Livre numérique - ebook - gratuit



⇒ Les Heureux

T

< PAGE 21 >

Pendant que le curé officie le grave pour charger comme une mule la gravité de la situation, pendant que les pénitents « pénitent » en trémulant comme des feuilles quasiment mortes, quasiment décrochées de la raison, en transe pour les plus hardis, en pâmoison pour les puristes, en déshydratation pour ceux qui se mettent à hurler la désespérance dans le chant du christ ressuscité, pendant ce temps d'apologie du pardon éternellement réactivé à chaque coup du sort, pendant cette hystérie communiante, trois vieux pêcheurs se rejoignent à la pierre du conseil pour une séance météo approfondie. La pierre du conseil est une hauteur de la commune où l'on se réunit entre initiés pour prier le beau temps, la mer calme, et la bonne pêche pour qui sort du port. Honneur réservé aux vieux loups de mer qui ont su sauver leur peau après cinquante ans de pêche à la sardine. Aujourd'hui, le grain est mauvais, il vient d'Angleterre, le vent n'est pas si fort qu'hier mais il est traitre, ce n'est pas bon à sortir la chaloupe, demain peut-être... Il faudrait être un genaoueg de première pour aller se frotter au purin du diable.
— Quik c'est le clokik qui vire, on dirait un douarn... ?
Le Rantic a l’œil malgré ses 88 godilles.

Une barque à voile flottante commence rase la pointe du Toulinguet. Une voile d'un pêcheur de Douarnenez certainement qui doit vouloir s'abriter dans l'anse de Camaret pour éviter la perdition annoncée au vu des conditions climatiques.
— Ben il doit avoir le St Frusquin au derche pour la ramener comme ça.
— Nom d'une Vierge basanée, on dirait le Maurice, il penche comme un Maurice ce gars là.

On écarquille, on se bouge le sabot à l'Ouest, vent au quart pour pas que les cils se prennent la pisse du bon dieu et... Et... Mais que c'est bien le Maurice sur un douarn avec son épaule droite plus basse que la gauche à force de porter des planches de bois sur le chantier. Une silhouette ne sait pas tromper, un rire, un pleur peuvent usurper une identité mais une allure par chez nous ça vaut tous les papiers d'entité intérieure. Maurice enfin reconnu parmi les siens, deux des météorologues s'emportent à la messe annoncer la venue du surnaturel. Le troisième reste sur place car Maurice peine à passer la pointe du Gouin, pour l'instant, il va à la côte. Les vieux surgissent à l'église en plein boum cérémonial, ils sont essoufflés et divulguent la navigation, Maurice est sur le retour au Gouin sur un douarn rouge. Les paroissiens se divisent en deux groupes de prière. Les cathos congratulent la force de la prière qui permet la résurrection du Maurice. La générosité de Dieu chasse la queue du Diable et par la même occasion le diable lui-même qui ne circule jamais sans celle-ci. L'autre groupe gauchisant prie à l'internationale socialiste en jurant qu'on ne les reprendrez plus à se faire lessiver le cerveau par des bondieuseries de cul-bénit en robe. La liberté de disparaître et de reparaître à l'heure de la messe, voilà l'étendard de la liberté, hissé sur la chapelle de Rocamadour. Lire la suite de la nouvelle

Presqu'île de Crozon Des livres à lire Compatibilité amoureuse

Nouvelles inédites gratuites à lire en ligne

Reproduction interdite