Maison du garde barrière du Fret





La maison du garde barrière était avant tout le logement de celui ou celle qui devait abaisser et relever manuellement la barrière du passage à niveau qui empêchait les personnes et les véhicules de traverser la voie au passage du train. Celle du Fret porte le n°60, elle est un modèle basique de la Société générale des chemins de fer économiques maintes et maintes fois décliné en France. 3 niveaux, un étage, un rez-de-chaussée et une cave. Le cabinet d'aisance à l'extérieur et le cellier.

Derrière la gare, une voie de garage aujourd'hui disparue.

La voie de chemin de fer passait sur le carrefour le plus fréquenté du Fret alors, ce passage à niveau était indispensable même si le trafic ferroviaire à partir de 1946 et ce jusqu'en 1967 se limitait à des trains de marchandises.

Les vieilles demeures

Photos maison traditionnelle bretonne

Maison bretonne typique

Penty à vendre PRUDENCE

L'immobilier en presqu'île

Maison de pêcheur

Matériaux des maisons

Linteaux

Niche votive

Lucarnes

Maisons et jardins de Bretagne

Mosaïque art-déco

Bois de chauffage, un luxe

Carrières de l'Ile Longue

Manoir du Poulmic

Manoir de Kerhontenan

Autres patrimoines

Moulins à vent - eau - marée - foulon

Les gares de Crozon et de Camaret

Fontaines, lavoirs, pompes




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen