Le Sillon des Anglais à l'Ouest de Landévennec

La mer de la Rade de Brest remonte le courant de l'Aulne sur la gauche. A droite, le bras d'eau de l'Aulne est aléatoire en fonction du coefficient des marées et couvre une vasière. Landévennec est derrière la pointe forestière à droite. Les points blancs du rivage sont des coquilles vides d'huîtres sauvages.

La pointe de la flèche en pleine croissance.

Le départ du Sillon attaché à la côte et au GR34. La partie ancienne du sillon datant d'environ 10 000 ans.

Le Sillon des Anglais à l'Ouest de Landévennec, sur la rive de l'Aulne est une flèche géologique ! Après une période glaciaire, c'est le dégel radical de cette zone périglaciaire (terre gelée en profondeur). La terre se transforme en boue, se déverse sur la moindre pente et stoppe dès qu'elle trouve une surface plane. C'est ce qui s'est passé au Sillon des Anglais. De l'argile, des graviers, des matériaux issus de l'ère Quaternaire ont "déboulé" et se sont retrouvés sur la rive de l'Aulne. Le niveau de la mer est remonté. Les marées ont charrié les matériaux en emportant les particules fines dans le courant laissant sur place les galets.

Les galets d'aujourd'hui subissent une remontée de courant. L'Aulne a bien moins de force que la mer de sorte que les galets du sillon longent le flanc Nord du sillon et finissent par se déposer à l'extrémité de la flèche qui grossit petit à petit. Ainsi depuis sa création, il y a environ 10 000 ans, le sillon poursuit son allongement. Il est le seul site naturel de la sorte à poursuivre sa construction en Rade de Brest. Certaines estimations prétendent qu'un galet qui serait déposé par la mer au départ du sillon mettrait 250 ans pour parvenir à la pointe finale. Ainsi, la patience est récompensée mais au prix d'une grande usure de ses angles vifs. Les autres flèches, cordons ou tombolos de la région stagnent ou déclinent. Les parties herbeuses ne reçoivent jamais l'eau de mer, ni celle de l'Aulne. La faune et la flore s'y installent paisiblement. Milieu naturel sensible !

Le nom du Sillon des Anglais rappelle une tentative de débarquement de la marine anglaise, du temps où les rois étaient passionnés par la guerre.



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Les sites classés ERB

1-Sillon du Pal - Landévennec  -  2-Sillon des Anglais - Landévennec  -  3-Le Loch - Landévennec/Argol  -  4-Quillien - Argol  -  5-Fort de Lanvéoc  -  6-Run ar C'hrank - Lanvéoc  -  7-Zorn - Crozon  - 8-Saint Fiacre - Crozon - 9-Enez Louarn/Ile du Renard - Crozon - 10-Pointe du Drézec - Roscanvel - 11-La Fraternité - Roscanvel  - 12-Trez Rouz - Crozon  - 13-Pointe Sainte Barbe - Camaret-sur-Mer  - 14-Pointe du Gouin Correjou - Camaret-sur-Mer  - 15-Porz Naye/Porz Korven - Camaret-sur-Mer  - 16-Pen Hat - Camaret-sur-Mer  - 17-Veryac'h - Camaret-sur-Mer  -  18-Porz Koubou - Crozon  - 19-Lostmarc'h - Crozon  - 20-Porz Kregwenn - Crozon  - 21-Postolonnec - Crozon  - 22-Rozan - Crozon  - 23-Pointe de Raguenez - Crozon  - 24-Plage de la Source - Crozon  - 25-Beg ar Gwinn - Telgruc-sur-Mer  - 26-Trez Bihan - Telgruc-sur-Mer  - 27-Keric Bihan - Argol

Les petites curiosités géologiques à découvrir en randonnée pédestre



A la une :

Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021