Pêche à la sardine – la vie des sardiniers

Bien qu'issue de l'Antiquité, au 19ème siècle et au début du 20ème, la pêche à la sardine est une activité majeure. Pêche essentielle de survie car la principale nourriture de la famille du pêcheur est la sardine, tous les jours de la semaine.

En presqu'île de Crozon, soit dans le port de Morgat et de Camaret-sur-Mer pour l'essentiel de la flottille, la pêche de la sardine se pratique du lundi au vendredi, en général tôt le matin sur un bateau de pêche sardinier, une barque longue de bois sur laquelle 5 à 6 hommes sont embarqués. Chacun est venu avec son filet de pêche dont il est propriétaire et dont il doit assurer l'entretien.

Le bulletin météo est le fruit d'une concertation avec les anciens. La direction du vent et l'état de la mer sont les deux indicateurs principaux.

Chaque patron de pêche a ses zones favorites dans la mer d'Iroise, néanmoins la présence d'oiseaux marins en plongeons répétés sur une mer qui semble grouiller d'une activité étrange en surface est le meilleur des indices. Les bancs de sardines sont si intenses que l'océan tout entier semble frétiller.

Pour un affolement général, un peu de boette (appât – poissons hâchés) est jeté à la mer. Chaque pêcheur jette son filet puis se fait aider pour le ramener à bord. Le filet de coton bleu à petites mailles coincent les sardines au niveau de la tête. Le contenu du filet est versé sur le pont puis agencé dans des caisses de bois empilées ou des paniers en osier. Les dernières sardines sont enlevées une à une du filet. Progressivement le bateau se remplit.

Un repas chaud est possible à bord sur un petit réchaud à feu de bois. De la soupe de poissons, la cotriade, un peu de pain, du vin et l'on reprend la pêche.

Le sardinier revient à son port d'attache dans l'après-midi à partir de 15 heures si la pêche a été bonne, plutôt vers 18 heures quand la journée est mauvaise.

Le pêcheur reprend son filet et un panier de sardines en guise de première rémunération. Le reste s'estimera en fonction de la vente du produit de la pêche et selon l'humeur du patron pêcheur, qui lui-même aura subi l'humeur du revendeur. Les cours sont bas, trop de pêches, trop de pêcheurs.

Les épouses et fiancées attendent sur le quai en tricotant. Elles ont vécu les corvées domestiques et le travail au champ depuis le matin, elles vont travailler à l'usine de conserve jusqu'à 23 heures voire plus si le travail ne manque pas. Le couple se croise la nuit.

Le samedi est le jour de l'entretien du bateau de pêche ainsi que des filets qui se déchirent facilement et dont il faut refaire les mailles une à une. Enfin les filets sont accrochés au mât pour un séchage complet déterminant pour la durée de vie de celui-ci.

La moitié des maigres revenus passent dans la consommation de vin dans les débits de boisson. Heureusement que le salaire des ouvrières des conserveries font la jointure.

Un pêcheur malade prête son filet et seulement la moitié de la valeur de la pêche lui revient, c'est toujours cela, la solidarité est une tradition.

La chaloupe dure 10 ans au mieux, elle est régulièrement enduite de coaltar afin d'éviter le pourrissement.

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Jeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du Fret

Maître des barques

L'histoire des moulins

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Dundee

Le Galant-Passeur

Péri ou disparu en mer

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

La légende des Korrigans

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Grésillon

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Benoît Hamon incognito

Louis Jouvet

Marie-Jo Guével maître verrier

Gérard Guéguéniat artiste

Petit commerce

Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance

La visite d'Erwin Rommel

Câble sous-marin

Les vacances de de Gaulle à Morgat

Les architectes qui comptent

Les Filles du Saint Esprit

Antennes-relais

Poteaux en béton

Poteaux en bois

Repère de nivellement général

Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon

Tempête Amélie

Enfouissement de lignes électriques



A la une :

Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019