Gueule de tangon – Tangon des thoniers









Les thoniers des anciennes générations utilisaient des perches inclinées sur les côtés des navires pour pécher à la traîne dans les bancs de thon. La technique fut abandonnée quand l'augmentation des rendements de pêche fut une tendance économique nécessaire au développement de la flotte de pêche.

De ces tangons aux inclinaisons variables qui peuvent rappeler une bouche de travers, est né une expression marine « avoir la gueule de tangon  » qui affuble d'une très mauvaise humeur, une personne dont la mine est crispée.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.
Eugène Villon aquarelliste
Une graine de poilu de Camaret.
Le pont Saint Drigent
Le pont à voûtains de Perros-Poullouguen.
La cotriade de survie pour les sardiniers.
Une batterie lourde devenue légère, la batterie du Stiff.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite