Manoir de Lescoat

Sépultures des deux sœurs Le Bastard au cimetière de Lanvévennec.

Le manoir de Lescoât est attesté en 1426 comme appartenant à Jehan de Poulmic, branche cadette des seigneurs / barons de Poulmic. Le nominatif est Sieur de Leschouat dans les textes anciens et les réformations. En 1615, la fille de Poulmic, héritière du manoir, épouse Jacob de Kérigou dont la famille conserve le manoir durant deux siècles. Puis ce dernier passe de familles en familles : Heusaff d'Ouessant 1778, de Boye 1799, Campoury 1813, Trédern (comte de) transaction familiale en faveur des Le Bastard de Mesmeur (1826) comme le fief de Kerbiriou (1842) en Crozon appartenant dans le temps aux Kerguisiou.

La famille le Bastard de Mesmeur n'est pas originaire de Crozon et n'a aucun titre de noblesse ancien bien que certains représentants de la lignée, au 19ème siècle, se sont affublés du titre de comte et d'un blason constitué d'éléments de familles nobles introduites dans la filiation par le mariage.  La famille le Bastard comporte plusieurs branches et la constitution de la branche Le Bastard de Mesmeur s'est forgée comme suit :
Le sieur du Parc-au-Bastard, Alain le Bastard épouse Marie Caouen vers 1630.
Le fils, François le Bastard, propriétaire terrien en Tréméoc, en devient le sieur de Mesmeur, il épouse Françoise Cozic vers 1662.

La famille Le Bastard de Mesmeur est commerçante et terrienne jusqu'au 18ème siècle. A partir de là, les fils de la famille se démènent dans la magistrature...
Nicolas Le Bastard de Mesmeur (1730-1760) : avocat du roi au présidial de Quimper (1755-1760).
Le fils, Pierre Jacques (1757-1825) devient magistrat de l'amirauté jusqu'à la Révolution. Il s'éclipse durant la période des troubles puis intègre l'administration départementale et démissionne en 1795 pour raisons de santé. Il profite de ce retrait salutaire pour acquérir des biens nationaux bradés. Puis il ressurgit dans la magistrature napoléonienne et est nommé conseiller départemental vers 1800. Lors de la Restauration, il redevient magistrat au tribunal de Quimper en tant que vice-président honoraire du tribunal de grande instance afin de juger les révolutionnaires, les bonapartistes, etc... Il est impitoyable.
Le fils, Alain Jacques (1794-1860) est chevau-léger de la garde du roi en 1815. Il épouse Jeanne Chauveau de Kernaëret, d'une famille terrienne (par la mère) et magistrate dont le père est maire de Fouesnant. Au décès de celui-ci, Alain Jacques est élu maire durant trois ans. L'épouse hérite des biens de la famille Trédern (mère) dont le manoir de Lescoat en Crozon fait partie. Le couple fortuné s'installe au manoir en 1826. En cette année, Alain Jacques est conseiller de préfecture, poste qu'il déserte quand il lui faut prêter serment à la République. Il se replie dans son manoir et travaille pour son plaisir, l'histoire régionale, l'archéologie, le patrimoine architectural. Il est aussi éditeur. Le couple vit aisément des fermages. En 1848, il est au conseil municipal de Crozon mais doit démissionner en 1852 à cause de l'article 14 de la Constitution de 1852 qui impose aux élus de prêter serment à la République. Il arrête toute activité et vit au manoir jusqu'à son dernier souffle. Il a financé la restauration du calvaire de Saint-Jean-Leïdez et mis à l'abri des pierres ouvragées du manoir de Goandour.
Trois enfants sont à naître : Anne (1823-1909), Alain (1824-1876); tous deux à Quimper et Ernest (1827-1886) à Crozon. Ce dernier vit sur les terres de Lescoat sans profession officielle et reste le seul à donner une postérité, quatre filles qui perdent le nom de Le Bastard de Mesmeur par le mariage mais dont au moins une vit, avec sa descendance à Lescoat jusqu'en 2019 environ. Epouse : Anne Louise de Mellon (1831-1905). Fille aînée : Armelle (morte enfant). Fille cadette : Marthe (morte enfant). Fille : Ernestine (1861-1906) se marie avec Louis de Chalus. Fille dernière : Marie Modeste Aline Renée (1870-1916) se marie avec Henri Alphonse Anatole Brosset de la Chaux, Lieutenant de Vaisseau. Une descendance : Jean Brosset de la Chaux, résistant fusillé.
Alain est un magistrat au parcours dégradé dans des palais de justice secondaires. On se méfie de lui. Il tente la politique et y échoue à plusieurs reprises dont les cantonales à Crozon. Il est réputé moralisateur et d'une religiosité excessive. Il n'hésite pas à donner des peines lourdes à des affaires de mœurs qu'aucun juge ne s'attarde à juger.
L'emblématique Anne Le Bastard de Mesmeur devenue religieuse de la congrégation des Filles du Saint Esprit est une figure ultra-conservatrice et cléricale de Crozon. Fondatrice de la première école du canton : l'école Sainte Anne. Sa lutte pour une éducation gratuite mais religieuse des enfants et son aversion pour Napoléon III, sa pugnacité à vouloir remettre de la royauté dans une république balbutiante, fait de ce caractère bien trempé, un personnage romanesque.

