La rue Casse-Cou

La rue Casse-Cou sans-doute devenue rue du Port passe au pignon gauche du célèbre café de la Rade.

Les militaires du fort en contrebas de Lanvéoc et sans doute des pêcheurs aussi provenant du port, rejoignaient le centre ville par un chemin pierreux dont la partie basse tombe à pic ! Des cailloux, de la boue et un sol à fleur de roche. Un schiste sombre poli par le passage incessant des semelles de bois.

Grimper le chemin pentu devait être une épreuve délicate mais le plaisir de rejoindre le débit de boissons gonflait les torses... Par contre, quel fut le nombre de chevilles tordues, de coudes râpés, lors des retours chaloupés des joyeux militaires ? Car avouons-le, si désormais l'escalier de béton réduit les risques de descente précipitée, il fut un temps où cette rue était un véritable casse-cou... Le chemin existe donc encore aujourd'hui, il est bordé de deux maisons dont l'une porte une date de construction de la fin du 17ème siècle. La pousse d'arbres divers limite fortement la vue sur le fort que l'on devine par des trouées végétales.

Pourquoi avoir supprimé le nom de la rue ? Rue casse-cou était une jolie trouvaille qui donnait un parfum particulier à ce chemin "historique" ! Chemin à histoires humaines...



Le port, ses cales, sa plage...

Amer de Penn-ar-Vir

Eglise Sainte Anne

La Poste

Briqueterie du Stang

Moulins

Rue Casse-cou

Menhirs

Ecole Yves Offret

Manoir de Kerhontenant

Manoir de Poulmic

Manoir de Hellen

Fontaines

Calvaires

Le fort de Lanvéoc

Le sous marin Sfax

Tombes du Commonwealth




Une information, une demande :

© 2019