemble de seigneuries – Comté de Crozon – Baronnie de Poulmic – Marquisat de Rosmadec – Seigneurie de Launay – Seigneurie du Lez – Seigneurie abbatiale de Landévennec, sachant que 20% des revenus financiers de chacune sont liés à la production de farine grâce aux banalités (versements monétaires réguliers), chaque seigneur se fait construire des moulins à vent, à eau, à foulon ou à marée pour assurer à son fief un rayonnement incontestable. Chaque rang de noblesse offre des prérogatives d'installation du moulin. Les vassaux se contentent de construire leurs propres moulins à 4466 mètres minimum de leur seigneur.

La presqu'île est ainsi quadrillée de moulins de tous types selon la topographie et chaque paysan est affecté à un moulin sans discussion possible. Le meunier dispose d'un bail d'exploitation envers le seigneur propriétaire et se rémunère au 1/16ème de farine selon la Coutume de Bretagne. Chaque céréale est broyée par des meules adaptées à sa résistance mécanique. Aux céréales tendres les meules en pierres tendres (froment – avoine – orge) et inversement aux céréales dures les meules en pierres dures essentiellement le seigle. L'entretien du moulin est sous le régime des corvées infligées aux paysans.

Au cours du 18ème siècle quelques autorisations sont accordées à des fermiers aisés pour construire un moulin hors statut de moulin seigneurial. Seigneurie en déliquescence, transfert d'influence, calcul politique pour contrecarrer une seigneurie rivale, qu'importe les raisons, cette rare ouverture fissure la main-mise féodale ou cléricale sur les terres.

La Révolution Française est sensée briser définitivement les privilèges et les prix dispendieux imposés aux populations... Simple espoir car si la noblesse n'ose plus se montrer, une nouvelle classe aisée va investir dans une nouvelle génération de moulin et faire pousser ceux-ci comme des champignons dans le moindre courant d'air, sur le moindre ruisseau et ceux-ci aux tarifications identiques... On se dispute l'accès aux rus en contestant le droit de l'eau. Des procès à n'en plus finir se tiennent entre voisins. Notaires, bourgeois, boulangers fortunés, chacun y va de son moulin au 19ème siècle et les voiles blanches se voient de partout au large. Plus de cent moulins sont en fonctionnement, certains le temps d'une saison parce que le vent est capricieux, la sécheresse des ruisseaux est parfois intarissable et les faillites qui en découlent nombreuses.

La consommation de la farine est modeste en presqu'île car le pain est trop cher. La farine est livrée à Brest par bateau pour beaucoup aux casernements et le reste aux civils. Sans ces achats massifs, les moulins n'auraient pas survécu à la Révolution. Cependant, les stratèges militaires s'inquiètent de cette prolifération et se demandent si parmi ces meuniers il n'y aurait pas quelques espions ennemis qui communiqueraient avec une flotte hostile croisant au large. Certains moulins à vent surplombent des batteries côtières hauts lieux de dissuasion qui nécessitent une certaine discrétion. Rien ne sera avéré au final.

Survient la première guerre mondiale, la mobilisation des meuniers et des paysans. La fin des moulins est annoncée par leurs abandons. L'après guerre permet aux moulins les plus performants de survivre un temps mais la rentabilité s'érode, les frais d'entretien augmentent. Les moulins à eau sont deux fois plus rentables que les moulins à vent trop dépendant de l'énergie éolienne très variable... Dans les faits, seul le moulin à marée de Landévennec sort son épingle du jeu, il est véritablement actif avec ses deux marées quotidiennes qui lui assurent un mouvement quasi permanent.

Dans d'autres régions agricoles, la mécanisation des moulins grâce à des fonds industriels relègue la meunerie artisanale d'autant plus que l'agriculture presqu'îlienne n'aura de cesse de décroître. Lors de la seconde guerre mondiale, l'armée d'occupation allemande rase quelques moulins pour éviter qu'ils ne constituent des repères de navigation aérienne ou navale, d'autres sont décoiffés pour recevoir un canon anti-aérien. Aujourd'hui, quelques moulins en Crozon subsistent souvent à titre de propriété privée et aménagés en demeure sans ailes.

Certaines communes gardent des vestiges significatifs de l'ère des moulins : Crozon - Le Fret, Morgat, Camaret, Telgruc, Landévennec, Lanvéoc, Roscanvel

La dernière comtesse de Crozon

Les épidémies

La pierre du mariage

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Jeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du Fret

Maître des barques

L'histoire des moulins

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Dundee

Le Galant-Passeur

Péri ou disparu en mer

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

La légende des Korrigans

La fin de la flûte Rhône

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Vedette des douanes en sauvetage

Grésillon

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Benoît Hamon incognito

Louis Jouvet

Marie-Jo Guével maître verrier

Gérard Guéguéniat artiste

Frère François le Bail géologue

Alphonse et Gabriel Chanteau peintres

Petit commerce

Plaque émaillée licence IV

Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance

La visite d'Erwin Rommel

Câble sous-marin

Les vacances de de Gaulle à Morgat

Les architectes qui comptent

Les Filles du Saint Esprit

Antennes-relais

Poteaux en béton

Poteaux en bois

Repère de nivellement général

Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon

Tempête Amélie

Enfouissement de lignes électriques

Les ancres qui chassent



A la une :

Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
La cale brisée de Morgat.
La petite histoire du Ménez Luz.
La conserverie "La Telgrucienne".
Batterie du Menez Caon.
Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020