Eglise Saint Magloire en Telgruc-sur-Mer

L'archevêque de Dol Saint Magloire.

Détail du clocher du 17ème siècle.

Le blason des familles Goulaine (lys et gland) et Poulmic (damier) donnateurs. Jean de Goulaine à gauche, Anne de Poulmic, seigneurs de Lanjulitte.
Pierre déplacée en kersanton appartenant bien à l'église d'origine.

Saint Etienne porte une pierre en souvenir de sa lapidation pour avoir blasphémé Dieu et Moïse.

Sainte Barbe.

Le maître-autel du 17ème siècle de Santelli à Landerneau a été touché par le bombardement. Le pavillon central du tabernacle n'est plus. Sinon, la remise en place est à l'identique.

L'église Saint Magloire de Telgruc-sur-Mer semble avoir connu une première version au 16ème siècle puis un remaniement au 17ème siècle et ceci dans un enclos paroissial avec un ossuaire (disparu).

Le bombardement américain de la commune de Telgruc-sur-Mer à la fin de la seconde guerre mondiale a fait tomber les murs et le toit de l'église à l'exception du mur Ouest qui porte le clocher.

L'arc de triomphe eut l'arche de gauche détruite. Au sommet de cet arc une statue géminée de St Magloire côté rue et St Guénolé (dont la tête a disparu) côté église. Cette statue de Roland Doré est une pièce rapportée. Roland Doré (1618-1660) maître sculpteur de Landerneau avait pour spécialité les statuaires des calvaires du Finistère. Il laisse derrière lui une œuvre importante.

La reconstruction dès 1946, sous l'égide de l'architecte Jacques Lachaud (1893-1973), "spécialiste régional des bâtiments religieux", a redonné les volumes initiaux à cette église. La nouvelle église est consacrée le 15 avril 1951 par Monseigneur Fauvel, évêque de Quimper.

La rénovation n'a pu restituer certains détails du monument religieux. Les armes de l'abbé Pierre Tanguy de Landévennec – une colombe portant un rameau d'olivier – était sous le bénitier du porche d'entrée. Une date de 1649 de piédestal intérieur, une date de 1651 sur une fenêtre, l'inscription "GALLOU Fabrique 1701" ont disparu. Une pierre tombale gravée en creux "B ANN 1600 ?ALVEZ" installée en dallage fut "perdue" lors des travaux.

Deux cloches au clocher :
• La petite de 94kg porte mention : "FAITE EN JANVIER 1837 POUR L'EGLISE DE TELGRUC. J'AI ETE NOMMEE JEANNE-URBANE PAR MONSIEUR JEAN KERNEVEZ NOTAIRE A LAMBEZELLEC MARI DE MADAME HENRIETTE SAVINA ET DAME URBANE LE MIGNON EPOUSE DE MATHURIN MORE CULTIVATEUR. MAIRE HERVE SAVINA. ADJOINT CORENTIN MAZEAU. DESSERVANT M. YVES MESANGROAS."
• La grande cloche de 112kg porte mention : "J'AI EU POUR PARRAIN J.C. MORE ET POUR MARRAINE MADAME LOUISE GOURMELEN. MONSIEUR MINGANT RECTEUR. MONSIEUR MERRIIEN VICAIRE. PAROISSE DE TELGRUC 1893."

En 1958, le clocher est fragilisé par l'usure du temps et nécessite une réfection que le maire Mr Bathany parvient à faire aboutir en octobre 1959. On en profite pour électrifier les sonneries : la réalisation est du fait de Mr Bodet. Le 8 juillet 1960, les cloches sonnent grâce à la fée électricité.

Avant l'automatisation, la grande cloche de Crozon sonnait "Laeron tout !" et la cloche de Telgruc répondait "Daou var tri !"

L'arc de Triomphe fut mis en retrait en 1947, lors de sa restauration.

Saint Magloire (Archevêque de Dol au 6ème siècle) et Saint Guénolé (Fondateur de l'abbaye de Landévennec et protecteur des femmes au 5ème siècle) sont à l'origine deux ecclésiastiques venus du Pays de Galle pour christianiser la Bretagne.

Saint Magloire est né en Grande-Bretagne, il se trouve être le cousin de Saint Samson et fut éduqué par Saint Ildut. Après ses études religieuses, il fut ordonné diacre avant d'accompagner Saint Samson dans l'évangélisation de la Bretagne. Magloire prit la succession de Samson à la mort de ce dernier, à l'évêché de Dol durant trois ans avant de se retirer à l'île de Serk qui lui fut offerte par le comte Loïescon pour créer un monastère qui rayonna. Magloire devint "l'apôtre des îles du Cotentin" puis mourut en son monastère vers 585.



Chapelle de Lanjulitte

Eglise St Magloire

Calvaires

Fontaine St Divy

Luzéoc romaine

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Villa Sévellec

Presbytère

Four à pain

Menhirs dolmens

Bombardement du 3 septembre

Blockhaus de Telgruc

Défense allemande de Telgruc-sur-Mer

Menez Luz

Menez Caon

Conserverie "La Telgrucienne"

Gendarmerie

Kerédan



A la une :

Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021