Eglise Saint Magloire en Telgruc-sur-Mer

L'archevêque de Dol Saint Magloire.

Détail du clocher du 17ème siècle.

Le blason des familles Goulaine (lys et gland) et Poulmic (damier) donnateurs. Jean de Goulaine à gauche, Anne de Poulmic, seigneurs de Lanjulitte.
Pierre déplacée en kersanton appartenant bien à l'église d'origine.

Saint Etienne porte une pierre en souvenir de sa lapidation pour avoir blasphémé Dieu et Moïse.

Sainte Barbe.

Le maître-autel du 17ème siècle de Santelli à Landerneau a été touché par le bombardement. Le pavillon central du tabernacle n'est plus. Sinon, la remise en place est à l'identique.

L'église Saint Magloire de Telgruc-sur-Mer semble avoir connu une première version au 16ème siècle puis un remaniement au 17ème siècle et ceci dans un enclos paroissial avec un ossuaire (disparu).

Le bombardement américain de la commune de Telgruc-sur-Mer à la fin de la seconde guerre mondiale a fait tomber les murs et le toit de l'église à l'exception du mur Ouest qui porte le clocher.

L'arc de triomphe eut l'arche de gauche détruite. Au sommet de cet arc une statue géminée de St Magloire côté rue et St Guénolé (dont la tête a disparu) côté église. Cette statue de Roland Doré est une pièce rapportée. Roland Doré (1618-1660) maître sculpteur de Landerneau avait pour spécialité les statuaires des calvaires du Finistère. Il laisse derrière lui une œuvre importante.

La reconstruction dès 1946, sous l'égide de l'architecte Jacques Lachaud (1893-1973), "spécialiste régional des bâtiments religieux", a redonné les volumes initiaux à cette église. La nouvelle église est consacrée le 15 avril 1951 par Monseigneur Fauvel, évêque de Quimper.

La rénovation n'a pu restituer certains détails du monument religieux. Les armes de l'abbé Pierre Tanguy de Landévennec – une colombe portant un rameau d'olivier – était sous le bénitier du porche d'entrée. Une date de 1649 de piédestal intérieur, une date de 1651 sur une fenêtre, l'inscription "GALLOU Fabrique 1701" ont disparu. Une pierre tombale gravée en creux "B ANN 1600 ?ALVEZ" installée en dallage fut "perdue" lors des travaux.

Deux cloches au clocher :
• La petite de 94kg porte mention : "FAITE EN JANVIER 1837 POUR L'EGLISE DE TELGRUC. J'AI ETE NOMMEE JEANNE-URBANE PAR MONSIEUR JEAN KERNEVEZ NOTAIRE A LAMBEZELLEC MARI DE MADAME HENRIETTE SAVINA ET DAME URBANE LE MIGNON EPOUSE DE MATHURIN MORE CULTIVATEUR. MAIRE HERVE SAVINA. ADJOINT CORENTIN MAZEAU. DESSERVANT M. YVES MESANGROAS."
• La grande cloche de 112kg porte mention : "J'AI EU POUR PARRAIN J.C. MORE ET POUR MARRAINE MADAME LOUISE GOURMELEN. MONSIEUR MINGANT RECTEUR. MONSIEUR MERRIIEN VICAIRE. PAROISSE DE TELGRUC 1893."

En 1958, le clocher est fragilisé par l'usure du temps et nécessite une réfection que le maire Mr Bathany parvient à faire aboutir en octobre 1959. On en profite pour électrifier les sonneries : la réalisation est du fait de Mr Bodet. Le 8 juillet 1960, les cloches sonnent grâce à la fée électricité.

Avant l'automatisation, la grande cloche de Crozon sonnait "Laeron tout !" et la cloche de Telgruc répondait "Daou var tri !"

L'arc de Triomphe fut mis en retrait en 1947, lors de sa restauration.

Saint Magloire (Archevêque de Dol au 6ème siècle) et Saint Guénolé (Fondateur de l'abbaye de Landévennec et protecteur des femmes au 5ème siècle) sont à l'origine deux ecclésiastiques venus du Pays de Galle pour christianiser la Bretagne.

Saint Magloire est né en Grande-Bretagne, il se trouve être le cousin de Saint Samson et fut éduqué par Saint Ildut. Après ses études religieuses, il fut ordonné diacre avant d'accompagner Saint Samson dans l'évangélisation de la Bretagne. Magloire prit la succession de Samson à la mort de ce dernier, à l'évêché de Dol durant trois ans avant de se retirer à l'île de Serk qui lui fut offerte par le comte Loïescon pour créer un monastère qui rayonna. Magloire devint "l'apôtre des îles du Cotentin" puis mourut en son monastère vers 585.



Chapelle de Lanjulitte

Eglise St Magloire

Calvaires

Fontaine St Divy

Luzéoc romaine

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Villa Sévellec

Presbytère

Four à pain

Menhirs dolmens

Bombardement du 3 septembre

Blockhaus de Telgruc

Défense allemande de Telgruc-sur-Mer

Menez Luz

Menez Caon

Conserverie "La Telgrucienne"

Gendarmerie

Kerédan



A la une :

Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021