Montagne d'Argol alignements mégalithiques

Une montagne plus petite qu'un pin ou un pin plus grand qu'une montagne ?

Il n'est plus vraiment possible de faire la distinction entre un menhir et une pierre commune "tombée" de la montagne. Plusieurs textes anciens mentionnent une grande présence mégalithique qui n'a fait que se réduire avec le temps. Il faut alors s'imaginer une lande rase persillée de "cailloux" d'1.2m de hauteur en moyenne, parfois alignés.

Un sommet providentiel pour prélever des menhirs.

Argol au pied de sa montagne de 150 m d'altitude !

La sombre forêt d'Argol enferme des menhirs oubliés.

Une « salle » naturelle au sommet du Mont Ar C'hléger Braz laisse à penser que des prières y furent énoncées tant les lieux respirent le mysticisme. Dans des lieux similaires, des moines venus des Îles Britanniques se sont imiscés dans les rites païens pour évangéliser la Bretagne.

Un empilement rocheux naturel.

Menhir ?

Il a existé plusieurs alignements mégalithiques sur le flanc Nord de la Montagne d'Argol qui est un affleurement de gré armoricain, vestige d'une montagne alpestre usée par les vents et les pluies. Massif montagneux ancien des Montagnes Noires, comparable aux Alpes d'aujourd'hui du temps de sa hauteur, il s'achève sur la commune d'Argol.

Un dolmen attesté au 19àme siècle maintenant disparu, des pierres modestes en ligne vues au 20 ème siècle, la forêt semble avoir tout avalé et les hommes sans doute beaucoup déplacé.

Cette zone religieuse allait jusqu'au Menez-Hom et redescendait vers Plomodiern. A l'époque où seule la lande croissait, les premières populations résidentes avaient souhaité prier, enterrer leurs morts et sans doute faire appel à quelques gestes de sorcellerie. Le Menez-Hom fut une montagne sacrée durant la préhistoire jusqu'à l'occupation romaine, ensuite la chrétienté interdisant la vénération des pierres et des monts, progressivement, les cultes disparurent.

Menhirs, dolmens mais aussi les premières tombelles de l'humanité occidentale... Des coffres en pierres plates enterrés. A cette époque les villages s'organisent, les morts sont réunis sur des terres sacrées, ancêtres de nos cimetières.

Quoiqu'il en soit, ces hommes préhistoriques avaient les matériaux sous la main, la montagne d'Argol est aussi un amoncellement de pierres enchevêtrées suite à des mouvements tectoniques et des érosions incessantes. Le promeneur distingue des pierres isolées qui dépassent les fougères mais il est dorénavant difficile d'affirmer qu'il s'agisse de menhirs ou d'éboulements rocheux.

Durant des siècles, des investisseurs, des représentants du clergé ont souhaité acquérir la Montagne d'Argol. Les habitants n'y étaient pas favorables pour des raisons de croyance et des motifs pratiques. Ils préféraient laisser les moutons courir à leur aise sans se soucier de qui était propriétaire de l'herbe. Ce ne sera qu'en 1853 que des parcelles seront vendues pour l'essentiel à des cultivateurs locaux. Ensuite, la commune d'Argol poursuivra des ventes pour remplir les caisses vides des finances communales avec plus ou moins de succès tant certaines parcelles sont malcommodes. Viendra le temps du boisement des terres par des résineux pour en tirer des revenus.



Menhirs et dolmens de la Presqu'île-de-Crozon :

Argol : Menhir et dolmen de Lambiby - Menhirs de Goarem an abat - Montagne d'Argol

Camaret-sur-Mer : Alignements de menhirs de Lagatjar - Dolmens de Rigonou - Menhirs de Coecilian - Faux dolmen de la Pierre du conseil

Crozon - Morgat : Menhir de Lostmarc'h - Vestiges - dolmens de Lostmarc'h - Menhir de la Pierre du Cercueil - Menhir de la Républicaine - Alignements de Ty ar C'huré - Alignements de Landaoudec - Menhir de Belbeoc'h - Dolmen de Kerdreux - Dolmen de Rostudel - Menhirs de St Hernot - Menhirs Lamoricière - Dolmen de la Pointe de Dinan - Menhir de Men Bris - Dolmen de Persig - Menhirs de Raguénez - Dolmen de Kerazoret - Menhirs et dolmen de Tromel - Menhir de Cléguer Leïdez - Menhir de Toul Aniou - Dolmens de Par Ar Veil - Menhirs de Kerellot-Tréflez - Dolmen de Keradiguen - Menhir de Goulien - Carneillou de Kerbénéon - Menhir de Tal ar Menhir - Cairn Pointe du Guern - Vestiges de Kernavéno

Landévennec :Allée couverte de Quiniquidec D60

Lanvéoc : Menhir de Sévignon - Menhir de Kerzuélet

Roscanvel : Menhir de Bel-air - Menhir de l'église - Menhir(s) de Trégoudan - Menhir de Kéraguennec - Menhir de Keralan - Menhir de Kermorman - Stèle de l'âge de fer

Telgruc-sur-Mer : Men Diaoul Menhir du Diable - Dolmen de Pen-ar-Run - Menhir de Lardanva

Divers : Le pont gaulois - Les cailloux et galets empilés - Table de sacrifice de Pen-Hir



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021