Auguste Dizerbo

Auguste Dizerbo (1913-2011) :
Fils d'un pharmacien de marine et d'une enseignante, Auguste Dizerbo devient à son tour pharmacien et quand la seconde guerre mondiale est déclarée, il est incorporé en tant que tel dans la marine. Cela n'empêche pas cet homme de rejoindre la résistance dès septembre 1940 auprès du réseau du Musée de l’Homme – Hauet – Vildé de Paris. La rencontre entre Vildé et Dizerbo se fait à Brest le 17 septembre 1940. Il faut organiser un lien entre la Bretagne et l'Angleterre.

La toute première action fut de publier des journaux nommés « Résistance  » et « Vérité français » en pleine installation du système collaborationniste. Le réseau est persécuté dès 1941 et connaîtra des condamnations à mort, des exécutions, des déportations ainsi que des emprisonnements.

Suite à un arraisonnement d'un bateau de pêche de Camaret dans les eaux de Douarnenez suspecté de collusion avec l'ennemi, Auguste Dizerbo est arrêté le 31 janvier 1941 puis interné à Pontaniou. Après plusieurs interrogatoires fort heureusement pratiqués avec retenue Dizerbo est condamné, sans preuves, aux travaux forcés à perpétuité au tribunal de Quimper le 11 juillet 1941. Un deuxième jugement du 2 avril 1942, condamne Dierbo à deux mois de prison pour infraction aux régimes des postes. Entre l'arrestation et la libération, 14 mois d'emprisonnement, 10 mois seul dont 4 à l'isolement de sûreté et 2 mois en chambrée.

La gestapo surveille le résistant après sa remise en liberté durant des mois puis abandonne. Dizerbo organise des distributions de médicaments dans la région par delà les réquisitions allemandes.

Pendant la période de la libération, Auguste Dizerbo, affecté à des compagnies F.F.I de Quimper a pour mission d'homogénéiser les bataillons F.T.P. La Tour d'Auvergne de Quimper et de Pont-l'Abbé. Il organise la réquisition de véhicules et de matériels sanitaires en prévision des combats de la presqu'île de Crozon.

Démobilisé le 15 Octobre 1944, Auguste Dizerbo, est affecté à l'hôpital de la marine de Brest.

• Niveau P2 de résistance : les Forces françaises combattantes (FFC) définissent le statut des agents O, P1 et P2 par décret 366 du 25 juillet 1942. Ces agents ont une reconnaissance officielle assimilée au traitement des militaires. Les agents P2 étaient en service permanent sans autres activités sous un régime militaire.
• Parcours de résistant : forces françaises combattantes (FFC), déportés et internés de la résistance (DIR), forces françaises libres (FFL).

Une vie civile bien remplie : enseignant, au Centre scientifique universitaire à Brest puis à l’Université de Bretagne occidentale. Publications scientifiques et historiques concernant la presqu'île de Crozon. Toute personne s'intéressant à la presqu'île est amenée à lire des études d'Auguste Dizerbo. C'est donc à ce titre que le conseil municipal de Crozon décida en août 2018 de donner un nom reconnu à une voie qu'Auguste Dizerbo empruntait souvent.

Pointe du Guern / Tréboul

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Calvaires de Tal ar Groas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Presbytère

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Kerivoas

Moulins à vent

Corps de garde de Postolonnec

Corps de garde de l'Aber

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Rue Charles Levenez

Labouret maître verrier

Maison de l'architecte Netter

Menez Gorre

Fontaines

St Fiacre

Rostellec

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Ramassage industriel des galets

Four à Chaux de Rozan

L'étang de l'Aber

Jumelage Sligo-Crozon

Plage de Lostmarc'h

Maison paroissiale

Centre culturel

Sculpteur Jacques Boënnec

Auguste Dizerbo

Colonie de vacances

Le centre des impôts de Crozon

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Le Fret

Hôtel de la Terrasse au Fret

Les cales du Fret

Chantiers navals du Fret

Quais du Fret

Chapelle du père Benoît

Calvaire St Gildas

L'Harmattan

Maison Ursule

Moulin à marée

Etang du Fret

Liaison maritime le Fret - Brest

Villas de villégiature et maisons de notables

Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Le débit de boissons du Fret

Entreprise de gros

La poste du Fret

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot



A la une :

Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021