Escargot de Quimper
Elona quimperiana

L'escargot de Quimper – Elona quimperiana – est un escargot protégé depuis 1979 qui ne mange pas de salade verte mais plutôt des produits avariés ou morts autant parmi la flore que parmi la faune en ce qui concerne les très petits animaux en voie de décomposition. Pas de produit frais donc. Le jardinier ne craint rien, au contraire. Plutôt discret, il est peu actif et s'agace des temps secs et froids. Il est heureux quand il bruine et que la lumière est faible. Dès que ses conditions de vie sont atteintes, il vit au ralenti des semaines durant. Sa répartition géographique se limite à l'Ouest de la Bretagne et à la côte Nord de l'Espagne. Comment a-t-il fait pour coloniser deux régions distinctes... On pensa à des liaisons maritimes qui auraient facilité des transferts involontaires mais les scientifiques se chamaillent là dessus et les escargots de Quimper ont toujours évité soigneusement de commenter les suppositions humaines.
Une coquille translucide qui permet de voir à l'intérieur. Les tâches sombres sont les tâches du manteau et non de la coquille.
Pourquoi ce nom ? Un naturaliste  – Le Borgne de Kermorvan (capitaine d'artillerie à la retraite vivant à Quimper) – le découvrit officiellement en 1817. La population locale connaissait l'animal mais ne s'en préoccupait guère.
L'escargot a failli se faire appeler Elona Corisopitensis par la science de l'époque mais en hommage à son découvreur, un militaire mutilé, on reconvertit in-extrémis son nom latin en Quimperiana. Il aurait pu se faire appeler aussi Helix Kermorvani Nob mais la personnalisation parut excessive.

A sauvegarder !



Faune

Bourdon roux - Abeille - Abeille charpentière - Taon - Les mouches - Araignée crabe - Araignée Epeire diadème - Carabe violet - Cétoine dorée - Cardinal rouge - Criocère du lysGendarme - Chenilles processionnaires - Cicadelle - Cercope - Hanneton commun - Doryphore - Crache-sang - Guêpe commune + reine - Guêpe Poliste - Frelon asiatique - Lamie tisserand - Libellule Demoiselle Agrion - Sympétrum strié - Punaise verte - Punaise arlequin - Punaise nébuleuse - Syrphe - Criquet du brome - Puceron vert - Tipule Cousin - Otiorhynque - Coccinelle à 7 points

Méduses - Ponte de calmars - Bucarde - Telline - Crabe coryste - Crabe vert Etrille - Crevette Bouquet - Dauphin - Dauphin ambassadeur - Etoile de mer - Vers Eulalie - Hermelle - Huître sauvage - Identification des coquillages - Nasse réticulée - Phoque - Pouce-pied - Anatife - Tomate de mer - Rorqual - Baleine - Ligie océanique - Oursin-cœur

Belette - Blaireau - Martre des pins - Chauve-souris - Cheval breton - Chèvre - Chevreuil - Ecureuil - Lapin de Floride - Ragondin

Crapaud - Triton

Lézard - Lézard vert - Orvet - Salamandre

Escargot de mer - Escargot des bois - Escargot des jardins - Oxychilus cellarius - Theba pisana - Zebrina debrita - Escargot de Quimper

Papillons

Oiseaux



A la une :

Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021