Le manoir d'origine était nettement plus mesuré que celui actuel qui est le fait d'un usage de pavillon de chasse au 18ème siècle et d'une grande extension de plaisance du 19ème siècle.

Pointe du Guern / Tréboul

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Calvaires de Tal ar Groas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Presbytère

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Goandour

Manoir de Lescoat

Manoir de Treyer

Manoir de Kerivoas

Anne Le Bastard de Mesmeur

Moulins à vent

Corps de garde de Postolonnec

Corps de garde de l'Aber

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Rue Charles Levenez

Rue Louis-René de Caradeuc de La Chalotais

Labouret maître verrier

Maison de l'architecte Netter

Menez Gorre

Fontaines

St Fiacre

Rostellec

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Monument aux morts

Ramassage industriel des galets

Four à Chaux de Rozan

L'étang de l'Aber

Jumelage Sligo-Crozon

Plage de Lostmarc'h

Maison paroissiale

Centre culturel

Centre Hospitalier

Sculpteur Jacques Boënnec

Auguste Dizerbo

Colonie de vacances

Le centre des impôts de Crozon

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Le port du Fret

Super-Marché Concorde

Résidence de la Marine

Les carrières de Poulpatré

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot



A la une :

Crabe araignée ou crabe mousse ?
Le BEM Monge.
La genèse et l'inauguration de l'abattoir de Camaret.
Le vice-amiral Thévenard à la Pointe du Toulinguet et aux alignements de Lagatjar.
Le maréchal Pétain à Morgat.
Louis-Ferdinand Céline décroché pour l'oubli !
Eugène Boudin à Camaret-sur-Mer.
Le danger d'une baïne, que faire ?
Le mangeur d'étamines : le Dasyte émeraude.
Nettoyage par criblage de la plage de Morgat.
Des marques de tracteurs anciens qui n'existent plus ou presque.
Du nouveau dans les orties, le papillon Carte Géographique arrive en presqu'île !
Surf et environnement, un rapport difficile !
Une nouvelle ponte pour les gravelots ! Troisième année de reproduction dans l'extros ! 2 poussins au 2 mai !
Cherche infos sur le "réservoir" de Camaret ! Merci de votre aide.
Les risques technologiques en Presqu'île de Crozon.
Le remorqueur Abeille Bourbon dans l'anse de Camaret.
Les anciennes carrières de la presqu'île.
La batterie de "la Mort Anglaise".
Le monument aux Morts d'Argol : le grand déplacement !
L'histoire des échaliers des enclos paroissiaux.
La position allemande du Marros pour défendre le pont de Térénez.
Les urinoirs d'Argol, une affaire d'Etat !
La géomatique surveille le recul des falaises en presqu'île de Crozon.
Les vapeurs du transport aérien, une calamité que les anciens avaient prévue.
L'activité humaine contre nature : fauchage des prunelliers et polystyrène indésirable.
Araignée Epeire concombre : la belle verte !
Fourmi, le genre Formica.
L'affaire de la rampe (rue) de la Montagne enfin éclaircie.
Flakartillerie légère et mobile.
De la grande guerre au tir aux poulets, l'histoire du canon de 32cm de Roscanvel.
Tournage d'un film policier à Morgat avec la célèbre vedette Suzanne Grandais.
Le bois du Kador, son histoire pour préparer sa découverte.
Un crime de guerre ordinaire resté impuni.
Le pré, la rue, le Grand Café du Luxembourg.
Garenne Goarem, les lapins du moyen-âge.
La répartition des algues.
Les limites élastiques de la commune de Camaret.
Bientôt le départ de la Grive Litorne.
Les victimes du cuirassé Danton.
L'Atalante d'Ifremer.
La batterie du Portzic "effacée" par une table de pique-nique.
Le sup foil est bien là à  Crozon !
Sensations fortes au rocher de la Cormorandière.
Les vestiges d'un poste de télémétrie Audouard à la Pointe des Espagnols.
Les défenses allemandes de Morgat.
Le radar pédagogique moins innocent qu'il en a l'air.
Un patrimoinne militaire sous-estimé : "la Vieille Batterie" du 17ème siècle.
Regelbau 667.
Une ancienne batterie française devenue allemande : Pourjoint.
Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021