Auguste Dizerbo

Auguste Dizerbo (1913-2011) :
Fils d'un pharmacien de marine et d'une enseignante, Auguste Dizerbo devient à son tour pharmacien et quand la seconde guerre mondiale est déclarée, il est incorporé en tant que tel dans la marine. Cela n'empêche pas cet homme de rejoindre la résistance dès septembre 1940 auprès du réseau du Musée de l’Homme – Hauet – Vildé de Paris. La rencontre entre Vildé et Dizerbo se fait à Brest le 17 septembre 1940. Il faut organiser un lien entre la Bretagne et l'Angleterre.

La toute première action fut de publier des journaux nommés « Résistance  » et « Vérité français » en pleine installation du système collaborationniste. Le réseau est persécuté dès 1941 et connaîtra des condamnations à mort, des exécutions, des déportations ainsi que des emprisonnements.

Suite à un arraisonnement d'un bateau de pêche de Camaret dans les eaux de Douarnenez suspecté de collusion avec l'ennemi, Auguste Dizerbo est arrêté le 31 janvier 1941 puis interné à Pontaniou. Après plusieurs interrogatoires fort heureusement pratiqués avec retenue Dizerbo est condamné, sans preuves, aux travaux forcés à perpétuité au tribunal de Quimper le 11 juillet 1941. Un deuxième jugement du 2 avril 1942, condamne Dierbo à deux mois de prison pour infraction aux régimes des postes. Entre l'arrestation et la libération, 14 mois d'emprisonnement, 10 mois seul dont 4 à l'isolement de sûreté et 2 mois en chambrée.

La gestapo surveille le résistant après sa remise en liberté durant des mois puis abandonne. Dizerbo organise des distributions de médicaments dans la région par delà les réquisitions allemandes.

Pendant la période de la libération, Auguste Dizerbo, affecté à des compagnies F.F.I de Quimper a pour mission d'homogénéiser les bataillons F.T.P. La Tour d'Auvergne de Quimper et de Pont-l'Abbé. Il organise la réquisition de véhicules et de matériels sanitaires en prévision des combats de la presqu'île de Crozon.

Démobilisé le 15 Octobre 1944, Auguste Dizerbo, est affecté à l'hôpital de la marine de Brest.

• Niveau P2 de résistance : les Forces françaises combattantes (FFC) définissent le statut des agents O, P1 et P2 par décret 366 du 25 juillet 1942. Ces agents ont une reconnaissance officielle assimilée au traitement des militaires. Les agents P2 étaient en service permanent sans autres activités sous un régime militaire.
• Parcours de résistant : forces françaises combattantes (FFC), déportés et internés de la résistance (DIR), forces françaises libres (FFL).

Une vie civile bien remplie : enseignant, au Centre scientifique universitaire à Brest puis à l’Université de Bretagne occidentale. Publications scientifiques et historiques concernant la presqu'île de Crozon. Toute personne s'intéressant à la presqu'île est amenée à lire des études d'Auguste Dizerbo. C'est donc à ce titre que le conseil municipal de Crozon décida en août 2018 de donner un nom reconnu à une voie qu'Auguste Dizerbo empruntait souvent.

Pointe du Guern / Tréboul

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Calvaires de Tal ar Groas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Presbytère

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Kerivoas

Moulins à vent

Corps de garde de Postolonnec

Corps de garde de l'Aber

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Rue Charles Levenez

Rue Louis-René de Caradeuc de La Chalotais

Labouret maître verrier

Maison de l'architecte Netter

Menez Gorre

Fontaines

St Fiacre

Rostellec

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Ramassage industriel des galets

Four à Chaux de Rozan

L'étang de l'Aber

Jumelage Sligo-Crozon

Plage de Lostmarc'h

Maison paroissiale

Centre culturel

Sculpteur Jacques Boënnec

Auguste Dizerbo

Colonie de vacances

Le centre des impôts de Crozon

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Le port du Fret

 

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021