La véritable cotriade - cautriade traditionnelle





La véritable cotriade - cautriade traditionnelle La véritable cotriade - cautriade était une soupe de poissons fraîchement pêchés, essentiellement des sardines à la saison en presqu'île de Crozon. Poissons vidés à peine bouillis dans un chaudron (kaoteriad en breton) rempli d'eau de mer et d'un peu de saindoux. Les sardines étaient pochées brièvement. La cotriade était accompagnée d'une pomme de terre par personne et parfois d'un morceau de pain quand l'argent ne manquait pas... Autant dire peu fréquemment pour les familles les plus pauvres.

A chaque retour de pêche, le patron pêcheur de la barque sardinière laissait pour part un panier de sardines pour être sûr que la famille du pêcheur sardinier puisse manger. Le reste du salaire était payé dans les arrières salles des débits de boissons, une forte proportion payait le vin éclusé sur place. La cotriade pouvait aussi être préparée au port, ou sur la barque elle-même.

Tous les ports sardiniers bretons ont vu leurs pêcheurs se nourrir quotidiennement d'un repas frugal identique... Tant que la sardine fut pêchée. Tant que les conserveries ne furent pas délocalisées.

La crise sardinière de 1902 - 1903 était le fait d'une disparition de la sardine pour cause de surpêche. Il s'ensuivit une famine de toute la population bretonne dépendante de la sardine.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.
Eugène Villon aquarelliste
Une graine de poilu de Camaret.
Le pont Saint Drigent
Le pont à voûtains de Perros-Poullouguen.
La cotriade de survie pour les sardiniers.
Une batterie lourde devenue légère, la batterie du Stiff.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite