Le rocher de la plage de Morgat - Hydrothermalisme

Le rocher dépassant de la plage de Morgat est un filon de quartz minéralisé par des oxydes et /ou des sulfures. Les minéraux originels sont actuellement transformés en hydroxyde de fer (couleur "rouille").

Ce type de filon de quartz minéralisé résulte de circulations hydrothermales (fluides chargés de substances chimiques telles que silice, fer, soufre, cuivre, manganèse, mercure... en fonction des roches "lessivées") qui empruntent les fissures ou les zones faillées.

Ces fluides peuvent venir des profondeurs de l'écorce terrestre. Ils sont alors à haute température (bien au delà de 100°) et sont généralement liés à des épisodes de volcanisme locaux.

Ils peuvent aussi résulter de la percolation des eaux météoriques (eaux de pluie) qui s'infiltrent en profondeur le long des zones fracturées en dissolvant et en entraînant les substances chimiques (Si, Fe, Cu,...) présentes dans la roche encaissante. Ces éléments chimiques s'associent sous forme d'oxydes, de sulfures, de carbonates... qui, lorsque la concentration devient suffisante, finissent par cristalliser le long des parois de cavités de taille variables en donnant par exemples les géodes de quartz, de calcite, de barytine...

Sur le rocher de Morgat, on note des surfaces "cariées". Il s'agit du résultat de la dissolution assez récente de minéraux, notamment de chalcopyrite ou de pyrite. Les éléments chimiques ainsi libérés sont recombinés sous forme d'oxydes et d'hydroxydes. La couleur rouge vif du quartz résulte des oxydes de fer. Ces quartz rouges, lorsqu'ils sont usés sous forme de galets, ont parfois été assimilés à de la "cornaline".

Un filon très comparable existe dans les falaises de Raguenez (plage de la "Source" et le long du chemin longeant le ruisseau de Rozan en allant vers l'île de l'Aber). Il est possible et même probable qu'il s'agisse d'un seul et même filon, tronqué et décalé par la faille "Kerforne" (cassure orientée NW-SE qui coupe la presqu'île entre Trez Rouz et Porzhig).

Pour identifier les minéraux originels, il faudrait accéder à des parties non altérées (situées souvent à plusieurs dizaines de mètres de profondeur !).



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Erosion karstique du calcaire

Granit rose nomade

Ruée vers l'or - mine d'or à Lam Saoz

Ampélite - pierre noire de Bretagne et d'ailleurs

Monograptidés

Balade côtière en bateau

Dolérite érosion en pelure d'oignon

Hyaloclastite - brèche tigrée de Lostmarc'h

Poudingue ou brèche

Lapiez de Lostmarc'h

Le rocher du Chien Pointe de Dinan

Le rocher de Sevellec-coz

La marmite de géant du Toulinguet - Pen hat

La marmite de géant de Raguenez

Filon de dolérite à la pointe de Kerdra

Mont Blanc 109m

Pli géologique

Grève de Lomergat

Quartz critallisé en rosaces

Filonnet de quartz laiteux

La grotte rose de la Palue

Plis des roches

Formation des grottes marines

Grottes du Toulinguet

Grottes de Kersiguénou, Kerloc'h

Calcedoine rouge, Cornaline

Sill de Dolérite

L'oxyde de fer

Les plages et les vasières explication du rivage marin

Les aiguilles de la plage du Portzic

Kersantite de Crozon - Kersanton

La fabrication d'une île en Bretagne

Tempête de sable éternelle

La grotte Sainte Marine

Mine de fer de Postermen

Les grottes de Morgat

Grotte de l'Eléphant

L'ancienne tourbière de la plage de Morgat

L'histoire du galet gris et blanc

Trilobites - empreintes fossiles

Crozonaspis

Brachiopodes

Empreintes de fossiles

Moulages de tige de Crinoïde

La tête du bolchevick

Le rocher de la plage de Morgat

Le rocher du Lion

Excavations naturelles

Plage suspendue de l'anse de Rostellec

Mer jaune de Morgat

Coulée de terre-glaise

Comment se forme la ride sur le sable – ripple-mark ?

Maisons des minéraux

Scorie de minerai de fer

Le Menez-Hom

Sillon du Fret

Pegmatite

Schiste rouge du Cap de la Chèvre

Sulfates

27 sites géologiques classés ERB




Une information, une demande :

© 2019