Lanvéoc



Le port, ses cales, sa plage...

Amer de Penn-ar-Vir

Eglise Sainte Anne

La Poste

Briqueterie du Stang

Moulins

Rue Casse-cou

Menhirs

Ecole Yves Offret

Les maisons Ty Breiz

Manoir de Kerhontenant

Manoir de Poulmic

Manoir de Hellen

Fontaines

Calvaires

Le fort de Lanvéoc

Le sous marin Sfax

Tombes du Commonwealth

Création de la commune de Lanvéoc et premier maire

L'origine du toponyme de Lanvéoc serait une contraction des mots "lann" et "Maeoc". Le premier signifiant monastère en breton et Maeoc étant un saint Breton. Lanveoc se retrouve dans les écrits les plus anciens puis glisse progressivement vers Lanvaux, parfois Lanvoc pour revenir à Lanvéoc une bonne fois pour toute.

Lanvéoc fut un village dépendant religieusement et administrativement de Crozon. Un site de commerce plutôt actif avec sa large rue Nationale devenue Grand'rue où les foires se succédaient mais dont les principaux bénéfices allaient dans des poches crozonnaises. Lanvéoc devint enfin une paroisse autonome en 1862 et une commune en 1872.

Une famille noble fit la pluie et le beau temps durant des siècles : les seigneurs de Poulmic dont le fief était constitué d'un château, de fermes, d'un four, de moulins, d'un colombier et tout autre élément constituant le fait d'une domination économique, sans oublier une chapelle. Le dernier descendant de Poulmic fut guillotiné à la révolution. Le noble patrimoine déconstruit, une métairie remplaça le château avant d'être rasée pour devenir une base aéronavale en 1936 jusqu'à ce que vienne se joindre l'école navale* de Lanvéoc-Poulmic.

Cette appréciation militaire de Lanvéoc est ancienne car le fond de la stratégique Rade de Brest est une préoccupation des autorités militaires de toutes les époques et il s'y trouve une butte naturelle en bord de mer qui ne demandait qu'à être fortifiée pour recevoir une batterie de côte. Plusieurs installations y virent le jour, les suivantes étant plus étoffées que les précédentes pour en venir au fort de Lanvéoc dont les murs subsistent partiellement.

*L'école navale est validée par ordonnance sous Louis Philippe en 1830 bien qu'elle existe de manière non officielle depuis longtemps déjà. Une école navale sous statut désormais et exclusivement cantonnée à bord du vaisseau Orion, jusqu'en 1840, puis les Borda, le Duguay Trouin jusqu'en 1914. Ensuite l'embarquement se fait sur des torpilleurs jusqu'en 1935. Ce sera en 1936, que l'école mettra pied à terre dans le nouvel édifice de St Pierre Quilbignon à Brest.
Viendra la guerre qui perturbera l'enseignement sans l'interrompre complètement, mais pas à Brest sous occupation allemande... Les effectifs sont disséminés, Toulon, Dakar, Clairac (Lot et Garonne), Angleterre.
L'école de Brest est enfin partiellement détruite.
L'école navale est transférée sur la base de Lanvéoc Poulmic dans des baraquements après guerre. L'Ecole Navale d'aujourd'hui a été inaugurée en 1965 par le Général de Gaulle en tant que Président de la République. Depuis Lanvéoc est une commune dépendante de sa vie militaire comme toute la presqu'île de Crozon..



A la une :

La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020