Les carrières de sable dans les dunes de Kersiguénou

La pointe de Dinan, château de Dinan à l'horizon. Dans les environs, il y avait eu des gravières.

Prunellier en fleur. Arbuste piquant considéré comme invasif.

Cette zone plane fut une ancienne carrière de sable. Elle est devenue une surface colonisée par des plantes parfois rares telles que la Cynoglossum officinale et la Prêle panachée. Cette dernière petite prêle des marais est une plante alpestre et son seul lieu d'expansion du Massif Armoricain est en presqu'île de Crozon dans des dunes humides.

Vestige d'une construction indéterminée. Les petites édifications du bord de mer sont parfois d'anciens postes des douanes... Il y a eu aussi dans les arrières dunes des activités militaires de l'armée française au 19ème siècle.

Tentes et voitures pour un camping sauvage des années 1970.

Colonies d'abeilles sauvages solitaires créant leur nid dans le sable des dunes au soleil.

Tarier pâtre femelle ayant en son bec matière à nourrir sa nichée. Les espèces d'oiseaux sont très nombreuses.

L'Oyat sur le sable des dunes.

Les dunes et le sable de Kersiguénou sont d'anciennes carrières de sable. Les prélèvements de sable commence à partir de la fin du 19ème siècle à l'avènement du mortier de ciment puis celui du béton. Matériaux très en vogue tellement ils sont novateurs dans la construction civile et militaire.

Des entreprises, grâce à des concessions, font des prélèvements significatifs dans plusieurs zones littorales de la presqu'île de Crozon. En ce qui concerne la plage de Kersiguenou le trait de côte en est affecté. L'incidence ne dérange aucune autorité à l'époque. La mer pénètre davantage la zone jusqu'à la limite d'une ancienne falaise ensablée. Les prélèvements sont très élevés en 1909, puis, progressivement, le niveau baisse jusqu'en 1967 date à laquelle commence le chantier de l'Île Longue et sa base sous-marine. Afin de préparer 300000 m3 de béton, les dunes de Kersiguenou se sont vues amoindries tout particulièrement sur une surface de 7000m2 aplanie pour l'occasion.

Après la fin du chantier, les dunes sont livrées au camping sauvage à chaque saison estivale jusqu'à ce que la loi littorale entre en vigueur en 1983...

Certaines sablières sont redevenues des aires floristique et faunistique très étoffées sous surveillance et avec entretien spécifique afin d'empêcher l'intrusion de plantes parasites ou limiter par girobroyage l'avancée des pruneliers.

Le secteur fut donc fortement dégradé par la présence humaine. La nature a repris ses droits pour, depuis des décennies, poursuivre un engraissement du littoral. Une nature qui n'est pas identique à celle qui était l'élue d'antan. De nouvelles plantes ont colonisé le site ainsi l'intervention humaine n'est jamais sans effet, et son retrait ne restitue pas exactement les paysages antérieurs. Le fait d'avoir soustrait du sable sur une forte épaisseur a diminué la végétation des dunes habituée à la sécheresse relative et augmenté la végétation des zones humides étalées sur un sous-sol argileux ou rocheux et une fine couche de sable ou de terre sablonneuse..

Lors de la seconde guerre mondiale, l'armée allemande a construit dans les dunes de Kersiguénou une position de défense dont le code était Cr7.



L'environnement dans tous ses états

Les carrières de sable de Kersiguenou

Les gravelots et la Covid-19

La dégradation des plastiques

Les microplastiques

Panneaux polluants pour défendre l'environnement

Les objets de consommation de la mer

Poêle à charbon 1930

Pour ou contre les poubelles de plage

Bac à marée

Eaux de ruissellement

Plomb dans la Rade

Qualité des eaux de la Rade de Brest

Stockage des déchets inertes

Ferme solaire photovoltaïque

L'assainissement sous surveillance préfectorale

La surveillance des égouts

Antenne relais et environnement

Les terriers des dunes

Zones basses littorales - submersions marines - inondations



A la une :

Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021