Pêche à la sardine – la vie des sardiniers

Bien qu'issue de l'Antiquité, au 19ème siècle et au début du 20ème, la pêche à la sardine est une activité majeure. Pêche essentielle de survie car la principale nourriture de la famille du pêcheur est la sardine, tous les jours de la semaine.

En presqu'île de Crozon, soit dans le port de Morgat et de Camaret-sur-Mer pour l'essentiel de la flottille, la pêche de la sardine se pratique du lundi au vendredi, en général tôt le matin sur un bateau de pêche sardinier, une barque longue de bois sur laquelle 5 à 6 hommes sont embarqués. Chacun est venu avec son filet de pêche dont il est propriétaire et dont il doit assurer l'entretien.

Le bulletin météo est le fruit d'une concertation avec les anciens. La direction du vent et l'état de la mer sont les deux indicateurs principaux.

Chaque patron de pêche a ses zones favorites dans la mer d'Iroise, néanmoins la présence d'oiseaux marins en plongeons répétés sur une mer qui semble grouiller d'une activité étrange en surface est le meilleur des indices. Les bancs de sardines sont si intenses que l'océan tout entier semble frétiller.

Pour un affolement général, un peu de boette (appât – poissons hâchés) est jeté à la mer. Chaque pêcheur jette son filet puis se fait aider pour le ramener à bord. Le filet de coton bleu à petites mailles coincent les sardines au niveau de la tête. Le contenu du filet est versé sur le pont puis agencé dans des caisses de bois empilées ou des paniers en osier. Les dernières sardines sont enlevées une à une du filet. Progressivement le bateau se remplit.

Un repas chaud est possible à bord sur un petit réchaud à feu de bois. De la soupe de poissons, la cotriade, un peu de pain, du vin et l'on reprend la pêche.

Le sardinier revient à son port d'attache dans l'après-midi à partir de 15 heures si la pêche a été bonne, plutôt vers 18 heures quand la journée est mauvaise.

Le pêcheur reprend son filet et un panier de sardines en guise de première rémunération. Le reste s'estimera en fonction de la vente du produit de la pêche et selon l'humeur du patron pêcheur, qui lui-même aura subi l'humeur du revendeur. Les cours sont bas, trop de pêches, trop de pêcheurs.

Les épouses et fiancées attendent sur le quai en tricotant. Elles ont vécu les corvées domestiques et le travail au champ depuis le matin, elles vont travailler à l'usine de conserve jusqu'à 23 heures voire plus si le travail ne manque pas. Le couple se croise la nuit.

Le samedi est le jour de l'entretien du bateau de pêche ainsi que des filets qui se déchirent facilement et dont il faut refaire les mailles une à une. Enfin les filets sont accrochés au mât pour un séchage complet déterminant pour la durée de vie de celui-ci.

La moitié des maigres revenus passent dans la consommation de vin dans les débits de boisson. Heureusement que le salaire des ouvrières des conserveries font la jointure.

Un pêcheur malade prête son filet et seulement la moitié de la valeur de la pêche lui revient, c'est toujours cela, la solidarité est une tradition.

La chaloupe dure 10 ans au mieux, elle est régulièrement enduite de coaltar afin d'éviter le pourrissement.

Histoire locale

L'empire romain : Camp romain du Kerloc'hMonnaie de PostumeVoies romaines.

L'ancien régime : La dernière comtesse de CrozonL'histoire du comté de CrozonLes fourches patibulairesJeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du FretMaître des barquesLa loi du milliard pour les émigrésArmoiries des communes

Les personnalités : Marguerite de SavoieJean MoulinLa visite d'Erwin RommelLouis Prucser moine résistantLes vacances de de Gaulle à MorgatGabrielle Colonna-RomanoLouis JouvetMonique Keraudren & Gérard Aymonin botanistesFrère François le Bail géologueMacron à Crozon carton rouge 2018Les architectes qui comptent

Artistes : Marie-Jo GuévelGérard GuéguéniatAlphonse et Gabriel ChanteauPierre ChanteauMaxime MaufraJim E Sévellec

Les gens : Statut social des femmes par leurs pierres tombalesLes épidémiesBaisse de la population à cause du sable marinResencement : baisse du nombre d'habitantsMourir en vacancesCurés de campagneLes Filles du Saint EspritVendeur colporteur de presse VCPDémocratie participativeRIP Référendum d'initiative partagéePrécarité et délinquanceAlmanach du forestierTour de FranceCaravane publicitaire

Pêche : Locations au Fret pour les pêcheurs de coquillesUne vie de sardinierCrise sardinière le vrai le fauxExtermination des bélugas au canonLe Mauritanien RocamadourL'histoire des MauritaniensPéri ou disparu en merLa Janine monument historiqueDundee

Epaves et échouages : Le fantôme de LandévennecLa fin de la flûte RhôneL'épave du Tante YvonneD'autres épavesL'échouage du PérouL'échouage du DuguesclinPlanches découvrantesIndemnisations de l'Erika

Vieilles coques : Inauguration du navire école Charles DaniélouHorreur à bord du BreslawLe Bel EspoirVoiliers anciens et vieilles coquesVoile pince de crabeGrésillonBateau à vapeur l'AverseLa FauvetteLes ancres qui chassent

Navires d'aujourd'hui : Seajacks ScyllaVedette des douanes en sauvetageVedettes PM 509 PM 510Méthanier à membraneTempête AmélieStellamarisPétrolier WhitstarLiaisons maritimes

Légendes coutumes toponymes: La pierre du mariageLa chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la filleLe Galant-PasseurLa légende des KorrigansTraduction de toponymesLan – Ermitage

Aménagements : L'histoire des moulinsLivre terrier et cadastre napoléonienManoir disparuPetit commercePlaque émaillée licence IVBoîte jaune de la PosteCâble sous-marinAntennes-relaisPoteaux en bétonPoteaux en boisPoteaux composites & fibres de verreDéploiement de la fibre optiqueEnfouissement de lignes électriquesLignes de haute-tensionPoste de transformation de haute tensionRepère de nivellement généralPistes cyclablesL'histoire des pompes à essence

Culture : Tournages de films de cinémaSéries Tv et courts métragesOrchestre de la WW2


°°°




A la une :

Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021