Le paquebot Pasteur le navire exemplaire au mouillage à Landévennec

Le Pasteur dans l'anse de Penforn en attente...

Le Pasteur quitte Landévennec le 26 septembre 1957.

Le paquebot Pasteur vu du HMS Manchester en juillet 1941.

Débarquement des blessés d'Indochine à Marseille par une passerelle du Pasteur appartenant alors à la Compagnie de Navigation des Chargeurs Réunis.

Le paquebot Pasteur devait naviguer entre la France et l'Amérique du Sud paisiblement le temps des croisières de loisir dès 1939 date de sa mise en service. Malheureusement la seconde guerre mondiale éclate et voilà que de navire de luxe il devient transporteur d'or, d'armes, de troupes sans jamais faiblir. Il est réquisitionné par la Royal Navy sous l’œil bienveillant du Général de Gaulle et traverse la guerre sans embûches.

Après cette période admirable au service de la Patrie, il est à nouveau réquisitionné par la France pour l'Indochine, puis l'Algérie. Navire hôpital, navire de la dernière chance pour certains corps d'armée, il revient épuisé mais intact à Landévennec au cimetière de bateaux.

Défraîchi, personne ne donne cher de sa carcasse et pourtant une compagnie maritime allemande le rachète en 1957 pour un rajeunissement et un retour aux sources : le transport de passagers. Refait à neuf, il redevient un paquebot transatlantique pendant dix ans sous un nouveau nom le « Bremen  ».

Ensuite, il change de nationalité par trois fois encore et se fait : grec, philippin, taïwanais... En 1980 il est mené à la casse par voie maritime et s'arrange pour périr en mer pour éviter d'être dépecé comme une vulgaire coque.

Un paquebot décoré de la croix de guerre 1939-1945 et de la croix de guerre des TOE en 1952 au destin remarquable.

1 million 100 mille passagers transportés dont les deux tiers ont été des militaires...

Sillon et vasière du Pâl

Le moulin à marée du Folgoat

Le cimetière de bateaux

L'escadre de réserve

Les magasins du 19ème siècle

Le passage de Penforn

La petite cale de Penforn

Port Maria

Villa de la famille Crouan puis Farge

Docteur Bavay

Henriette Antoinette Rideau du Sal

L'ancienne abbaye Saint Guénolé

Yann Landevenneg

La maison abbatiale

La nouvelle abbaye de Landévennec

Légende bretonne du moine pétrifié

L'Hôtel Beauséjour

Hôtel La Station

Restaurant Plaisance

L'île d'Arun

L'illustre Pasteur au mouillage

Ecole de Landévennec

La ferme Deomp D'Ar Ger

Rue Crève-Coeur

Maison de l'architecte Albert Cortellari

Rue du Pâl

Hôtel le Repos de la côte

Aménagement des jardins

Landéflore marché aux fleurs

Sculpture d'art moderne en bronze




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen