L'histoire du sillon du Fret



Le sillon vu du ciel avec les chantiers naval Stipon - Belbeoc'h - Tertu et l'épave de l'Harmattan.

Le muret du parapet de la route.

Le sillon du Fret à son état d'origine avant que l'homme ne s'en préoccupe pour ses commodités, est un cordon de galets naturel qui sépare une zone humide de la mer entre l'entrée du port et Reun ar C'Hrank. Des courants contradictoires entre la force des marées et la force des rivières se jetant dans la Rade de Brest construisent patiemment des "digues" que les hommes utilisent comme passages parfois. La liaison entre Lanvéoc et le port du Fret peut se faire à pied en marchant sur ce littoral surélevé. Le gain de temps est énorme et évite bien des détours dans des chemins impraticcables. L'utilisation des chemins du rivage est une quasi obligation car ceux sont les seuls non boueux dont l'entretien sous la contrainte des corvées seigneuriales n'est pas obligatoire. Goémoniers et charettes de tous les transports peuvent ainsi passer les rives sans encombres. Malheureusement certaines marées vigoureuses portent atteinte à la stabilité des galets et ouvrent des brèches que les habitants locaux doivent inlassablement réparer parfois plusieurs fois dans la semaine.

Il faudra attendre 1850 pour qu'une route stable soit dessinée sur le cordon par élargissement et rempiérage. Côté mer, il a fallu construire un mur pour eviter un grignotement brutal.

Aujourd'hui, le sillon est une départementale indispensable qui est submergée de temps à autre.

L'étang du Fret quant à lui est précieux, la nature s'y régénère dans un milieu naturel protégé.

La presqu'île de Crozon est familière des sillons : Camaret - des Anglais - Landévennec - du Loc'h...

< >



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Les 27 grands sites géologiques classés Espaces Remarquables de Bretagne (ERB)

Les petites curiosités géologiques à découvrir en randonnée pédestre




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen