Les vents en Bretagne et les vents en langue bretonne

La vitesse du vent n'est pas homogène et ne se répartit pas de la même manière sur tout le territoire qu'il parcourt.

Records de vent en Bretagne :
16 octobre 1987 : Pointe du Raz 216 km/h (anémomètre bloqué à son maximum, la vitesse était nettement supérieure), 148km/h à la station de Guipavas, Pointe de Penmarc’h, 198 km/h, Quimper 187 km/h, Ile de Bréhat, 173 km/h. Tempête surnommée l'ouragan d'octobre 1987 se déplaçant à 110km/h un record pour la France.
6 mars 2017 : Camaret 193 km/h (tempête Zeus), Plougonvelin 165 km/h , Ouessant 149 km/h
2 janvier 1998 : Lorient-Lann Bihoué 191 km/h
1er octobre 2020 : Belle-Ile 186 km/h
4 janvier 1998 : île de Groix 180 km/h
10 février 1988 Ile de Batz 173 km/h

Des vitesses de vent en trompe l’œil : 10 juillet 1984 : observatoire du Pic du Midi 288 km/h à 2 880 mètres d’altitude. 6 septembre 2017 : Antilles françaises 360 km/h (ouragan Irma).

La Bretagne et la presqu'île de Crozon connaissent des vents forts mais en y regardant de plus près les risques d'ouragan type tropicaux sont inexistants sachant qu'il faut une mer de 25 à 27° sur une profondeur de 50 m pour s'y frotter. Par contre des ouragans en fin de vie, déclassés en tempêtes maritimes sont probables à plus grandes fréquences avec le réchauffement climatique.

Les stations de météorologie calculent le vent instantané sur un temps de trois secondes pour apprécier une rafale ou pointe de vent. Le vent moyen est calculé à 10 m de hauteur sur une période plus longue, environ 10 minutes.

Les vitesses des vents bretons moyens n'ont rien d'exceptionnelles par rapport aux moyennes françaises de la métropole. Par contre, les rafales de vent peuvent surprendre un promeneur au bord d'une falaise. Une gifle de vent que rien n'annonçait n'est pas rare y compris lors de journées calmes et ensoleillées. La soudaineté et l'éphémérité sont sans doute les plus identitaires de la Bretagne surtout sur les côtes et les caps exposés. Si vous êtes surpris sur un terrain accidenté par une rafale de 90km/h mieux vaut avoir le pied marin sur la terre ferme.

La direction du vent en Bretagne qui cause le plus d'inquiétude est celui de Noroît – Nord Ouest – des îles britanniques et ceci en hiver. Les vents de Suroît – Sud-Ouest – provenant du golfe de Gascogne et agissant aux intersaisons automne hiver et hiver printemps ont tendance à toucher la Loire-Atlantique, la Vendée... La presqu'île de Crozon se trouve à la marge avec des vents amoindris en général.

La nature du vent fit bien souvent le contenu des conversations des Bretons vivant en presqu'île de Crozon. Si aujourd'hui chacun parle de météo avec son voisin et qu'il accorde de l'importance à la venue de la pluie. Les pêcheurs d'antan privilégiaient la détermination de la direction du vent naviguant à voile durant des siècles. Partir à la pêche pour survivre c'était aussi risquer sa vie. Les "bulletins météo" locaux émanaient des concertations des anciens pêcheurs qui se réunissaient souvent la veille dans des endroits stratégiques telle que la pierre du conseil à Camaret-sur-mer. Leurs paroles faisaient foi.

La langue bretonne n'est pas homogène. Un Léonard du Finistère Nord ne parle le même breton que le Cornouaillais du Finistère Sud. La presqu'île de Crozon se trouvant à mi-chemin des deux influences, le breton pratiqué peut être un sujet de discussions sans fins. Pour compliquer davantage, la prononciation du breton ne se contente pas de lire les lettres écrites mais en supprime et en modifie allègrement les sons et ceci de façon variée selon où l'on habite. Enfin, la langue bretonne retranscrite dans les dictionnaires bretons actuels est souvent représentative du breton vannetais. Tout ceci explique les différences orthographiques ou variantes que l'on peut trouver pour un seul et même mot ou expression.

Les expressions en langue bretonne relatives au vent sont infinies et se décomposent en directions des vents (rose des vents – rod an avelioù), en origines climatiques, en impressions ressenties et en termes de navigation... Impossible de toutes les citer, en voici quelques exemples.
Vent : Avel / Avelioù en breton ancien : Auel
Vent dominant : Avel drec'h

Vent du Nord : Avel Norzh / Avel Nort / Avel sterenn
Vent du Sud : Avel Su
Vent d'Ouest : Avel Gornôg / Avel Kornog / Avel Kornaoueg / Auel Cornouec 14ème siècle / Avel Gornaucq 18ème siècle / Avel C'houranouog 19ème siècle...
Vent d'Est : Avel Reter
Vent du Nord-Ouest / Noroît : Avel walarn
Vent du Nord-Est / Bise : Avel biz / Avel viz
Vent du Sud-Est :  Avel c'hevred / Avel gevred
Vent du Sud-Ouest / Suroît : Avel vervent / Avel mervent / Avel sulvest

Vent du Sud Sud-Ouest : Avel draoña / Avel izel
Vent du Nord Nord-Est : Avel uhel
Vent d'Ouest Nord-Ouest : Avel walarn izel / Avel votant

Vent fort : Avel greñv / Avel reut
Grand vent : Avel vras
Cyclone : Avel-gelc'hwid / Avel gelc'houid
Tempête : Avel stourm
Coup de vent : Aveladenn
Temps venteux : Avelaj
Venteux : Avelek
Tourbillon : Avel-dro / Avel gorbell
Vent turbulent : Avel-durmud
Courant d'air : Avel-red
Vent faible : Avel skañv
Vent sec et vif : Avel skarin / Avel skain / Avel skagn
Bon vent : Avel vat
Vent favorable / Vent arrière : Avel a-du / Avel a-dreñv
Bonne brise : Avel a-riz
Vent de bouline : Avel voulin
Vent au près : Avel verr / Avel dost
Vent de travers : Avel a-dreuz
Vent debout : Avel a-benn
Vent coupant : Avel but
Vent de mer / marin : Avel vor
Vent du large : Avel vaez
Vent de terre : Avel diwar / Avel diwar an douaravel / Avel diamont
Vent brûlant : Avel suilh
Vent desséchant : Avel dreut
Vent pénétrant : Avel sil / Avel furch
Vent de pluie : Avel c'hlav
Contre-alizé : Avel-distro
Alizés : Avel genwerzh / Avel kenwerz
Vent coulis : Avel Laer /Avel sil / Avel silet / Avel zilet

Atmosphère bretonne

Coucher de soleil

Lever de soleil

Eclipse solaire

Les vents en records et en langue bretonne



A la une :

Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020