Maison de l'architecte Albert Cortellari

Des baraques de Brest le 28 juillet 1947.

L'explosion du cargo norvégien Ocean-Liberty.

26 morts des centaines de blessés à Brest. Asile Delcourt Ponchelet.

Manoir de Kéroual avant la destruction allemande.

Louise de Kéroual par Peter Lely 1671.

Brest à la libération.

Maison de l'architecte.

Albert Cortellari, fils de maçon imigré Italien, rêve, enfant, de devenir artiste peintre. Son père l'inscrit dans la section architecture aux Beaux-arts de Rennes. Le jeune architecte (diplôme en 1945) revient à Brest, ville détruite par la seconde guerre mondiale. L'administration qui gère la reconstruction de la ville recrute des architectes pour éditer des plans à la chaîne et reconstruire vite car les habitants vivent dans des baraques à l'écart du champ de ruines. Les dernières baraques appelées les bidonvilles disparaissent enfin en 1972.

Sa première mission est de rénover le quartier moins atteint de Kergonan. Lui-même installé dans une baraque, cette dernière est atteinte par une poutrelle d'acier lors de l'explosion du cargo norvégien Ocean-Liberty du 28 juillet 1947. L'architecte est ensanglanté.

La tâche se poursuit par des dessins d'immeubles plus ou moins identiques. Les matériaux manquent, l'argent aussi, rien n'est prévu pour la création artistique dont tout architecte rêve, Cortellari le déplore.

Les entrepreneurs déposent quelques échafaudages sur des terrains pour obtenir des subvensions  et dès que les contrôleurs passent leurs chemins, l'échaffaudage est démonté pour être remonté sur une autre parcelle...

Les dommages de guerre versés aux victimes des destructions font l'objet de transactions et de reventes plus ou moins légales...

La cabinet d'artichecte grandit, la ville aussi, l'aisance est acquise. Au résultat, ce sont des milliers de logements construits sur des plans Cortellari.

L'architecte s'intéresse au manoir de Kéroual qu'il rénove et sauve de l'abandon depuis l'incendie planifié par l'armée allemande qui l'avait occupé durant la guerre. Manoir où vécut Louise de Kéroual, envoyée par Louis XIV à la cour d'Angleterre au titre d'espionne. Elle fut la maîtresse du roi Charles II, eut un fils, en fut gratifiée par des titres de noblesse mais se perdit dans de mauvaises fortunes.

Petite revanche du destin, le fils d'Albert Cortellari, Jacques, devient artiste peintre...

La villa de Gorréker en Landévennec est à l'origine la maison privée de l'architecte construite en 1953. Le dessin est très représentatif de l'architecture de l'époque avec son toit plat incliné. L'hôtel Moreau de Roger le Flanchec est élevé dans un esprit similaire.

Sillon et vasière du Pâl

Le moulin à marée du Folgoat

Le cimetière de bateaux

L'escadre de réserve

Les magasins du 19ème siècle

Le passage de Penforn

La petite cale de Penforn

Port Maria

Villa de la famille Crouan puis Farge

Docteur Bavay

Henriette Antoinette Rideau du Sal

L'ancienne abbaye Saint Guénolé

Yann Landevenneg

La maison abbatiale

La nouvelle abbaye de Landévennec

Légende bretonne du moine pétrifié

L'Hôtel Beauséjour

Hôtel La Station

Restaurant Plaisance

L'île d'Arun

L'illustre Pasteur au mouillage

Ecole de Landévennec

La ferme Deomp D'Ar Ger

Rue Crève-Coeur

Maison de l'architecte Albert Cortellari

Rue du Pâl

Hôtel le Repos de la côte

Aménagement des jardins

Landéflore marché aux fleurs

Sculpture d'art moderne en bronze




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.
Un proriétaire immobilier particulier : le docteur Bavay.
Villa de la famille Crouan puis Farge en Landévennec.
L'intrusion du 709th tank battalion.
Des chars fabriqués à Détroit, affectés à Fort Lewis, participent à la libération de la Presqu'île de Crozon.
Photos souvenirs des vacances de femmes des années 30 lors d'une crise d'indépendance. Elles ont passé la nuit à l'hôtel sans époux, quel scandale ! Un tourisme de liberté.
Mathurin Méheut peintre créateur d'images remarquables.
Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



Au delà du bout du monde...

Compatibilité SMS Féminisme