L'histoire de Luzéoc bien avant Telgruc

Le temps d'une villae, puis le temps d'une chapelle, sur les hauteurs de Luzéoc, toute une histoire !

Les pentes de Luzéoc vers la mer sont des terres cultivables ensoleillées, bordées de ruisseaux. Les Romains aimaient les beaux panoramas sur le Cap de la Chèvre.

Le moulin de Luzéoc appartient à une économie du 19ème siècle.

L'empire romain des Gaules est établi en 52 av Jésus-Christ (-52). La presqu'île de Crozon est un territoire de camps avancés romains dont le casernement principal est à Carhaix. Les militaires Romains se mêlent progressivement à la population locale qui y trouve un soutien économique plus qu'utile tant la pauvreté est grande. La colonisation est inexorable et les militaires redeviennent libres de leurs engagements envers Rome après vingt ou trente ans de service. Ils s'installent dans le pays où ils ont fondé leurs familles. Les plus entreprenants d'entre-eux parviennent à se faire construire une villa. Une villa est certes un vaste lieu d'habitation en pierres avec des termes, des cours intérieures, de grandes pièces décorées peintes, dallées... Mais il y a aussi les hangars à grains sur pilotis, les forges éventuellement et plus encore, l'habitat des nombreux serviteurs à l'écart. Une villae (nom gallo-romain) est une vaste propriété terrienne aux allures de village. Il en fut bâti une sur les hauteurs de Luzéoc qui fut le centre économique local et dont toute une population gallo-romaine dépendait.

L'extension de ces villaes s'étale sur le premier et surtout deuxième siècle de notre ère (0 à 199 après Jésus-Christ). Au 3ème siècle, l'empire romain est infiltré par différentes tribus partout sur ses frontières avec plus ou moins de succès de la part des assaillants. La presqu'île de Crozon est attaquée par la mer. Des barbares opèrent des razzias, pillent, brûlent, tuent. Les villas gallo-romaines sont des cibles de choix et les propriétaires ne sont plus des guerriers mais de simples habitants aisés sans défense. La période est aux palissades hissées sur des tertres, les habitations en pleine campagne ne sont plus au goût du jour. Les terres sont plus ou moins à l'abandon. L'éducation s'évapore, le progrès est à l'arrêt, l'empire gaulois (vers 260-273) est en pleine guerre civile, il y a de nouveaux chefs partout.

Luzéoc n'échappe pas à cette déliquescence et la population se retrouve à travailler pour des moyens de subsistances dérisoires. A partir du 5ème et 6ème siècle, la religion chrétienne devient l'église référente et réclame des lieux de culte partout où il y a de la population. Luzéoc a survécu à tous les troubles et vit de la pêche et de l'agriculture, le village est constitué de paysans pêcheurs au service d'une congrégation religieuse qui avait organisé un maillage de redevances. Luzéoc appartient à la trêve d'Argol dépendante de l'abbaye de Landévennec. Luzéoc voit s'élever alors une chapelle au milieu des fermes et des huttes des serfs. Cette chapelle devient un lieu de culte essentiel. Puis, les considérations économiques apparaissent et l'on s'aperçoit que la voie terrestre des échanges commerciaux passe plus au Nord de Luzéoc (Leznoc, Lézuoc... plusieurs orthographes selon les textes et les époques). Chemin de boue mal empierré depuis que l’administration romaine en fut déchargée, mais voie incontournable pour les nobles et les marchands qui ont des intérêts commerciaux. Le hameau de Telgruc (Telgrug, Telehruc) devient dominant avec sa nouvelle église St Magloire du 16ème siècle. Cette montée de rayonnement est avérée au 13ème siècle grâce à la présence d'un recteur de Telgruc qui est sous autorité du clergé et de l'évêché de Quimper et qui est distant de la main-mise de l'abbaye.

La chapelle de Luzéoc est sans doute abandonnée et déconstruite à une date indéterminée mais certaine lointaine. La terre et son ancien cimetière deviennent la propriété du notaire Hervé Savina, maire de Telgruc (19ème siècle) qui fut aussi le propriétaire du presbytère de Telgruc après la période révolutionnaire. Luzéoc connaît un moulin à vent mais a perdu de sa primauté au bénéfice de la commune de Telgruc-sur-Mer dont elle en est devenue un hameau.

L'histoire de la création de Luzéoc est représentative de la naissance de plusieurs villages de la presqu'île de Crozon. La création d'un premier hameau autour d'une villa gallo-romaine; le déplacement géographique (éventuel) des populations pour des raisons économiques... Toutes ces évolutions se repartissent souvent en presqu'île. Morgat fut, par exemple, un port gallo-romain bien plus actif économiquement que Crozon ne l'était avant que des marchands et une petite noblesse ne se sédentarisent au bourg de Craozon. Morgat aussi connut sa chapelle, abandonnée plus tard... Remplacée ensuite, puis déconstruite à nouveau...

13 décembre 1927
Yves Palud, tuteur des orphelins Palud (père quartier-maître, 3094 Cam) au village de Luzéoc en Telgruc est invité à se présenter au bureau de la marine avec une pièce d'identité, pour percevoir au titre de part de prises maritimes, la somme de 2925fr.

30 juillet1937
Monsieur Joseph Moré, 38 ans, marin-pêcheur, demeurant au village de Luzéoc en Telgruc, a porté plainte pour vol de casier à crevettes.
Le casier était resté sur la barque du pêcheur, au mouillage du Caon. Le préjudice est estimé à une centaine de francs.
Le gendarme Le Berre, de la brigade d'Argol mène l'enquête.

Deux faits-divers qui démontrent une activité de pêche dans le village agricole de Luzéoc sans qu'il n'ait eu le moindre port. Tout comme dans bien des villages côtiers de la presqu'île.



Chapelle de Lanjulitte

Eglise St Magloire

Calvaires

Fontaine St Divy

Luzéoc romaine

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Villa Sévellec

Presbytère

Four à pain

Menhirs dolmens

Bombardement du 3 septembre

Blockhaus de Telgruc

Défense allemande de Telgruc-sur-Mer

Menez Luz

Menez Caon

Conserverie "La Telgrucienne"

Gendarmerie



A la une :

La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020