La Janine langoustier - caseyeur monument historique





















La Janine à Camaret CM 231634 (CM3073) avec son podium arrière pour le stockage des casiers.

La Janine désarmée à Camaret.

La Janine fut un langoustier de taille raisonnable (L = 18.5m) ainsi donc bien en deçà des capacités des langoustiers mauritaniens, est construit à Camaret par les chantiers Kéraudren en 1955-1956 pour le patron pêcheur André Ménesguen dont l'épouse se prénommait Janine.

Les pêches à la langouste s'effectuaient dans les eaux portugaises ou marocaines et étaient conservées à bord dans un vivier. Certaines pêches étaient déchargées à Marseille.

Après l'affaiblissement de la pêche à la langouste, la reconversion naturelle se porta vers la pêche aux casiers pour le crabe dans des mers plus proches. La Janine devenue un caseyeur changea plusieurs fois de patron pêcheur jusqu'à la faillite du dernier en 2003.

Une association défendant le patrimoine maritime le rachèta dans l'espoir d'une restauration en 2004.

Ce chalutier est le dernier de sa génération, le dernier bateau de pêche à vivier ouvert qui fut cimenté un temps.

En 2007, La Fondation du patrimoine maritime et fluvial décerna la label BIP (Bateau d'intérêt patrimonial) bien que partiellement modifié avec le temps et les nécessités d'usage.

L'association « Bateaux Ulysse » fit les démarches d'un classement en tant que monument historique dont le statut fut obtenu suite à un rapport favorable du service des Monuments historiques de Bretagne : "Par sa taille et la rusticité de son équipement mécanique, ce type de bateau semi-hauturier reste à la portée d'un armement familial et d'une exploitation artisanale contrairement au "mauritanien" qui franchit le pas dans les années soixante de la l'exploitation industrielle".

Consolidée au chantier Tanguy à Douarnenez en 2011, la Janine attend patiemment à Pouldavid en bord de route une issue administrative et financière. En 2011, les travaux étaient estimés à 700000€ dont 60% pris en charge par l'état et 40% à la charge de l'association, somme « introuvable ». Le statut de monument historique empêche toute intervention en dehors d'un chantier accrédité, ainsi le bateau ne peut être ni restauré, ni détruit...

En 2018, mise en vente au chantier Tanguy...

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite