Hôtel Belle-vue, Bellevue de Roscanvel

L'hôtel Belle-vue de Roscanvel a été construit en tant que maison secondaire par une famille Brestoise, les Lory, en 1880. Au cours du début du 20ème siècle, de nouveaux propriétaires ont transformé l'immeuble en hôtel espérant le coup de cœur des touristes ayant une vue imprenable sur les îles de Trébéron et des Morts. Un hôtel ? Pas tout à fait, un garni plus exactement. Un hôtel simplifié pour que des Brestois puissent passer des vacances paisibles à prix modeste. Des Brestois qui pour beaucoup sont des Presqu'îliens partis à la ville faire carrière. Revenir sur sa terre natale est un plaisir d'autant que le tourisme sur longue distance n'est pas encore développé. Les compagnies maritimes organisent des journées pique-nique en Crozon... On se détend sur le bord de mer avant de rentrer le soir en ville.

Les soldats Allemands grands amateurs de paysages exceptionnels, ont choisi d'en faire une Kommandantur avec tout ce que cela suppose d'activités sordides au cours de la seconde guerre mondiale.

Après guerre, les affaires ne sont plus aussi florissantes même si on danse follement pour fêter les mariages, le tourisme quant à lui change de visage... Les normes de la gestion des eaux usées, l'absence de terrain autour du bâti, empêchent l'exploitation hôtelière. Une affaire d'héritage ingérable a bloqué la reprise du bâtiment qui s'est dégradé dangereusement.

Des débris tombant sur la chaussée ont fait frémir bien des municipalités... Il fallut entreprendre d'enlever la couverture en ardoises. Les vents disséminaient celles-ci au risque de blesser les riverains.

L'hôtel Belle-vue est en cours de rénovation à usage privé.

Les plafonds, les cloisons (parfois) avaient une structure en lattis de bois recouverts de chaux ou de plâtre, voire des deux. Les litonnages légèrement espacés permettaient l'enveloppement du crépis pour qu'il adhère parfaitement. Cette méthode de construction n'existe plus si ce n'est qu'en restauration des monuments historiques.



La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Epave de véhicule

Fontaines et lavoirs

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Cimetière déplacé

Réfugiés Républicains Espagnols

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

Ruines de Trévarguen

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Rue de Peisey-Nancroix

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Presbytère

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Villa Trombetta

Maître des barques

Les ancres

Rocher Lieval

Cale de la route-digue

Chantier Naval Auguste Laë



A la une :

Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Pêche.
Le port du Fret.





°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021