Le manoir de Kerhontenant

Le manoir de Kerhontenant a d'abord été une ferme propriété de Daniel Henry en 1565, bien que l'origine du bâti soit plus ancienne. Le fils Jehan prend la succession et par le fait de la dépendance envers le seigneur de Poulmic, cet héritier nomme sa demeure manoir.

Au 17ème siècle, la ferme est transformée en écurie quand la maison de maître est achevée. La demeure devient de plus en plus seigneuriale avec son four à pain, son moulin à vent, sa chapelle privée, son pigeonnier... La prospérité s'installe grâce aux métayers successifs qui œuvrent pendant que la lignée masculine de la famille est officier de marine du roi de père en fils. Les boiseries habillent les murs intérieurs, le luxe à la bretonne s'étale sans complexe, les désormais "de Henry" vivent des privilèges aristocratiques jusqu'à la révolution.

Corentine Guillemette de Kermadec, divorce de son mari (pour la forme) qui a immigré lors de la révolution pour reprendre son nom de jeune-fille "Henry" qu'elle prive de la particule pour mieux passer inaperçu. Premier divorce à Crozon ! Le domaine est sauvé à l'exception de la chapelle qui est volontairement détruite en 1793 signe trop ostensible d'un attachement à Dieu en période de culte de l'être suprême. Elle sauve son fils immigré comploteur d'une condamnation à mort certaine en parvenant à devenir son avocat... Cette femme est la dernière des Henry à tenir au Manoir comme à la prunelle de ses yeux jusqu'à sa mort en 1818. Le faux ex-mari ne reverra jamais le manoir, il fuit et meurt des fièvres aux Antilles, le fils est un débauché qui trépasse avant sa mère.

Ensuite le tissu familial se délite, la propriété devient un bien encombrant peu rentable, les métayers ne s'en sortent plus. La propriété change de mains, elle se dégrade. Lors de la seconde guerre mondiale, l'armée d'occupation use du moulin pour y installer un canon anti-aérien. Des bombardements abîment le domaine.

En 1948, le manoir est rénové de fond en comble et prend l'aspect d'aujourd'hui. L'élément architectural le plus ancien de l'édifice est une porte de l'ancienne chapelle Saint-Jean et Saint-François datée de 1659. Le manoir disposait d'un calvaire qui n'existe plus.



Le port, ses cales, sa plage...

Amer de Penn-ar-Vir

Eglise Sainte Anne

La Poste

Briqueterie du Stang

Moulins

Rue Casse-cou

Menhirs

Ecole Yves Offret

Manoir de Kerhontenant

Manoir de Poulmic

Manoir de Hellen

Fontaines

Calvaires

Le fort de Lanvéoc

Le sous marin Sfax

Tombes du Commonwealth



A la une :

Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019