Moulin du Seigneur en Roscanvel

Le chevalet qui porte le guide de la coiffe du moulin qui nécessite un changement d'orientation dès que le vent tourne afin que les voiles prennent aumiex celui-ci.

Le moulin actuel est reconstruit sur les ruines du moulin à vent du passé longtemps oublié. Un état d'esprit conservé avec les deux portes d'entrée "obligatoire" pour que le meunier puisse être assuré d'entrer ou de sortir où que soient positionnées les voiles.

Durant la période royaliste de la France, les moulins appartenaient aux seigneurs locaux qui imposaient à certains de leurs gens de devenir meunier et imposaient aussi à leurs vassaux de faire moudre leur grain dans le moulin seigneurial contre une redevance de 1/16ème de la farine produite. Une contrainte féodale qui fut une revendication des meuniers pour que cesse à la révolution cette pratique. Le cahier de doléances de Crozon et alentours portait le souhait d'être exempté de moulin.

Le moulin du Seigneur porte son nom parce que la population voisine entretenait un certain ressenti fâcheux à l'égard de "l'exploiteur". A l'origine, avant le temps des colères, le moulin portait le nom de Poulouen.

Le moulin fut utilisé par l'armée allemande durant la seconde guerre mondiale comme poste d'observation doublé de mitrailleuses.

Le Moulin du Seigneur jusqu'en 2013 était une ruine vouée à la disparition définitive. Au travers d'une excellente initiative, du propriétaire d'alors, ce dernier avait proposé de céder son bien à la commune de Roscanvel dans l'espoir d'une restauration salvatrice.

Une estimation des Domaines avait chiffré le terrain de 1585m² à 795€ en y adjoignant des frais de notaire de 642€.

La commune a décliné l'offre craignant de ne pouvoir assumer les frais des travaux qui, même s'ils avaient fait l'objet d'une aide à la préservation du patrimoine, la part communale eut été encore dispendieuse. Sans projet de valorisation culturelle en parallèle d'une œuvre de restauration la facture est trop souvent insupportable. Malgré tout un moulin est un rêve enchanté pour les amoureux des lieux de vie insolites très recherché.

Un doux rêveur privé a donc acquis le Moulin du Seigneur pour reconstruire de fond en comble cet édifice qui renaît de ses ruines sous une allure à la fois classique, à la fois modernisée pour que la magie du moulin se perpétue.



Les ancres

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Calvaire St Yves

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth



A la une :

L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
La charrue locale.
La belle histoire du Relais des pêcheurs.
Deux conceptions de l'urbanisme, la maison de santé d'Argol et la villa Gradlon à Morgat.
Les griffes de l'écureuil.
Démolition de la chapelle de Morgat.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.



Une information, une demande :

© 2019