L'échouage du paquebot le Pérou en Roscanvel







Des passagers du Pérou.

















Le paquebot mixte - cargo frigorifique "Le Pérou" est construit à Saint Nazaire en 1907 dans les chantiers de Penhoët sous un premier nom "Fort de France" pour le compte de la CGT - Compagnie Générale Transatlantique qui multiplie sa flotte de navire constamment. "Le Pérou" de 136m93 est donc un paquebot transatlantique prévu pour assurer la liaison Le Havre, Brest, Les Antilles, puis assure la liaison Le Havre, Bordeaux, Còlon (Panama), ce qu'il fait dès 1908.

A titre exceptionnel, entre le 22 et 25 juin 1911, le paquebot participe à la revue navale du couronnement de Georges V à Spithead.

En 1913-1914, la CGT affrète le navire à la Compagnie Sud-Atlantique.

L'armée réquisitionne occasionnellement le paquebot mixte pour du transport souvent de troupe lors de la première guerre mondiale. Le Pérou ramène les soldats Antillais, Guyanais, malades du front. Plusieurs meurent sur le Pérou de grippe, de pneumonie, de la rougeole... Le transatlantique transporte des soldats Américains durant l'année 1917 débarqué à Bordeaux et St Nazaire, ceci sur un océan truffé de mines et surveillé par des sous-marins ennemis.

Le 14 mai 1918, le Pérou éperonne au large de Start Point dans le Devon, le Cargo Neches et fait trois victimes.

Après guerre le navire reprend ses croisières jusqu'en 1931.

Le 16 août 1929, Henri Salvador, âgé de 12 ans, débarque du paquebot au Havre avec sa famille.

La crise boursière américaine de 1929 immobilise des centaines de bateaux de la marine marchande. La baie de Roscanvel est le lieu de mouillage idéal à l'abri des vents d'Ouest. Cette baie accueille dès 1930 des navires en quasi abandon. Le Pérou y est désarmé le 7 décembre 1931 et se retrouve parmi 6 autres navires de la CGT au mouillage en attente de jours meilleurs dont le Jacques Cartier. Sur chaque navire subsiste un équipage minimal de gardiennage. Les mois passent et créent de l'animation à Roscanvel quand les marins d'attente viennent se divertir à terre.

En décembre 1932, une tempête du Nord-Est persiste de plus en plus violemment, 6 navires chassent des ancres, c'est à dire que les ancres ripent sur le fond marin de sorte que le navire se déplace lentement dans le sens du vent sans que personne n'y puisse rien. Le Pérou fait partie des navires à la dérive et puisque il est proche de la côte, il est en danger. Les veilleurs du cargo hissent le pavillon de détresse le samedi 11 décembre 1932. Un premier remorqueur, l'Iroise, puis un second, le Roscanvel, tentent une approche sans réel succès. Le paquebot talonne la côte de tout son long au port de Roscanvel, il s'incline partiellement sur un fond d'eau de 2 m alors qu'il cale à 6m selon la Dépêche de Brest qui suit l'échouement.

Le dimanche 12 décembre ne permet aucune intervention, les 5 autres navires parviennent à éviter le pire. La décision de vider les ballasts du paquebot est salutaire. Ces "citernes" internes au navire, pleines d'eau, contribuant à la stabilité du paquebot, empêchent la mer à marée haute de soulever le Pérou échoué. Le lundi 13 décembre les deux remorqueurs réussissent à tirer le Pérou allégé et à l'installer dans la Rade de Brest sur un coffre militaire de soutien en attendant la réparation de ses moyens d'ancrage...

En mai 1934, il est confié à la démolition à Saint Nazaire.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite