Lanvéoc



Le port, ses cales, sa plage...

Amer de Penn-ar-Vir

Eglise Sainte Anne

La Poste

Briqueterie du Stang

Moulins

Rue Casse-cou

Menhirs

Ecole Yves Offret

Les maisons Ty Breiz

Manoir de Kerhontenant

Manoir de Poulmic

Manoir de Hellen

Fontaines

Calvaires

Le fort de Lanvéoc

Le sous marin Sfax

Tombes du Commonwealth

Création de la commune de Lanvéoc et premier maire

L'origine du toponyme de Lanvéoc serait une contraction des mots "lann" et "Maeoc". Le premier signifiant monastère en breton et Maeoc étant un saint Breton. Lanveoc se retrouve dans les écrits les plus anciens puis glisse progressivement vers Lanvaux, parfois Lanvoc pour revenir à Lanvéoc une bonne fois pour toute.

Lanvéoc fut un village dépendant religieusement et administrativement de Crozon. Un site de commerce plutôt actif avec sa large rue Nationale devenue Grand'rue où les foires se succédaient mais dont les principaux bénéfices allaient dans des poches crozonnaises. Lanvéoc devint enfin une paroisse autonome en 1862 et une commune en 1872.

Une famille noble fit la pluie et le beau temps durant des siècles : les seigneurs de Poulmic dont le fief était constitué d'un château, de fermes, d'un four, de moulins, d'un colombier et tout autre élément constituant le fait d'une domination économique, sans oublier une chapelle. Le dernier descendant de Poulmic fut guillotiné à la révolution. Le noble patrimoine déconstruit, une métairie remplaça le château avant d'être rasée pour devenir une base aéronavale en 1936 jusqu'à ce que vienne se joindre l'école navale* de Lanvéoc-Poulmic.

Cette appréciation militaire de Lanvéoc est ancienne car le fond de la stratégique Rade de Brest est une préoccupation des autorités militaires de toutes les époques et il s'y trouve une butte naturelle en bord de mer qui ne demandait qu'à être fortifiée pour recevoir une batterie de côte. Plusieurs installations y virent le jour, les suivantes étant plus étoffées que les précédentes pour en venir au fort de Lanvéoc dont les murs subsistent partiellement.

*L'école navale est validée par ordonnance sous Louis Philippe en 1830 bien qu'elle existe de manière non officielle depuis longtemps déjà. Une école navale sous statut désormais et exclusivement cantonnée à bord du vaisseau Orion, jusqu'en 1840, puis les Borda, le Duguay Trouin jusqu'en 1914. Ensuite l'embarquement se fait sur des torpilleurs jusqu'en 1935. Ce sera en 1936, que l'école mettra pied à terre dans le nouvel édifice de St Pierre Quilbignon à Brest.
Viendra la guerre qui perturbera l'enseignement sans l'interrompre complètement, mais pas à Brest sous occupation allemande... Les effectifs sont disséminés, Toulon, Dakar, Clairac (Lot et Garonne), Angleterre.
L'école de Brest est enfin partiellement détruite.
L'école navale est transférée sur la base de Lanvéoc Poulmic dans des baraquements après guerre. L'Ecole Navale d'aujourd'hui a été inaugurée en 1965 par le Général de Gaulle en tant que Président de la République. Depuis Lanvéoc est une commune dépendante de sa vie militaire comme toute la presqu'île de Crozon..



A la une :

Les essais de la frégate furtive Alsace.
L'histoire des ruines de Trévarguen en Roscanvel.
Les détails de la mission N°601 du bombardement du 3 septembre 1944 de la presqu'île de Crozon.
Les bombardements des 25/26 août 1944 à Roscanvel. Intervention de la 2TAF. Intervention de 3rd Bomb Division.
Les forces allemandes, les forces américaines, les Tasks Forces A et B de la libération de Brest et de Crozon.
Origine du nom de la rue de Peisey-Nancroix en Roscanvel.
Des records de vents bretons.
Les grands gravelots sont heureux du confiment des humains.
Vendeur colporteur de presse
La zone aérienne de la presqu'île : une réglementation spécifique.
Le répartiteur téléphonique militaire.
Le jonc piquant un bienfait pour la biodiversité.
Quand le frelon asiatique est-il dangereux ?
Les aménagements de la place de l'église de Morgat.
La démocratie participative, séquence souvenir !
La silhouette de l'aviso EV Jacoubet.
Des vedettes du Parc Naturel Marin d'Iroise PNMI.
Le rideau breton, une tradition presque perdue.
La voile ancienne pince de crabe... Une antiquité qui ressurgit.
Chantiers navals de Camaret.
La plage suspendue du Corréjou.
Embosser de la charcuterie et un bateau ce n'est pas la même chose.
Le sombre souvenir du Pluton.
Moteur CLM Peugeot Junkers.
Bientôt la fin de la frégate Primauguet.
L'indépendance de la Bretagne grâce à la 5e Panzerdivision allemande, les automistes bretons y ont cru !
16 canons de 47mm Mle 1885 en 4 batteries de côte.
Gardien de batterie de côte, un métier envié.
Nos cousines les Tipule.
La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage. L'avènement des bacs à marée.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Un vélo Jacques Anquetil qui raconte sa marque et ses soirées poker.
Une grande vedette à Camaret-sur-Mer Gabrielle Colonna-Romano.
Les yeux du plasticien Pierre Chanteau.
Initiation artistique de Jean Moulin à Camaret-sur-Mer.
Kabelbrunnen - puits à câbles téléphoniques de la guerre 39-45.
Radars allemands, détecteurs acoustiques - Funkmeßgerät, Ringtrichter-Richtungshörer.
Des mines allemandes dans les champs.
Papillon pourpre : Pyrale pourprée - Pyrausta purpuralis
Les plantes du littotal du haut de plage.
Des plastiques du passé bien présents dans la nature.
Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit : 1ère nouvelle.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020