La cale de Quélern en Roscanvel





La cale de Quélern en pleine effervescence à Beg ar Grogn.

Les militaires assurent des navettes avec Brest en canonnière (sur la droite). La cale est exceptionnellement large (7m pour 112m de long) pour que l'armée puisse débarquer des canons de rupture de 42 tonnes et autant de munitions que nécessaire.











Le vapeur "Camaret" à droite direction Brest. Un voilier à gauche de la cale, direction Landerneau. Impossible de remonter l'Elorn avec un vapeur, seul un voilier à faible tirant d'eau pouvait remonter la rivière sans s'envaser.









1952. La vedette Quélern acoste.

Bientôt la fin dans les années 50-60... Les ponts et chaussées se désengagent.

Aristide Vincent qui dirige une compagnie de vapeurs, préconise en 1896 le choix de Beg ar Grogn pour la construction de la cale avec sa fameuse perche signalant le musoir, soit le départ de la cale. L'île des Morts et sa poudrière à droite, à gauche en fond Trébéron.

La construction de la cale de Quélern en 1900 - 1901 fut un impératif de quasi survie autant pour la vie civile de Roscanvel qui va accueillir les nouveaux grands vapeurs que la cale de Roscanvel ne peut recevoir par manque de profondeur d'eau à marée basse et les nouveaux canons des batteries côtières toujours plus imposants pour les mêmes raisons de tirant d'eau.

Une fois construite, toute l'activité locale s'y déroule, les militaires et les pêcheurs, les voyageurs s'y croisent intensément. Le matériel militaire, les marchandises d'approvisionnement circulent sur des attelages adaptés. On entend encore les fers des chevaux crisser sur les pavés.

Durant des décennies, cette cale est un lieu de vie. Les premières fraises de Plougastel arrivent par voie maritime ici. Les premières excursions ludiques de Brestois transitent là aussi avant d'aller pique-niquer à Trez-Rouz... Raymond Poincaré, président de la république y passe le 15 août 1918, avant d'inspecter la défense du Goulet de Brest.

De la halte "A l'arrivée du vapeur", il ne reste qu'une plaque sur une maison moderne. Le temps de la foule est terminé.

La cale de Quélern actuelle. La maison rose à gauche se trouve à l'emplacement de "L'arrivée du vapeur".

< >

Roscanvel Quélern

Four à chaux - mine de fer

Stützpunkt - village enterré

La Pagode

Ecole Francis Mazé

Lignes de Quélern Porte de Camaret

Pardon de Saint Eloi de Roscanvel

Les amoureux de Roscanvel

Bénédiction de la mer

Eglise de Roscanvel

Chantier naval

Port de Roscanvel

Etang de Kervian - Quélern

Etang de Pen-ar-Poul Trémet

Caserne Pavillon de Sourdis

Fontaine Sourdis

Cale de la caserne Sourdis

Cale de Quélern

Casernes Pont Scorff

Hôtel Belle-vue

Procession

Crique de l'Hermitage

La briqueterie de Quélern

La briqueterie de Lanvernazal

Ardoisière Trou Madame

Four à chaux de la Fraternité

Saint Pol Roux à la chaumière

Trégoudan

L'ancienne poste

Hôtel restaurant Kreis-ar-Mor

Déblais buses îlots artificiels

Les ancres

L'échouage du paquebot "Pérou"

Le navire école Jacques Cartier

Heureux krach boursier

Trouée de Toul Brein




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen