Chalutier langoustier mauritanien Notre Dame de Rocamadour

Notre Dame de Rocamadour est la patronne des aventuriers et des marins. Toute sa protection fut utile à ce chalutier "mauritanien".

















Treuil pour le chalut avec devant à la grille la goulotte de vivier.

Vire-casiers en premier plan et capot de descente en second plan sur le pont.

Le langoustier mauritanien Notre Dame de Rocamadour construit en bois au chantier naval Albert Péron de Camaret-sur-Mer en 1959 pour 100 millions de francs, en pleine euphorie africaine, flottait encore en 2013. A cette époque, chaque famille camarétoise a au moins un de ses membres embarqués sur les langoustiers. Camaret est le premier port langoustier d'Europe.

Le Notre Dame de Rocamadour, du nom de la chapelle du sillon du port, contient un vivier de 270m3 pour la langouste vivante et une congélation pour 20 tonnes de queues de langoustes. Pêche au chalut l'été pour des queues de langoustes congelées. En hiver, pêche aux casiers (1500) des langoustes vertes (côtières) et roses (eaux profondes). Des campagnes de 3 mois minimun deux à trois fois par an au large de la Mauritanie.

Pierre Zozo est son patron pêcheur avant que le bateau ne change de port d'attache. 1971 Douarnenez, 1989 Concarneau. En fin de vie, il devient un musée flottant à Douarnenez à Port-Rhu. Il est le seul langoustier mauritanien en état. Ultime campagne de pêche sur le banc d'Arguin face à la côte mauritanienne en 1989. De 1990 à 2013, on lui compte des centaines de milliers de visiteurs. Malheureusement le mauritanien faiblit, une restauration coûteuse est nécessaire. Il est sorti de l'eau en 2015, installé sur le slipway pour une expertise approfondie en 2018.

Après la période mauritanienne, les langoustiers iront au large du Brésil. Les unités de pêche sont bien plus grandes encore, le Notre Dame de Rocamadour est trop petit (32 mètres), obsolète pour une telle pêche transatlantique qui nécessite de plus gros prélèvements de la ressource pour être rentable.

  

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.
Eugène Villon aquarelliste
Une graine de poilu de Camaret.
Le pont Saint Drigent
Le pont à voûtains de Perros-Poullouguen.
La cotriade de survie pour les sardiniers.
Une batterie lourde devenue légère, la batterie du Stiff.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite