Liaison maritime du port du Fret avec Brest

Au début du 19ème siècle, le Fret est un hameau dont les maisons en bord de rivage sont des magasins à sardines et quelques habitations de douaniers. On a toujours vécu ainsi depuis des siècles. Les Frêtois se retrouvent donc dans les deux auberges qui sont les seules distractions locales. Les barques sardinières sont échouées sur la grève vaseuse, il n'y a pas encore de quai, ni de cale... La navigation est modeste et se cantonne au transport de marchandises par petites embarquations. Bois, charbon, huiles, alcools, tissus, entrent en presqu'île... Farines, chanvres à cordages, sardines pressées, en repartent... Les notables de Crozon emploient les passeurs pour leurs plus grands bénéfices qu'ils investissent au bourg dans des maisons cossues.

Quelques audacieux Brestois embarquent sur des voiliers à voile unique carrée, ils sont voyageurs de commerce, un peu touristes découvreurs. Les marins se font rémunérer la traversée de la rade pour une piécette. Vers 1830, les touristes Brestois qui sont des bourgeois citadins empruntent des chaloupes à deux mâts plus rapides et paient 25 centimes la traversée. D'une vie citadine protestante aisée et éduquée à la française à la découverte des villages bretonnants de pêcheurs-paysans catholiques de la presqu'île, le choc culturel est manifeste et de retour à Brest, les aventuriers endimanchés narrent à gorges déployées les mœurs rustiques de leurs hôtes presqu'îliens qui réciproquement trouvent les emplumés bien trop guindés pour être francs du collier. Chacun s'observe et se méfie.

Les navires à vapeur apparaissent mais les premiers exemplaires font peur d'autant que sur certains d'entre-eux un panneau informatif annonce que la traversée est faite aux risques et périls du voyageur. Les chaudières ont une nature explosive incontrôlable... Le service est aléatoire. Le propriétaire du vapeur fait selon son bon vouloir alors les voiliers parviennent encore à assurer des traversées à la rame quand le vent manque, ils conservent une certaine disponibilité envers leurs clientèles disparates.

La technologie gagne du terrain, et les vapeurs deviennent la propriété de compagnies de transport maritime organisées avec des horaires de traversée réguliers, nous sommes déjà à la fin du 19ème siècle. Les "Vapeurs Brestois" dès 1894 changent la teneur et l'ampleur du transports de marchandises et des personnes.

Les magasins de sardines sont transformés en débits de boissons, ils sont au nombre de 18 sur les nouveaux quais. Les touristes affluent, le commerce est foisonnant, c'est toute la presqu'île qui en est bouleversée d'autant qu'au Sud de celle-ci, Morgat vit la même extension. Les hôtels poussent comme des champignons et un service hippomobile récupère au Fret les voyageurs pour les amener à l'hôtel de leur choix quand ce n'est pas la voiture attelée de l'hôtel qui se présente à eux. Il y a foule au Fret. Les quais sont bruyants aux beaux jours.

Une autre catégorie de marchands fait fortune, les grossistes en vin. Fini le temps du tord-boyaux que les pêcheurs-paysans de la presqu'île absorbaient sans vergogne. Les nouveaux arrivants sont habitués à des alcools plus digestes consommés sur les terrasses des hôtels et ou celles des villas de villégiature. Une certaine idée du luxe est entrée en presqu'île par le port du Fret...

La liaison maritime du Fret avec Brest est une vieille histoire. La Duchesse de Bretagne traversa à la voile la rade pour Brest avant de voguer vers l'Angleterre pour y épouser le roi Henri IV de Lancastre (1403).

Le train, puis la voiture particulière vont mettre un coup d'arrêt à cette navigation de proximité.

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Calvaires de Tal ar Groas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Presbytère

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Kerivoas

Moulins à vent

Corps de garde de Postolonnec

Corps de garde de l'Aber

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

La poste du Fret

Rue Charles Levenez

Labouret maître verrier

Maison de l'architecte Netter

Fontaines

St Fiacre

Rostellec

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Ramassage industriel des galets

Four à Chaux de Rozan

L'étang de l'Aber

Jumelage Sligo-Crozon

Plage de Lostmarc'h

Maison paroissiale

Centre culturel

Sculpteur Jacques Boënnec

Colonie de vacances

Le centre des impôts de Crozon

Cinéma Le Rex

Le Fret

Hôtel de la Terrasse au Fret

Les cales du Fret

Chantiers navals du Fret

Quais du Fret

Chapelle du père Benoît

Calvaire St Gildas

L'Harmattan

Maison Ursule

Moulin à marée

Etang du Fret

Liaison maritime le Fret - Brest

Villas de villégiature et maisons de notables

Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Le débit de boissons du Fret

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot



A la une :

Le souvenir du chantier Naval d'Auguste Laë en Roscanvel.
Antiquité du bord de mer : un poêle à charbon de 1930.
Un grand méthanier à membrane dans le vestibule du Goulet.
Les bouts des avions remorqueurs de cibles, une bonne affaire à l'époque.
Les essais de la frégate furtive Alsace.
L'histoire des ruines de Trévarguen en Roscanvel.
Les détails de la mission N°601 du bombardement du 3 septembre 1944 de la presqu'île de Crozon.
Les bombardements des 25/26 août 1944 à Roscanvel. Intervention de la 2TAF. Intervention de 3rd Bomb Division.
Les forces allemandes, les forces américaines, les Tasks Forces A et B de la libération de Brest et de Crozon.
Origine du nom de la rue de Peisey-Nancroix en Roscanvel.
Des records de vents bretons.
Les grands gravelots sont heureux du confiment des humains.
Vendeur colporteur de presse
La zone aérienne de la presqu'île : une réglementation spécifique.
Le répartiteur téléphonique militaire.
Le jonc piquant un bienfait pour la biodiversité.
Quand le frelon asiatique est-il dangereux ?
Les aménagements de la place de l'église de Morgat.
La démocratie participative, séquence souvenir !
La silhouette de l'aviso EV Jacoubet.
Des vedettes du Parc Naturel Marin d'Iroise PNMI.
Le rideau breton, une tradition presque perdue.
La voile ancienne pince de crabe... Une antiquité qui ressurgit.
Chantiers navals de Camaret.
La plage suspendue du Corréjou.
Embosser de la charcuterie et un bateau ce n'est pas la même chose.
Le sombre souvenir du Pluton.
Moteur CLM Peugeot Junkers.
Bientôt la fin de la frégate Primauguet.
L'indépendance de la Bretagne grâce à la 5e Panzerdivision allemande, les automistes bretons y ont cru !
16 canons de 47mm Mle 1885 en 4 batteries de côte.
Gardien de batterie de côte, un métier envié.
Nos cousines les Tipule.
La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage. L'avènement des bacs à marée.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Un vélo Jacques Anquetil qui raconte sa marque et ses soirées poker.
Une grande vedette à Camaret-sur-Mer Gabrielle Colonna-Romano.
Les yeux du plasticien Pierre Chanteau.
Initiation artistique de Jean Moulin à Camaret-sur-Mer.
Kabelbrunnen - puits à câbles téléphoniques de la guerre 39-45.
Radars allemands, détecteurs acoustiques - Funkmeßgerät, Ringtrichter-Richtungshörer.
Des mines allemandes dans les champs.
Papillon pourpre : Pyrale pourprée - Pyrausta purpuralis
Les plantes du littotal du haut de plage.
Des plastiques du passé bien présents dans la nature.
Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit : 1ère nouvelle.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020