Formation des grottes marines Photos

Une grotte marine, un monde à part.

On peut se sentir petit face à une grotte marine.
(Grottes du Toulinguet à voir absolument.)

La formation d'une grotte marine obéit à des "règles techniques" d'une logique implacable. Ce ne sont pas les sites les plus exposés à la mer qui "fabriquent" nécessairement les grottes marines.

En Presqu'île de Crozon, parmi les 400 grottes marines, nombreuses sont celles qui sont à l'abri dans les anses ou une baie. Ce ne sont pas les falaises aux roches les plus tendres qui sont les plus sujettes à être creusées : une falaise "tendre" s'effrite sur toute sa hauteur.

Une falaise de schiste, de gré, plonge dans la mer de deux manières possibles.

Effet bouclier. (Plage de l'Aber)

• Soit que la falaise se présente avec ses strates (couches) verticales comme des boucliers superposés face à l'ennemie la mer. Dans ce cas, les vagues violentes chargées de galets cognent à la base de la falaise et un morceau bas du bouclier extérieur cède et se disloque en pierres sur l'estran. Avant que la mer ne puisse creuser le deuxième ou troisième bouclier pour créer une grotte marine, c'est l'ensemble du premier bouclier qui glisse et tombe. Les strates entre-elles ne sont pas collées, elles sont justes posées l'une sur l'autre. La falaise aura donc reculé sur son ensemble de l'épaisseur d'une strate.

Les tranches des strates face à la mer, grotte en formation. (Plage du Veryac'h)

• Soit que la falaise présente ses strates sur la tranche de manière plus ou moins verticale. La mer chargée de galets va attaquer les bords des strates qui rappelons-le ne sont pas collées entre-elles. Pire encore, ces strates sont morcelées en pavés, en plaques... Ces couches sédimentaires après s'être durcies ont subi des effets tectoniques qui les ont brisées "en mille morceaux". Tous ces morceaux se tiennent au cœur de la falaise comme des pavés autobloquants mais si l'un se détache, la débandade est proche. L'océan parvient à décrocher "un pavé", puis deux, puis trois... Ensuite, c'est la falaise elle-même qui décroche ses pavés ou ses plaques surtout ceux qui se trouvent au plafond de la future grotte. Dans la voûte de la grotte, au plafond, les blocs de minéraux appartenant à leur strate, se décrochent un à un ou en groupe, car être suspendu dans le vide, sans accroche solide, entraîne forcément une chute.
La mer n'arrête jamais et poursuit son œuvre de sape sans s'occuper des effondrements des plafonds. Ainsi, si les plafonds sont lents à se décrocher, la grotte va en profondeur sous la roche à plusieurs dizaines de mètre parfois un homme peut à peine s'y glisser. Inversement, si les plafonds se désintègrent "rapidement", la grotte marine devient grande comme un hall de gare.

Sur la Presqu'île de Crozon, vous avez à disposition toutes les tailles, toutes les formes, tous les stades de grottes marines. Visite à pied ou par voie maritime, en excursion ou privativement. Certaines grottes sont magnifiques, impressionnantes, torturées, colorées par des algues minuscules ou du fer.

Certaines grottes reproduisent la vie maritime des profondeurs du littoral. Dans des bassins naturels d'eau de mer, au frais, à l'abri de la lumière, au fond des grottes, la faune et la flore prolifèrent. Milieu fragile mais riche d'enseignement.

Attention, une grotte ne se visite pas seul, le milieu n'est jamais complètement sans danger. Si vous êtes randonneur, pensez à connaître l'heure des marées.

Il n'est pas rare qu'une pointe (avancée rocheuse dans la mer) face de la résistance. Le mer poursuit l'érosion sur les falaises à droite et à gauche de la pointe. Dans un deuxième temps, elle profite d'une faiblesse de la pointe et "fabrique" une arche (même procédé qu'une grotte). Arche toute provisoire, dont la voûte va s'effondrer et la pointe deviendra îlot, jusqu'à ce que lui-même soit "arasé" par la mer et disparaisse à jamais. La falaise aura reculé loin derrière avec des effets boucliers ou des créations de grottes diverses. La mer ne se préoccupe pas de sa méthode de progression, elle avance quoiqu'il arrive tant que le climat l'y autorise.

Le climat global influence le niveau moyen de la mer. Durant une période glaciaire, la mer recule au large à 100 km ce qui interrompe la formation des grottes. A réchauffement climatique correspond une montée des eaux, ce qui active le processus d'érosion des côtes et par voie de conséquence la formation des grottes marines. Il est tout à fait possible que les grottes marines de la Presqu'île de Crozon ait été habitées par les hommes préhistoriques à des périodes glaciaires.



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Erosion karstique du calcaire

Effondrement de falaise

Granit rose nomade

Ruée vers l'or - mine d'or à Lam Saoz

Ampélite - pierre noire de Bretagne et d'ailleurs

Monograptidés

Balade côtière en bateau

Dolérite érosion en pelure d'oignon

Hyaloclastite - brèche tigrée de Lostmarc'h

Poudingue ou brèche

Lapiez de Lostmarc'h

Le rocher du Chien Pointe de Dinan

Le rocher de Sevellec-coz

La marmite de géant du Toulinguet - Pen hat

La marmite de géant de Raguenez

Filon de dolérite à la pointe de Kerdra

Mont Blanc 109m

Pli géologique

Grève de Lomergat

Quartz critallisé en rosaces

Filonnet de quartz laiteux

La grotte rose de la Palue

Plis des roches

Formation des grottes marines

Grottes du Toulinguet

Grottes de Kersiguénou, Kerloc'h

Calcedoine rouge, Cornaline

Sill de Dolérite

L'oxyde de fer

Les plages et les vasières explication du rivage marin

Les aiguilles de la plage du Portzic

Kersantite de Crozon - Kersanton

La fabrication d'une île en Bretagne

Tempête de sable éternelle

La grotte Sainte Marine

Mine de fer de Postermen

Les grottes de Morgat

Grotte de l'Eléphant

L'ancienne tourbière de la plage de Morgat

L'histoire du galet gris et blanc

Trilobites - empreintes fossiles

Crozonaspis

Brachiopodes

Empreintes de fossiles

Moulages de tige de Crinoïde

La tête du bolchevick

Le rocher de la plage de Morgat

Le rocher du Lion

Excavations naturelles

Plage suspendue de l'anse de Rostellec

Mer jaune de Morgat

Coulée de terre-glaise

Comment se forme la ride sur le sable – ripple-mark ?

Maisons des minéraux

Scorie de minerai de fer

Le Menez-Hom

Sillon du Fret

Pegmatite

Schiste rouge du Cap de la Chèvre

Sulfates

Bulles dans le sable

27 sites géologiques classés ERB



A la une :

Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019