Bois de chauffage en presqu'île de Crozon.





Le bois de chauffage pour la population de la presqu'île de Crozon se cantonnait à des ajoncs adultes, les jeunes pousses étant réservées à l'alimentation du bétail une fois hachées par les broyeuses.

Les épines de pins permettaient de chauffer les biligs (plaque de chauffe pour cuire les crêpes).

Les coupes de bois nobles constituaient des revenus substantiels pour les seigneuries et le clergé qui par des prélèvements excessifs ont appauvri la presqu'île et favorisé l'expansion des terres agricoles ainsi que les landes.

On parle aujourd'hui de précarité énergétique quand un foyer ne parvient pas à chauffer son logement. Les Presqu'îliens l'ont toujours connue pendant des siècles et ceci durant une période de refroidissement climatique de 1550 à 1850 nommé petit âge glaciaire. Rien à voir avec la glaciation des sols de l'ère Quaternaire mais une suite d'hivers anormalement rigoureux et humides.

L'absence de bois de chauffe, l'impossibilité d'en acheter contraignaient les paysans-pêcheurs à couper les rejets et les repousses des coupes (taillis) pour en faire des fagots de démarrage pour les feux de cheminée. C'était le seul prélèvement toléré par les détenteurs des droits. Quelques mauvaises tourbes complétaient les possibilités de chauffe.

Une bûche d'ajonc peut espérer un diamètre de 8 à 10 cm. Les feux domestiques étaient gérés à l'économie par les femmes. Les corvées de bois leur revenaient souvent, le port des fagots sur le dos ne faisait que les user davantage...

Les vieilles demeures

Photos maison traditionnelle bretonne

Maison bretonne typique

Penty à vendre PRUDENCE

L'immobilier en presqu'île

Maison de pêcheur

Matériaux des maisons

Linteaux

Lucarnes

Maisons et jardins de Bretagne

Mosaïque art-déco

Bois de chauffage, un luxe

Carrières de l'Ile Longue

Manoir du Poulmic

Manoir de Kerhontenan

Autres patrimoines

Moulins à vent - eau - marée - foulon

Les gares de Crozon et de Camaret

Fontaines, lavoirs, pompes




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le four à chaux de la Fraternité.
L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite