Moulin à vent de Luzéoc

Le moulin de Luzéoc à l'abandon jusqu'en 2015.

Le moulin sans sa coiffe mais avec ses deux meules cerclées de fer à l'étage.

Les deux meules avec l'axe de rotation central qui s'appuie sur un levier dont la hauteur se règle avec un pas de vis. Les meules sont séparées au millimètre selon les besoins de la mouture. La charpente est réalisée par Gilles Morio charpentier amoulageur, qui a offert les meules.

Dès les premiers jours de la mise en place de la coiffe, le moulin de Luzéoc tout beau, tout neuf, a été baptisé par une bruine bretonne incessante. La mer est bien là en contrebas, dans le gris souris  !!! Grande émotion à ressentir pour les amoureux du patrimoine ! Avant même la finalisation du projet, des curieux passent chaque jour devant le moulin et ne peuvent qu'être admiratifs du travail effectué. Un travail pratiquement à l'identique à l'exception d'une couverture en bardeaux de châtaignier au lieu d'un toit en chaume et des portes de 25 centimètres plus hautes pour ne pas à avoir à courber l'échine lors de la visite.

La coiffe a changé de position, les ailes sont face au vent dominant de l'océan. Cette rotation est effectuée manuellement par le meunier.

Le moulin d'origine appartenait à la dernière génération des moulins de la Presqu'île de Crozon construit vers 1835 (un recensement de cette époque atteste de sa présence) et poursuivit son activité meunière décroissante jusqu'en 1914. Le 1er meunier s'appelait Jean Marchadour, époux de Louise Labasque. La famille Marchadour en est propriétaire jusqu'en 1872, puis passe de mains en mains "fréquemment" avant qu'il n'entre dans la famille Kéravel en 1887. Le dernier meunier Yves Keravel décède à la guerre en 1915, son fils Noël Keravel en hérite puis l'activité semble s'arrêter. Les jambages des deux portes du moulin montrent les inscriptions de KAVEL Noël porte Sud et la date de 1887 porte Nord. La dernière famille propriétaire est celle des Nédélec.

Il est en ruine dès 1924. Il semble avoir été maltraité en février 1944 par l'armée d'occupation qui semble le trouver encore trop haut au rique d'être utilisé comme amer.

Il reste cependant une propriété privée jusqu'en 2012. Ensuite devenu d'intérêt patrimonial évident malgré son état de tas de pierre, il retrouve une nouvelle vie, un heureux miracle.

Grâce à l'association Eost, au financement de la mairie de Telgruc sur Mer, aux subventions du Conseil régional, du Conseil départemental du Finistère ainsi que celles de la Fondation du patrimoine de Bretagne et de 146 donnateurs, le moulin de Luzéoc (dénommé à l'origine moulin de Penn ar Stank, car le premier meunier habitait ce hameau) magnifiquement disposé face à la mer, renaît de ses ruines. Il est encore plus beau avec ses voiles camarétoises.

Une magnifique entreprise de valorisation du patrimoine avec un but éducatif et touristique. Repartir du passé avec cette identité locale spécifique pour séduire l'avenir et y trouver un essor économique durable. La renaissance du moulin de Luzéoc reconstruit à l'identique est une démarche qui mériterait d'être multipliée sur la Presqu'île de Crozon. Les touristes veulent voir et se souvenir d'images fortes qu'ils transmettent à leur entourage ou dans les réseaux sociaux. La restauration du patrimoine de la Presqu'île de Crozon est un lourd investissement mais une nécessité pour la survie locale. En laissant tout à l'abandon, la Presqu'île de Crozon devient une terre anodine.

Note publiée le 05/09/2016 par l'association EOST :
A signaler que depuis l'inauguration le 16 juillet, plus de 2 000 visiteurs ont franchi le seuil du moulin pour des visites guidées par les bénévoles d'EOST (mardi, jeudi, samedi et dimanche de 14 h à 17 h et vendredi matin de 10 h à 12 h jusqu'au 19 septembre et seulement les jeudi, samedi et dimanche de 16 h à 18 h jusqu'au 30 septembre. Sans compter le nombre important de personnes qui se sont arrêtées en dehors des horaires de visite pour prendre des photos. Cette fréquentation démontre le bien-fondé de la reconstruction pour l'attractivité de la commune, le moulin étant devenu avec l'église l'un des fleurons de son patrimoine. C'est un témoignage vivant de l'histoire de la commune.

Site Internet de l'association EOST

L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.



Chapelle de Lanjulitte

Eglise St Magloire

Calvaires

Fontaine St Divy

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Villa Sévellec

Presbytère

Four à pain

Menhirs dolmens

Bombardement du 3 septembre

Blockhaus de Telgruc

Défense allemande de Telgruc-sur-Mer



A la une :

Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
Pêche.



Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020