La digue de la plage de Trez-Bellec

Trez-Bellec sans digue comme aux origines.

La digue est posée sur des cuves romaines.

Baie de Douarnenez.

Le blocus maritime des Anglais dans la baie de Douarnenez, lors du 1er Empire (1804-1814), avec des moyens humains variables, un nombre variable de vaisseaux de guerre, une cohabitation toute aussi variable avec les pêcheurs de la baie qui de temps en temps étaient contraints de s'enrôler dans la marine britannique en tant qu'indics, a révélé une faiblesse de la défense de côte entretenue par l'armée parfois mais surtout par les milices locales. La faiblesse est incontestable, la plage de Trez-Bellec est une plage idéale pour un débarquement. A ce titre, il y aurait eu une digue artificielle de galets pour limiter la pénétration de l'ennemi qui eut pu rejoindre aisément Roscanvel pour tenir le siège de Brest. Aujourd'hui, c'est naturellement que la mer pousse les galets quand elle est sage jusqu'à donner l'illusion d'une digue, mais sa colère ramène les mêmes galets vers elle.

Pendant des siècles, la plage de Trez-Bellec était bordée d'un chemin agricole qui longeait les champs flirtant avec la mer. Il n'y avait alors aucune protection particulière face à l'érosion naturelle. Une érosion qui devait être contenue puisque les Romains, durant les premiers siècles de leur occupation, avaient construit deux cuves de salaison afin d'assurer la conservation de leurs pêches de sardines. Des cuves en pierres d'environ 2.5m x 2.5m creusées à l'estuaire Est du ruisseau du "Ped", retrouvées au 19ème siècle et identifiées par Bachelot de la Pylaie (archéologue) comme un retranchement guerrier. En 1985, la façade maritime de ces cuves n'existent plus, ce qui prouve l'avancement de la mer qui emporte des matériaux de terres et sables mélangés qui n'ont aucune résistance.

Lieu de tournage du film "Remorques" avec Morgan et Gabin, le rivage, en 1939, est sans aménagement. L'armée allemande d'occupation bétonne à des fins de défense côtière. Après guerre, le chemin de servitude est devenu un chemin carrossé bien pratique pour les automobiles. Avec le temps, on pensa à protéger cet aménagement devenu indispensable à la circulation essentiellement touristique, tout particulièrement à l'époque où le camping sauvage était autorisé. On se contenta de déposer des blocs de rocher pour briser l'élan des marées hautes. Le grignotage de la mer persistant, la modernité l'exigeant, une digue partielle est construite en 1987. Le site romain est détruit à cette occasion.



Chapelle de Lanjulitte

Eglise St Magloire

Calvaires

Fontaine St Divy

Fontaines et lavoirs

Luzéoc romaine

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Villa Sévellec

La digue

Presbytère

Four à pain

Menhirs dolmens

Bombardement du 3 septembre

Blockhaus de Telgruc

Défense allemande de Telgruc-sur-Mer

Manœuvres militaires

Menez Luz

Menez Caon

Conserverie "La Telgrucienne"

Gendarmerie

Kerédan



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021