Penty de Crozon maison de pêcheur

Maison de pêcheur : le penty de la Presqu'île de Crozon.


L'utilisation du chéneau est une modernité. Pas de gouttière chez les authentiques Crozonnais ! La pluie tombe au pied du mur, imprègne les maigres fondations, se répand sous les tomettes quand il y en a. Les meubles pourrissent par les pieds et font le bonheur des asticots. Les sabots de bois, avec la paille dedans, tiennent les Bretons au sec durant des siècles.

Les maisons de pêcheurs côtières (en dehors des ports de pêche) avaient donc aussi une grange, parfois une étable (à certaines périodes, les animaux vivaient dans la maison et servaient de chauffage central).

Le penty le plus pauvre avait un grenier à tout faire accessible par un escalier extérieur, une pièce commune et une chambre commune, une cheminée dans chaque pièce dont une enfumait plus qu'elle ne chauffait.

Sinon l'ensemble du bâti est une accumulation de maisonnettes qui peuvent être très petites. Les pentys ont "toujours" une façade au Sud. En fonction de l'exposition aux vents, les Crozonnais construisaient leurs maisons en alignement, avec un pignon à l'Ouest (de préférence sans ouverture) pour supporter les intempéries océaniques. Il n'était pas rare de construire une grange perpendiculairement ou parallèlement à la façade principale pour se protéger de la pluie. Les considérations de la vue sur les beaux paysages n'étaient pas à l'ordre du jour. Les demeures sont très ramassées et forment quelquefois des cours fermées par des murs d'une hauteur adaptée aux nécessités climatiques. Certaines propriétés traditionnelles ressemblent à des cloîtres rustiques tant l'atmosphère y est confinée.Vous pouvez vivre au bord de la mer sans la voir, sans voir personne d'ailleurs. Un hameau breton est un monde clos au sens propre comme au sens figuré. Les maisons sont sombres et humides.

Les vieilles demeures

Photos maison traditionnelle bretonne

Maison bretonne typique

Penty à vendre PRUDENCE

L'immobilier en presqu'île

Maison de pêcheur

Matériaux des maisons

Linteaux

Niche votive

Lucarnes

Maisons et jardins de Bretagne

Mosaïque art-déco

Bois de chauffage, un luxe

Carrières de l'Ile Longue

Manoir du Poulmic

Manoir de Kerhontenan

Autres patrimoines

Moulins à vent - eau - marée - foulon

Les gares de Crozon et de Camaret

Fontaines, lavoirs, pompes




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen