Four à chaux de la Fraternité

L'intérieur du four avec différents matériaux de construction en fonction de l'exposition à la chaleur d'un feu. Des traces blanches de chaux sur les parois.

Le foyer.

La grève, le fort de la Fraternité en hauteur, le banc de calcaire au pied de la falaise qui est site géologique classé.

Le four à gauche, le pont du Quimpirou à droite.

Une trouée d'exploitation.

Le four à chaux de la Fraternité qui s'adosse au fort du même nom est une fois de plus une propriété de l'investisseur Brestois Rideau (une famille d'industriels jusqu'au 20ème siècle) qui, avec des associés parfois, ou par lui-même, décide de mettre la main sur le calcaire de Roscanvel !

Au 19ème siècle, de grands travaux de défenses militaires sont engagés par l'Etat (les plans d'aménagement concernent toute la France). Le marché de la chaux hydraulique est juteux pour qui a les moyens de construire des fours à chaux proche d'un site de calcaire et proche d'un ruisseau d'eau douce. La Fraternité propose son ruisseau du Quimpérou (exploité par des moulins à eau) auquel sera ajouté une retenue d'eau pour s'assurer d'une quantité d'eau abondante en toute saison et offre des roches calcaires dans les falaises de la côte à deux pas. Enfin, une crique permet la livraison du bois provenant de Landévennec pour entretenir le foyer. La production de chaux est distribuée sur la presqu'île de Roscanvel dans les innombrables chantiers de l'armée entre lignes de Quélern, batteries côtières...

Des ouvriers chaufourniers décrochent des blocs de calcaire de la falaise et les déposent dans une charrette pour en verser le contenu à partir du sommet. Dans le gueulard (le conduit du four), les ouvriers jettent les blocs qui tombent sur la grille du foyer.

Après cuisson, le calcaire se transforme en poudre de chaux qu'il faut éteindre avec de l'eau pour pouvoir s'en servir comme liant de maçonnerie. Un liant très adhésif qui supporte la chaleur d'un feu de bois.

Les travaux de l'armée de cette génération d'aménagement s'achevant vers 1870, le four devient non rentable, il est abandonné. L'armée s'en sert comme réserve à bois durant 5 ans puis l'abandonne à son tour. Bientôt l'ère des mortiers de ciment puis celle du béton mettront un terme à l'industrie locale de la chaux.

Durant son activité, le four est réparé, modifié plusieurs fois.

Le dernier coup du sort que le four à chaux subit est une bombe de la seconde guerre mondiale lors d'un bombardement du fort de la Fraternité qui est fréquenté par l'armée allemande.

La retenue d'eau du ruisseau.

48° 18' 26.28" N
4° 34' 21.6" O



Les ancres

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Fontaines et lavoirs

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Villa Trombetta

Maître des barques



A la une :

Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019