Déblais, buses, îlots artificiels de Roscanvel

Le port de Brest et son pont levant de Recouvrance en fond (H en béton). Les buses devant l'appontement et sur la droite, dans la mer, les îlots artificiels.











Arceaux de baril.

Fût à carburant ou à huile de moteur.

Entre l'appontement allemand et le four à chaux de Postermen en Roscanvel, des buses en béton gisent à l'abandon sur l'estran. En y regardant de plus près, le promeneur découvre aussi des carcasses métalliques de barils à carburant... A marée basse, des fonds marins semblent sortir de mer. Ces îlots artificiels sont des déblais provenant du port de Brest.

Toute cette zone littorale fut un dépotoir autorisé constitué après la seconde guerre mondiale. Le port de Brest était impraticable entre les déchets et les débris occasionnés par une suractivité militaire française puis allemande ainsi que par les résultats des bombardements incessants de la RAF (aviation anglaise). L'embouchure de la rivière Penfeld était obstruée. La navigation y était dangereuse. La municipalité et les autorités militaires d'alors établirent une campagne de plusieurs mois de curage grâce à des grues sur chalands qui prélevèrent les immondices pour les transvaser dans des chalands à cuves (marie-salope) pris en charge par des remorqueurs. La solution de facilité fut choisie, le dépôt proche de la pointe des Espagnols était la localisation la plus courte du port de Brest.

Après maintes navettes, les débris devinrent encombrants. Les accidents de navigation se multiplièrent parce-que ces îlots artificiels n'étaient recensés sur aucune carte marine. Il fut décidé bien tardivement, d'abandonner le site de Roscanvel pour rejoindre dorénavant la pleine mer... Cependant, tout ce qui fut abandonné en un premier temps subsiste aujourd'hui...

< >

Roscanvel Quélern

Four à chaux - mine de fer

Stützpunkt - village enterré

La Pagode

Ecole Francis Mazé

Lignes de Quélern Porte de Camaret

Pardon de Saint Eloi de Roscanvel

Les amoureux de Roscanvel

Bénédiction de la mer

Eglise de Roscanvel

Chantier naval

Port de Roscanvel

Etang de Kervian - Quélern

Etang de Pen-ar-Poul Trémet

Caserne Pavillon de Sourdis

Fontaine Sourdis

Cale de la caserne Sourdis

Cale de Quélern

Casernes Pont Scorff

Hôtel Belle-vue

Procession

Crique de l'Hermitage

La briqueterie de Quélern

La briqueterie de Lanvernazal

Ardoisière Trou Madame

Saint Pol Roux à la chaumière

Trégoudan

L'ancienne poste

Hôtel restaurant Kreis-ar-Mor

Déblais buses îlots artificiels

Les ancres

L'échouage du paquebot "Pérou"

Le navire école Jacques Cartier

Heureux krach boursier




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite