Livre numérique - ebook - gratuit



⇒ Les Heureux

T

< PAGE 22 >

Le curé est couleur chasuble immaculée : l'amour de Dieu fragilisé par le retour en grâce d'un charpentier agnostique. Le signe divin est une fois de plus impénétrable. Le grand Mystérieux fait encore des farces siennes.

Lucide, vaillant, éclairé, aussi joli et éclatant qu'un vitrail rouge ensoleillé, le petit Jules perçoit qu'en ce dimanche prétendument apocalyptique, il est inutile d'envisager l'enfer à déjeuner, ni le pardon à quoique ce soit pour le dîner. Il se doit de courir saboté pour prévenir Mr Jean qui depuis quelques temps ne vaut pas plus qu'un grain de sable qui dérouille dans la marée.

« Maurice est revenu » d'Ouest en Est, voilà le meilleur des présages. Revenir de l'Ouest par un tel temps, Maurice est sanctifié en tant que héros océanique, tout seul à sa barre. Fastidieusement, la sardinière n'arrête pas d'arriver à la plage du Corréjou. Maurice poilu jusqu'aux paupières décide d'échouer au plus court. 83 personnes sur le sillon : entre les planches du chantier naval, à deux orteils de la cabane de sauvetage fermée pour l'occasion vu que le périlleux s'est sauvé tout seul. Le maire en retard dérive par avance sur son discours, ce qui ne lui permet pas d'être loquace. Maurice ne tient plus la fatigue à faire le marin sur son bois flottant. Epuisé, il regarde derrière lui pour savoir à qui ce grand rang d'Ognon est destiné – pas de goélette d'un quelconque baron à l'arrière. Qu'est-ce qui peut bien se produire dans la contrée ?

— Ben d'où tu sors Maurice, t'avais disparu tout ce temps ?
Une voix communautaire résume l'interrogation générale.

Chacun comprend que Maurice est rincé et bien maigre, sa petite rondeur l'a quitté, il reflue bien d'un enfer certain . Quelques signes de croix, quelques bérets ôtés malgré la pluie. Maurice se met à sourire gentiment. Le monde à deux pieds de là se met à sourire. Une véritable messe de fraternité qui chamboule l'humanité. Tout va mille fois mieux maintenant que Maurice s'est exhumé de l'Ouest. Cinq marins sortent la chaloupe de l'eau, cette dernière fait un saut de puce de mer. La sardinière a pris l'eau. Il n'y a rien pour pêcher dedans. Les gars ne dissertent pas, ils en causeront entre-eux à l'écart.

L'Anglaise et Jean ensemble. On s'écarte pour laisser passer les sentiments essentiels. On scrute des prunelles « empluiées ». L'Anglaise glisse :
— Belle journée n'est-ce pas Mr Jean !

Une putain de sacrée bonne journée dans un moment que Jean n'a jamais connu, une ivresse sans vin et du vertige sans saoulerie vers le haut de lui-même. Une ascension fulgurante vers une émotion complète. Ce n'est pas le moment de bouger la langue pour dire une connerie de pichet. Il y a toujours un persifleur pour briser le silence constructif, le maire postillonne :
— Tu pourras te vanter de nous avoir foutu la frousse, tu sais qu'on parle de toi à l'assemblée nationale, sacré Maurice...
Maurice se demande si le maire n'a pas commencé sa journée au chouchen qui handicape les neurones dès leurs éclosions. Lire la suite de la nouvelle

Presqu'île de Crozon Des livres à lire Compatibilité amoureuse

Nouvelles inédites gratuites à lire en ligne

Reproduction interdite