Le manoir de Kerhontenant

Le manoir de Kerhontenant a d'abord été une ferme propriété de Daniel Henry en 1565, bien que l'origine du bâti soit plus ancienne. Le fils Jehan prend la succession et par le fait de la dépendance envers le seigneur de Poulmic, cet héritier nomme sa demeure manoir.

Au 17ème siècle, la ferme est transformée en écurie quand la maison de maître est achevée. La demeure devient de plus en plus seigneuriale avec son four à pain, son moulin à vent, sa chapelle privée, son pigeonnier... La prospérité s'installe grâce aux métayers successifs qui œuvrent pendant que la lignée masculine de la famille est officier de marine du roi de père en fils. Les boiseries habillent les murs intérieurs, le luxe à la bretonne s'étale sans complexe, les désormais "de Henry" vivent des privilèges aristocratiques jusqu'à la révolution.

Corentine Guillemette de Kermadec, divorce de son mari (pour la forme) qui a immigré lors de la révolution pour reprendre son nom de jeune-fille "Henry" qu'elle prive de la particule pour mieux passer inaperçu. Premier divorce à Crozon ! Le domaine est sauvé à l'exception de la chapelle qui est volontairement détruite en 1793 signe trop ostensible d'un attachement à Dieu en période de culte de l'être suprême. Elle sauve son fils immigré comploteur d'une condamnation à mort certaine en parvenant à devenir son avocat... Cette femme est la dernière des Henry à tenir au Manoir comme à la prunelle de ses yeux jusqu'à sa mort en 1818. Le faux ex-mari ne reverra jamais le manoir, il fuit et meurt des fièvres aux Antilles, le fils est un débauché qui trépasse avant sa mère.

Ensuite le tissu familial se délite, la propriété devient un bien encombrant peu rentable, les métayers ne s'en sortent plus. La propriété change de mains, elle se dégrade. Lors de la seconde guerre mondiale, l'armée d'occupation use du moulin pour y installer un canon anti-aérien. Des bombardements abîment le domaine.

En 1948, le manoir est rénové de fond en comble et prend l'aspect d'aujourd'hui. L'élément architectural le plus ancien de l'édifice est une porte de l'ancienne chapelle Saint-Jean et Saint-François datée de 1659. Le manoir disposait d'un calvaire qui n'existe plus.



Le port, ses cales, sa plage...

Amer de Penn-ar-Vir

Eglise Sainte Anne

La Poste

Briqueterie du Stang

Moulins

Rue Casse-cou

Menhirs

Ecole Yves Offret

Les maisons Ty Breiz

Manoir de Kerhontenant

Manoir de Poulmic

Manoir de Hellen

Fontaines

Calvaires

Le fort de Lanvéoc

Le sous marin Sfax

Tombes du Commonwealth



A la une :

L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019