Lanvéoc



Le port, ses cales, sa plage...

Amer de Penn-ar-Vir

Eglise Sainte Anne

La Poste

Briqueterie du Stang

Moulins

Rue Casse-cou

Menhirs

Ecole Yves Offret

Les maisons Ty Breiz

Manoir de Kerhontenant

Manoir de Poulmic

Manoir de Hellen

Fontaines

Calvaires

Le fort de Lanvéoc

Le sous marin Sfax

Tombes du Commonwealth

L'origine du toponyme de Lanvéoc serait une contraction des mots "lann" et "Maeoc". Le premier signifiant monastère en breton et Maeoc étant un saint Breton. Lanveoc se retrouve dans les écrits les plus anciens puis glisse progressivement vers Lanvaux, parfois Lanvoc pour revenir à Lanvéoc une bonne fois pour toute.

Lanvéoc fut un village dépendant religieusement et administrativement de Crozon. Un site de commerce plutôt actif avec sa large rue Nationale devenue Grand'rue où les foires se succédaient mais dont les principaux bénéfices allaient dans des poches crozonnaises. Lanvéoc devint enfin une paroisse autonome en 1862 et une commune en 1872.

Une famille noble fit la pluie et le beau temps durant des siècles : les seigneurs de Poulmic dont le fief était constitué d'un château, de fermes, d'un four, de moulins, d'un colombier et tout autre élément constituant le fait d'une domination économique, sans oublier une chapelle. Le dernier descendant de Poulmic fut guillotiné à la révolution. Le noble patrimoine déconstruit, une métairie remplaça le château avant d'être rasée pour devenir une base aéronavale en 1936 jusqu'à ce que vienne se joindre l'école navale* de Lanvéoc-Poulmic.

Cette appréciation militaire de Lanvéoc est ancienne car le fond de la stratégique Rade de Brest est une préoccupation des autorités militaires de toutes les époques et il s'y trouve une butte naturelle en bord de mer qui ne demandait qu'à être fortifiée pour recevoir une batterie de côte. Plusieurs installations y virent le jour, les suivantes étant plus étoffées que les précédentes pour en venir au fort de Lanvéoc dont les murs subsistent partiellement.

*L'école navale est validée par ordonnance sous Louis Philippe en 1830 bien qu'elle existe de manière non officielle depuis longtemps déjà. Une école navale sous statut désormais et exclusivement cantonnée à bord du vaisseau Orion, jusqu'en 1840, puis les Borda, le Duguay Trouin jusqu'en 1914. Ensuite l'embarquement se fait sur des torpilleurs jusqu'en 1935. Ce sera en 1936, que l'école mettra pied à terre dans le nouvel édifice de St Pierre Quilbignon à Brest.
Viendra la guerre qui perturbera l'enseignement sans l'interrompre complètement, mais pas à Brest sous occupation allemande... Les effectifs sont disséminés, Toulon, Dakar, Clairac (Lot et Garonne), Angleterre.
L'école de Brest est enfin partiellement détruite.
L'école navale est transférée sur la base de Lanvéoc Poulmic dans des baraquements après guerre. L'Ecole Navale d'aujourd'hui a été inaugurée en 1965 par le Général de Gaulle en tant que Président de la République. Depuis Lanvéoc est une commune dépendante de sa vie militaire comme toute la presqu'île de Crozon..



A la une :

Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Les maisons Ty Breiz de Lanvéoc, un sursaut breton !
Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019