Bois de chauffage en presqu'île de Crozon.





Le bois de chauffage pour la population de la presqu'île de Crozon se cantonnait à des ajoncs adultes, les jeunes pousses étant réservées à l'alimentation du bétail une fois hachées par les broyeuses.

Les épines de pins permettaient de chauffer les biligs (plaque de chauffe pour cuire les crêpes).

Les coupes de bois nobles constituaient des revenus substantiels pour les seigneuries et le clergé qui par des prélèvements excessifs ont appauvri la presqu'île et favorisé l'expansion des terres agricoles ainsi que les landes.

On parle aujourd'hui de précarité énergétique quand un foyer ne parvient pas à chauffer son logement. Les Presqu'îliens l'ont toujours connue pendant des siècles et ceci durant une période de refroidissement climatique de 1550 à 1850 nommé petit âge glaciaire. Rien à voir avec la glaciation des sols de l'ère Quaternaire mais une suite d'hivers anormalement rigoureux et humides.

L'absence de bois de chauffe, l'impossibilité d'en acheter contraignaient les paysans-pêcheurs à couper les rejets et les repousses des coupes (taillis) pour en faire des fagots de démarrage pour les feux de cheminée. C'était le seul prélèvement toléré par les détenteurs des droits. Quelques mauvaises tourbes complétaient les possibilités de chauffe.

Une bûche d'ajonc peut espérer un diamètre de 8 à 10 cm. Les feux domestiques étaient gérés à l'économie par les femmes. Les corvées de bois leur revenaient souvent, le port des fagots sur le dos ne faisait que les user davantage...

Les vieilles demeures

Photos maison traditionnelle bretonne

Maison bretonne typique

Penty à vendre PRUDENCE

L'immobilier en presqu'île

Maison de pêcheur

Matériaux des maisons

Linteaux

Lucarnes

Maisons et jardins de Bretagne

Mosaïque art-déco

Bois de chauffage, un luxe

Carrières de l'Ile Longue

Manoir du Poulmic

Manoir de Kerhontenan

Autres patrimoines

Moulins à vent - eau - marée - foulon

Les gares de Crozon et de Camaret

Fontaines, lavoirs, pompes




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.
Un proriétaire immobilier particulier : le docteur Bavay.
Villa de la famille Crouan puis Farge en Landévennec.
L'intrusion du 709th tank battalion.
Des chars fabriqués à Détroit, affectés à Fort Lewis, participent à la libération de la Presqu'île de Crozon.
Photos souvenirs des vacances de femmes des années 30 lors d'une crise d'indépendance. Elles ont passé la nuit à l'hôtel sans époux, quel scandale ! Un tourisme de liberté.
Mathurin Méheut peintre créateur d'images remarquables.
Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



Au delà du bout du monde...

Compatibilité SMS Féminisme