La véritable cotriade - cautriade traditionnelle





La véritable cotriade - cautriade traditionnelle La véritable cotriade - cautriade était une soupe de poissons fraîchement pêchés, essentiellement des sardines à la saison en presqu'île de Crozon. Poissons vidés à peine bouillis dans un chaudron (kaoteriad en breton) rempli d'eau de mer et d'un peu de saindoux. Les sardines étaient pochées brièvement. La cotriade était accompagnée d'une pomme de terre par personne et parfois d'un morceau de pain quand l'argent ne manquait pas... Autant dire peu fréquemment pour les familles les plus pauvres.

A chaque retour de pêche, le patron pêcheur de la barque sardinière laissait pour part un panier de sardines pour être sûr que la famille du pêcheur sardinier puisse manger. Le reste du salaire était payé dans les arrières salles des débits de boissons, une forte proportion payait le vin éclusé sur place. La cotriade pouvait aussi être préparée au port, ou sur la barque elle-même.

Tous les ports sardiniers bretons ont vu leurs pêcheurs se nourrir quotidiennement d'un repas frugal identique... Tant que la sardine fut pêchée. Tant que les conserveries ne furent pas délocalisées.

La crise sardinière de 1902 - 1903 était le fait d'une disparition de la sardine pour cause de surpêche. Il s'ensuivit une famine de toute la population bretonne dépendante de la sardine.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen