Rideau breton au crochet

Le rideau à fils tendus.

Le brise-bise.

Parfois appelé rideau celte, rideau irlandais, le rideau breton provient sans-doute d'un savoir-faire ancien des îles britanniques. Cependant, les maisons bretonnes des pêcheurs ne disposent pas de rideaux jusqu'au début du 20ème siècle parce que cela coûte. La plupart des familles, et tout particulièrement les femmes, connaissent la broderie au crochet pour la confection des coiffes de cérémonie – mariage – communion, afin de marquer son rang social. Cependant, garnir ses minuscules fenêtres de rideaux est jugé superfétatoire et semble obscurcir davantage une pièce de vie unique déjà sombre.

Il faudra que la crise sardinière mette à mal les foyers et ceci jusqu'à la famine pour que les femmes cherchent à diversifier les revenus du couple afin de subvenir à leurs besoins vitaux. Le métier de dentellière est un métier qui représente un espoir et qui correspond à l'essor du tourisme nouveau et de la construction des villas de villégiature qui accueillent des familles aisées qui recherchent des décorations typiques à leurs demeures luxueuses. Ainsi, de fil en aiguille, la broderie décorative devient une ressource pour les Crozonnaises comme dans bien des villages bretons. Chaque village, chaque île bretonne, développe un style de broderie d'art de sorte que les techniques, les points au crochet, créent une identité propre... Un style à Ouessant, à Belle-île, à Groix... et Crozon qui fabriquait ses premiers rideaux brise-bises avec des nœuds façon filet de pêche. Puis la créativité aidant, les motifs devinrent plus variés jusqu'à ce que le rideau en macramé, entre autres, soit une production mécanique industrielle. Dès lors, progressivement, les mères ne jugèrent pas utile d'enseigner à leurs filles l'art de la broderie. L'exode rural aidant, l'attrait des villes était incompatible avec le travail du coton, du lin... Le métier de dentellière disparut presque intégralement. La broderie de loisir maintient quelques enseignements.

Le travail de la laine est par contre un ouvrage de survie pour la confection de vêtements chauds, chaussettes et bas de laine indispensables. Chaque famille à ses tricoteuses, voire ses fileuses grâce à l'élevage de moutons dans les landes.

Maison bretonne

Penty à vendre

Maison sur dépendance

Maison traditionnelle bretonne

Rideau breton

Volets portes clôtures bleus



A la une :

La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020