L'histoire du centre de vacances de Trébéron

Le centre de vacances de Trébéron vu du fort de l'Aber - corps de garde 1846.

Le comité central d'entreprise d'Air France propriétaire du centre de vacances de Trébéron en Crozon se voit contraint de se séparer des locaux construit dans les années 1960 à une époque où l'urbanisme semble avoir des droits d'extensions immodérées. Les grandes entreprises françaises sévissent sur la côte.

La fréquentation des jeunes, enfants des salariés de la compagnie aérienne, est moindre, les comptes sont dans le rouge, en 2012 la vente est décidée. Trois bâtiments (total 2500m²) pour 120 lits sur 3,7 hectares, mise à prix 3 millions. A ce prix là, point d'acquéreur !

La loi littoral fait son effet et limite les possibilités de modification du bâti suffisamment intrusif ainsi. Les municipalités envisagent un temps une salle culturelle de 300 places, accueil de séminaires... Le lieu est à l'écart en pleine nature et surplombe une zone naturelle protégée de l'Aber.

15 squatters déclarent s'être installés à partir du 3 novembre 2015. Grilles de l'entrée cadenassées et sonnette à disposition des amis proches... La municipalité n'est pas la bienvenue et est menacée de poursuites en cas de violation de domicile, seuls les propriétaires peuvent gémir !!! Ces derniers sont en faillites... En période hivernale, l'occupation n'est pas illégale.

Le prix baisse à 1,6million et la vente est conclue à 550000 € avec un investissement prévisionnel de 800000 € pour des travaux d'adaptation en vue d'un hébergement pour le centre nautique de Telgruc-sur-mer et autres partenariats. Ouverture du centre en 2017 ! Accueillir des groupes scolaires telle est la nouvelle mission !
Le centre de vacances de Trébéron contient désormais 36 chambres pouvant accueillir 50 enfants... Salle de classe, activités, restauration, espaces de jeux... Avec vue imprenable sur la baie de Douarnenez, plein sud avec de la vraie nature autour !

Le centre de vacances est sur le territoire de la commune de Crozon, le centre nautique est quant à lui en Telgruc-sur-Mer.



Chapelle de Lanjulitte

Eglise St Magloire

Calvaires

Fontaine St Divy

Luzéoc romaine

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Villa Sévellec

Presbytère

Four à pain

Menhirs dolmens

Bombardement du 3 septembre

Blockhaus de Telgruc

Défense allemande de Telgruc-sur-Mer

Menez Luz

Menez Caon

Conserverie "La Telgrucienne"

Gendarmerie



A la une :

Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020