Alignements des menhirs de Landaoudec

Les alignements au Sud-Ouest du fort de Landaoudec.

Les menhirs sont en quartz blanc et cristaux étoilés. L'origine de ces menhirs cause d'intenses débats. Certaines sources affirment que les mégalithes ont une provenance externe à la presqu'île de Crozon. Ce qui conférerait au monument, une haute valeur symbolique au vu des efforts consentis pour le transport et toute la spiritualité qui s'en imprégna. D'autres sources se contentent de supposer que les menhirs sont d'origine locale. Quoiqu'il en soit, ils furent ensoleillés roses, blancs et jaunâtres et sans doute magnifiques.

A l'origine, les alignements traversaient les champs et dépassaient le fort de Landaoudec.

Les alignements de menhirs de Landaoudec ont eu la malchance d'être à la fois sur une ligne de défense militaire symbolisée par la construction du fort de Landaoudec au XIXème, sur un site de bunkers 669 d'une batterie divisionaire de l'armée de terre allemande au XXème siècle, et sis sur des terres agricoles actuelles. La plupart des menhirs ont été dynamités, cassés et réutilisés. Sur les 400 mètres d'alignements d'origine des menhirs, il ne reste que quelques pierres érigées déplacées. Celles-ci sont enveloppées de verdure en bord de chemin. Il en avait été compté 300 en 1843. Menhirs dispersés dans les jardins, concassés pour remblayer les routes, le saccage ne fit que s'amplifier avec le temps. Certaines sources estiment que les alignements mégalithiques de Landaoudec furent les plus importants de Bretagne...

D'anciennes gravures attestent d'alignements imposants accompagnés de grandes enceintes de menhirs organisés en courbes.

Des menhirs éparpillés autour du Fort

Les deux menhirs les plus au Sud-Est de l'alignement dans un champ de céréales.

« Ce sanctuaire est établi dans une lande qui avoisine un chemin conduisant de Lanvéoc au manoir de Lescoat ; quelques gros blocs de pierre et trois menhirs dispersés en annoncent l'approche. Deux rangs parallèles de pierres, les unes plantées, les autres posées simplement sur le sol, forment une espèce d'allée ou d'avenue longue, de 77 toises et qui conduit à l'angle oriental de la première enceinte. Cette enceinte, de figure triangulaire, est formée par des blocs de pierre posés ou plantés debout ; deux des côtés du triangle sont droits, le troisième est un segment de cercle, c'est celui du Nord ; celui du Sud a 64 toises de longueur, et celui de l'Ouest, qui forme avec lui un angle droit, en a 26. C'est sur ce dernier, composé de 10 pierres, que l'on remarque deux menhirs plantés à côté l'un de l'autre et paraissant marquer une espèce de porte ; l'un a 7 p. 1/2, l'autre 6 p. 1/2 de hauteur. A cette enceinte triangulaire est adjacente, du côté de l'Occident, une seconde, qui est de figure carrée, et a avec la première un côté commun. Ce carré, formé de blocs plantés ou posés, a 34 toises de l'Est à l'Ouest, et 26 du Nord au Sud. De l'extrémité Sud, du côté qui lui est commun avec l'enceinte triangulaire, part une rangée de pierres formant le demi-cercle, et au bout de laquelle se voit le dolmen ou autel dépendant du temple. Tout auprès, et à l'Orient de ce monument, on voit un alignement composé de 63 pierres peu élevées et rapprochées les unes des autres ; il se dirige d'abord en ligne droite du Sud au Nord, mais prend à son extrémité une légère courbure. Cet alignement semble avoir fait partie d'une enceinte particulière qui entourait un terrain tout couvert de grosses pierres simplement posées sur le sol, et que nous regardons comme marquant autant de sépultures. Le menhir de Landaoudec est entouré de pierres celtiques dispersées sans ordre, mais qui sont trop voisines du temple que nous venons de décrire, pour n'en pas avoir fait une dépendance. On y voit trois menhirs, l'un haut de 9 p. 1/2, l'autre de 7 pieds, et le troisième de 8. Ce dernier, qui est dans le Sud du moulin, est remarquable en ce qu'il a été fendu verticalement en deux. A 300 ou 400 toises dans l'Est du sanctuaire, on trouve, sur le versant d'une petite vallée, un dolmen bien conservé, composé de sept pierres qui soutiennent une table massive de 8 pieds de surface. Ce dolmen dépendait peut-être du monument de Landaoudec. Le manoir de Landaoudec, situé à peu de distance du temple druidique, est aujourd'hui très dégradé et converti en ferme ; il peut avoir été bâti à la fin du XVème siècle, mais rien n'annonce qu'il ait jamais été considérable. Dans une montre à Quimper, en 1562, un sieur de Landaoudec se présentait pour servir en qualité d'arquebusier à cheval, ce qui lui supposait un revenu assez élevé ».
Descriptif de 1844 par le chevalier de Fréminville.

M. Le Bastard de Mesmeur témoigne par sa présence que sous un menhir renversé des alignements de Landaoudec, en 1855, que fut trouvée une hache en diorite. Age de pierre. Il semblerait qu'une seconde fut trouvée, toutes deux conservées par cet homme. En 1975, une hache en A fut trouvée  provenant du site néolithique de Plussulien, haut lieu de polissage des haches il y a 6000 ans. Une dernière hache fut déterrée en 1984.

Au cours de travaux d'aménagement proches du fort de Landaoudec en mai 2021, des pierres ont été mises au jour à nouveau. Elles devaient appartenir aux alignements de Landaoudec qui sont éparpillés sur plusieurs terrains.

Eparpillement de menhirs. sur plusieurs hectares.

48° 16' 13.78" N
4°29'15.07" O



Menhirs et dolmens de la Presqu'île-de-Crozon :

Argol : Menhir et dolmen de Lambiby - Menhirs de Goarem an abat - Montagne d'Argol

Camaret-sur-Mer : Alignements de menhirs de Lagatjar - Dolmens de Rigonou - Menhirs de Coecilian - Faux dolmen de la Pierre du conseil

Crozon - Morgat : Menhir de Lostmarc'h - Vestiges - dolmens de Lostmarc'h - Menhir de la Pierre du Cercueil - Menhir de la Républicaine - Alignements de Ty ar C'huré - Alignements de Landaoudec - Menhir de Belbeoc'h - Dolmen de Kerdreux - Dolmen de Rostudel - Menhirs de St Hernot - Menhirs Lamoricière - Dolmen de la Pointe de Dinan - Menhir de Men Bris - Dolmen de Persig - Menhirs de Raguénez - Dolmen de Kerazoret - Menhirs et dolmen de Tromel - Menhir de Cléguer Leïdez - Menhir de Toul Aniou - Dolmens de Par Ar Veil - Menhirs de Kerellot-Tréflez - Dolmen de Keradiguen - Menhir de Goulien - Carneillou de Kerbénéon - Menhir de Tal ar Menhir - Cairn Pointe du Guern - Vestiges de Kernavéno

Landévennec :Allée couverte de Quiniquidec D60

Lanvéoc : Menhir de Sévignon - Menhir de Kerzuélet

Roscanvel : Menhir de Bel-air - Menhir de l'église - Menhir(s) de Trégoudan - Menhir de Kéraguennec - Menhir de Keralan - Menhir de Kermorman - Stèle de l'âge de fer

Telgruc-sur-Mer : Men Diaoul Menhir du Diable - Dolmen de Pen-ar-Run - Menhir de Lardanva

Divers : Le pont gaulois - Les cailloux et galets empilés - Table de sacrifice de Pen-Hir



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021