La briqueterie-chaufournerie de Lanvernazal et l'hôtel A la descente des voyageurs.

Ancien hôtel à gauche.

L'hôtel « A la descente des voyageurs » au cœur de Roscanvel devenu aussi débit de tabac dont la carotte rouge au-dessus de la pancarte en donnait la preuve était une adaptation audacieuse d'une entreprise de briqueterie-chaufournerie du début du 19ème siècle qui s'était éteinte vers 1865. La famille Balch qui y vivait succédait aux derniers propriétaires de l'entreprise ruinée dans tous les sens du terme... Boidron et Dauriac... L'hôtel reçevait les touristes fraîchement débarqués des vapeurs sur la cale toute proche.

Des investisseurs Brestois Messieurs Rideau (déjà propriétaire de la briqueterie de Quélern) et Pouliquen installèrent des fours à chaux et une briqueterie sur les terrains de Lanvernazal à l'arrière du bâti dont la production fut essentiellement destinée à l'armée à Brest : les bâtiments militaires étaient en expansion permanente. Une carrière d'ardoise au pied de la falaise de proximité complétait la production de matériaux de construction. L'ardoisière ne tint pas et ferma rapidement. Les frais d'exploitation et la piètre qualité des ardoises de « Toull Madame » mirent un terme à cet investissement. Par contre les briques, tomettes et barriques de chaux se vendaient bien car la matière première se trouvait sur place et le bois de chauffe venait des propriétés du Poulmic, de Kernon et Rosmadec de l'un des investisseurs.

Méry Vincent (créateur des jardins de la Malmaison pour l'impératrice Joséphine) fit aussi partie prenante de l'association mais de manière plus éloignée bien que grand connaisseur des métiers de la terre cuite et de la chaux grâce à son travail dans l'autre briqueterie de Roscanvel.

Après l'essor de la famille Boidron repreneuse de l'entreprise, le marché devint saturé, les bénéfices furent bien moindres jusqu'à devenir inexistants. Les fours, la briqueterie sans entretien disparurent.

48° 18' 52.26" N
4° 32' 49.76" O



Les ancres

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth



A la une :

Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019