Briqueterie de Quélern en Roscanvel

La briqueterie de Quélern aujourd'hui.

Les maisons basses furent les séchoirs de la briqueterie puis des maisons d'habitation.

Des tuyaux de drainage insérés dans un mur de la briqueterie de Quélern à titre de ventilation. Le drainage à la romaine est ancien, ce sont donc des tuyaux d'une trentaine de centimètres de long alignés dans une tranchée avec une pente minimale d'1cm par mètre. La tranchée est comblée. L'eau de pluie pénètre en terre et se met à circuler dans le tuyau discontinu et part au plus bas, un ruisseau, une zone non cultivée, etc.

L'entreprise de Quélern avait une production de chaux (2 fours à chaux disparus) et une briqueterie dont une partie de la structure subsiste mais sans activité.

Méry Vincent, sur les « conseils » de sa belle-famille Rideau du Sal, active dans le métier à Brest depuis 1789 et en contrat avec l'armée, s'est vu promu directeur (1803) des différentes activités de fours sur Quélern et à Postermen.

Les productions au début du 19ème siècle servent aux améliorations des fortifications de Quélern ainsi que certains marchés brestois desservis par voie maritime. Côté terre cuite, la production est essentiellement constituée de briques, de tomettes en carré, de tuyaux de drainage... La fourniture aux militaires est certes lucrative, les volumes de vente sont vertigineux (400000 briques par an et 20 millions de tomettes), 40 à 50 employés travaillent durement, mais l'essor s’essouffle d'autant plus que les prix pratiqués sont plus chers que ceux des briqueteries de Landerneau et Brest qui sont en plein développement. L'ouverture au marché civil est hors de portée durable car le transport par bateaux dans la Rade de Brest est un surcoût incontournable. Les Presqu'îliens quant à eux n'utilisent pas la brique dans leurs constructions, trop chères et pas assez rassurantes question solidité face à la mer et ses tempêtes. Quelques bourgeois venus de la ville affectionnent les conduits de cheminée en brique et les encadrements de fenêtre façon gare mais le marché est marginal. La prometteuse entreprise de Roscanvel « étouffe ». Le bois de chauffe est importé de Brest, ce qui n'arrange rien, il n'y a pas de bois en presqu'île à exploiter.

L'entreprise change de main plusieurs fois et ferme définitivement en 1886. Il a été envisagé une reconversion du bâti en centre pénitentiaire en 1889, l'idée est vite abandonnée...

Un seul des propriétaires donna du lustre à la briqueterie : Théodore Kermarec dont la production sera signée. Il est lui même propriétaire de trois sloops (bateaux) de transport et comptait sur cet avantage pour diminuer les coûts. L'entrepreneur durant son expansion, se fit construire une maison et dessiner un jardin aux allures exotiques sur place. La future Pagode... Un ultime sursaut dans la faïence décorative fut tenté mais face à la notoriété quimpéroise, Henriot, tout particulièrement, l'échec commercial fut patent.

L'argile provenait de Lanvéoc (Sévéléder carrière propriété de la briqueterie), elle était lavée à grande eau, moulée sous presse (10 presses mues par un moteur à vapeur de 12 CV), cuite au four, et séchée longuement dans des séchoirs couverts, les actuelles petites maisons en bord de route.

48° 18' 2.17" N
4° 33' 24.43" O



La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Epave de véhicule

Fontaines et lavoirs

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Presbytère

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Villa Trombetta

Maître des barques

Les ancres

Rocher Lieval

Cale de la route-digue



A la une :

Escargot Zebrina debrita - Bulime zébré - il aime le soleil !
Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
La cale brisée de Morgat.
La petite histoire du Ménez Luz.
La conserverie "La Telgrucienne".
Batterie du Menez Caon.
Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020