Menhir et Dolmen Bretagne - Crozon



Nombreux sont les menhirs en presqu'île qui sont à peine plus hauts que les hautes herbes. Le menhir pointu comme Obélix les affectionne ne représente pas la majorité, loin de là. Il y a les cubiques, les bizarres, les étranges... Introuvables dans les feuillages, oubliés sur un bord de chemin, déplacés, roulés, couchés, décapités, réemployés, dynamités, concassés, ils ont vécu le pire par ignorance du fait qu'ils représentaient un lieu de culte, comme peuvent l'être nos églises.

Un menhir

Un dolmen

La différence entre un menhir et un dolmen est simple. Le menhir est une pierre levée unique. Les menhirs sont isolés ou appartiennent à des alignements considérables de plusieurs centaines d'éléments. Le dolmen est une "table". Deux ou trois pierres verticales pour faire les pieds et un plateau horizontal par dessus (tablier). A l'origine, le dolmen était recouvert de terre et constituait une sépulture pour un personnage ou une famille importante, un chef de village par exemple. Les menhirs ont au contraire une vocation mystique, une adresse aux Dieux, un lieu d'incantation.

Menhirs et dolmens de la Presqu'île-de-Crozon :

Argol

Menhir et dolmen de Lambiby

Menhirs de Goarem an abat

• Le menhir de Kernevez est sur une propriété privée. Menhir déplacé de 2m de hauteur totale.
48° 15' 17.46" N - 04° 18' 05.60" W.
• Le menhir de Kerneyet est lui aussi sur une propriété privée. Menhir couché plat de plus de 4 m.
48° 14' 40.73" N - 04° 18' 36.13" W.

Camaret-sur-Mer

Alignements de menhirs de Lagatjar

Dolmens de Rigonou

Menhirs de Coecilian

Crozon - Morgat

Menhir de Lostmarc'h

Vestiges - dolmens de Lostmarc'h

Menhir de la Pierre du Cercueil

Menhir de la Républicaine

Alignements de Ty ar C'huré

Alignements de Landaoudec

Menhir de Belbeoc'h

Dolmen de Kerdreux

Dolmen de Rostudel

Menhirs de St Hernot

Menhirs Lamoricière

Dolmen de la Pointe de Dinan

Menhir de Men Bris

Dolmen de Persig

Menhirs de Raguénez

Dolmen de Kerazoret

Menhirs et dolmen de Tromel

Menhir de Cléguer Leïdez

Menhir de Toul Aniou

Dolmens de Par Ar Veil

Menhirs de Kerellot-Tréflez

Dolmen de Keradiguen

Menhir de Goulien

Carneillou de Kerbénéon

Menhir de Tal ar Menhir

Cairn Pointe du Guern

Vestiges de Kernavéno

Stèle funéraire de Quézédé sur une propriété privée.
Une pierre érigée comme un menhir à ceci près que la pierre a subi un travail de polissage précursseur des sépultures chrétiennes. Pierre importée en presqu'île.



Landévennec

Allée couverte de Quiniquidec D60

• Vestiges d'une seconde allée couverte à Quiniquidec - Liors an dolven - sur une propriété privée - qui fut sans doute très longue et dont il ne reste que quelques mètres désorganisés...
48° 16' 26.11" N - 04° 20' 01.40" W.

Lanvéoc

Menhir de Sévignon

Menhir de Kerzuélet

Roscanvel

Menhir de Bel-air

Menhir de l'église

Menhir(s) de Trégoudan

Menhir de Kéraguennec

Menhir de Keralan

Menhir de Kermorman

Stèles de Trévarguen

Menhir (cassé) de Lanvernazal

Menhir de Men Caer

Telgruc-sur-Mer

Men Diaoul Menhir du Diable

Dolmen de Pen-ar-Run

Menhir de Lardanva

Allée couverte de Bévern

***

Le pont gaulois

Les cailloux et galets empilés

Le menhir de Lostmarc'h.

Reproduction d'une ancienne carte des dolmens. Source Calvez.

Reproduction d'une ancienne carte des tumulus et tombelles (A), dépôts d'objet de bronze (B), Camps ou habitats (C), Souterrains (D), Menhirs et alignements (E), source Calvez.

Le commandant Alfred Devoir (1865-1926), archéologue amateur, publie dans le Bulletin de la Société Archéologique du Finistère toutes ses observations et ses trouvailles de terrain et formule le projet avant la première guerre mondiale de faire la nomenclature des mégalithes de la Presqu'île de Crozon d'après les premiers recensements du Chevalier de Fréminville (1835) et du Baron Bachelot de la Pylaie (1843). Monsieur Devoir constatera en 1910 la dégradation des sites, voire la disparition de certains. Aujourd'hui, c'est pire !

Alfred Devoir déclarait : "les collections de cartes postales, dues à quelques éditeurs bretons, en ont fait connaître un certain nombre parmi les plus remarquables. C’est là de l’excellente vulgarisation, dont la science archéologique ne peut que se réjouir ." Faire connaître par l'image pour faire reconnaître la valeur du patrimoine de l'âge de bronze...




Rencontre : vie privée des goélands




Si vous avez une information, une question :

© 2017 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite


En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez les cookies