Le Moulin du Chat en Rostellec le Fret

Le Moulin du Chat – Meil ar Caz en Rostellec, proche du Fret est un très ancien moulin pour sa première version et semble bénéficier d'une chance extraordinaire.

La première construction date du 17ème siècle en pleine expansion de la meunerie. Le moulin appartient au Comte de Crozon et est exploité par le sieur Le Mailloux. Il tombe en ruine. Il est démoli pour être reconstruit en 1828 puis exploité jusqu'en 1925. Les derniers meuniers sont la famille Tertu (chantier naval). Ensuite la famille Beguin-Say transforme le moulin en habitation d'agrément. Durant la seconde guerre mondiale les lieux sont placés comme zone de repos. Le toit du moulin porte alors une croix rouge. Quelques années après guerre, le moulin change de propriétaire et fait l'objet d'attentions qui le maintiennent "en vie".

Actuellement, il bénéficie d'une rénovation privée élégante avec un chat perché qui authentifie son nom !

Moulin à vent du Treyout

Le moulin du Treyout porte un linteau gravé de deux croix et d'une date de 1828. Ce moulin tour se trouve en plein vent proche du moulin Gauche. La farine devait être descendue au port du Fret avant d'être embarquée sur des caboteurs pour Brest et éventuellement le Nord Finistère. Le moulin a tourné jusqu'en 1951, il est devenu ensuite une habitation privée. Le moulin était à côté d'un signal à pavillon de l'armée. A l'époque, il n'y avait aucune végétation haute dans les parages.

Moulin à vent Gauche

L'arbre du Moulin Gauche est à l'intérieur du moulin, une pièce maîtresse devenue inutile.

Le moulin tour dispose d'un axe en bois horizontal ou presque qui se glisse entre le toit et le haut du mur d'enceinte sur des sablières. Une extrémité sort et porte les ailes, à l'autre extrémité est accrochée une guivre (queue du moulin) qui plonge jusqu'au sol extérieur en oblique. Au centre de cet arbre, au cœur du moulin, une grande roue crantée (le rouet) qui transmettait la rotation à la meule grâce à un pignon.

La partie cylindrique correspond à la zone en rotation de l'axe posée sur le mur. Les mortaises recevaient les bras des ailes.

Cet arbre de moulin à vent en chêne pourrit à sa base au contact du sol. Le moulin lui-même est en ruine. Le Moulin Gauche est proche du village de Lospilou et disparaît lentement, inexorablement. Un nom surprenant qui n'a rien de politique ! Curieusement, le mécanisme des meules avait été monté dans le sens inverse habituel.

Moulin de Kerdroën

Le moulin du hameau de Kerdroën.

Kerdroën était un village de pêcheurs-paysans. Les deux activités étant saisonnières, elles devaient être cumulées pour survivre. Il y avait plusieurs moulins dans les parages. Les vents du Cap de la Chèvre, dépouillé de toute végétation haute, faisaient tourner toutes ces ailes allègrement. L'un des propriétaires du moulin de Kerdroën fut la veuve Ferrec en 1918.

Moulin de Kerroux

Le moulin de Kerroux était aussi nommé parfois moulin de Kerravel. Après la première guerre mondiale (1918), il appartenait encore à Alain Drévillon, était en inactivité mais restait en bon état. C'était le moulin à vent le plus avancé vers le Cap de la Chèvre, il était donc particulièrement exposé aux vents venus du large.

Moulin de Rostudel, Moulin de St-Norgard

Deux noms pour un même moulin : moulin de Rostudel ou moulin de St-Norgard proche du dolmen de Rostudel. Corentin Boucharé en est le propriétaire en 1918 mais le moulin est inactif à cette époque. Ce moulin plusieurs fois rénové a retrouvé son chaume originel après avoir connu une toiture en ardoise au cours du 20ème siècle. L'ardoise étant privilégiée à cette période.

Moulin Blanc

Le moulin Blanc est en activité après la première guerre mondiale, il est alors la propriété de Jean-Michel Kermel.

Moulin du Crenoch

Le moulin du Crenoch en activité en 1918 dont le meunier propriétaire était Jean-Marie Rolland.

Moulin de Dinan

Le moulin de Dinan appartenait à Pierre Daniélou après la première guerre mondiale.

Moulin de Kerdrein ou Kerandrein

Le moulin de Kerdrein ou Kerandrein était déjà en ruine en 1918. Il apparaît sur les cartes d'Etat-Major du début du 19ème siècle à une altitude de 75 m.

Moulin de Trébéron

Le moulin de Trébéron était sans activité en 1918. En ruines vers 1950. Il apparaît sur les cartes d'Etat-Major entre 1820 / 1866. Il subsiste quelques vestiges sur place. Ce moulin à vent était sur les terres du Comte de Crozon sous l'autorité religieuse de la Trêve de Tréboul – Tréboulle – subdivision de la paroisse de Telgruc. Lors de la seconde guerre mondiale, cette zone étant un "sommet" de 86 mètres d'altitude, l'armée d'occupation a établi une batterie antiaérienne dans les parages, la Cr 354. Il est à noter que les abris à munitions allemands sont pour part en pierres ce qui est inhabituel. Des pierres qui auraient pu être récupérées à partir des ruines du moulin.

48° 14' 37.7" N
4° 26' 27.6" O

L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.

Pointe du Guern / Tréboul

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Calvaires de Tal ar Groas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Presbytère

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Kerivoas

Moulins à vent

Corps de garde de Postolonnec

Corps de garde de l'Aber

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Rue Charles Levenez

Rue Louis-René de Caradeuc de La Chalotais

Labouret maître verrier

Maison de l'architecte Netter

Menez Gorre

Fontaines

St Fiacre

Rostellec

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Ramassage industriel des galets

Four à Chaux de Rozan

L'étang de l'Aber

Jumelage Sligo-Crozon

Plage de Lostmarc'h

Maison paroissiale

Centre culturel

Sculpteur Jacques Boënnec

Auguste Dizerbo

Colonie de vacances

Le centre des impôts de Crozon

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Le port du Fret

 

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot



A la une :

Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021