Les avions remorqueurs de cibles offraient des bouts

Cible aérienne textile que les Crozonnais surnommaient saucisse. Le manchon de la longueur d'un chasseur bombardier était tiré par un avion d'exercice. Les points blancs sont des obus en cours d'éclatement.

En 1945, la France bien qu'officiellement victorieuse de l'Allemagne nazie est sans moyens défensifs envers un éventuel envahissement Russe. Les aides aux équipements sont américaines et la militarisation de certains sites stratégiques reste dense. La Presqu'île de Crozon a connu après la seconde guerre mondiale l'installation de batteries antiaériennes françaises sur son territoire. Après l'intégration de la France à l'OTAN en 1949, les militaires Français sont priés de se plier aux désidératas américains, ainsi ils sont contraints de maintenir des procédures de défense aérienne et de mettre en œuvre des exercices réguliers afin de maintenir, voire d'améliorer, les performances des dispositifs. Les Presqu'îliens ont connu à ce titre les séances de tir aux canons sol-air vers des cibles aériennes remorquées par des avions peinturlurés de couleurs vives afin que les artilleurs aient une vision claire entre l'avion de remorquage et la cible en traine arrimée par un câble au treuil de l'avion. Les exercices sous le contrôle de la DAT - Défense Aérienne du Territoire - avaient un intérêt très attendu par certains habitants de la presqu'île. La cible légère de la longueur d'un avion ressemblait à une manche à air parfois surnommée la saucisse volante. Les tirs de DCA - Défense Contre Aéronef/Avion - parvenaient tôt ou tard à détruire cette cible qui se disloquait dans le ciel. Immédiatement après, à cette époque, le pilote de l'avion de tractage larguait le filin dont la récupération faisait la joie des habitants au sol. Des centaines de mètres de bout* (cordage), dans un pays de marins pêcheurs, une aubaine après guerre quand tout manquait.

Parmi les avions en usage, le Potez 567 était un avion français dont la version pour l'aéronavale était en mesure de remorquer des cibles. Le Chance Vought F4U Corsair était un avion américain dont quelques exemplaires furent affectés en France et dont certains d'entre-eux furent aussi des remorqueurs de cible, etc...

La formation des artilleurs passait nécessairement par ces exercices de tirs sur cibles mouvantes. Certaines séances se basaient sur des tirs décalés. Les appareils de visée au sol, grâce à un prisme, décalaient l'orientation du tir pour éviter l'avion remorqueur et toucher la cible aérienne dont la distance avec l'avion était parfaitement connue autant que l'altitude de vol.

Les avions remorqueurs de cibles aériennes existent encore, ce sont souvent des sociétés privées qui utilisent des avions civils modifiés pour les exercices des armées.

*Evitez d'utiliser le mot corde en présence d'un marin. Selon la tradition, il existe deux cordes à bord d'un bateau, celle de la cloche, et celle qui pend les mutins. Le bout est le terme maritime de la corde, du cordage, etc.



Après 1945

Chemin des ancres

Aviso

Frégate Primauguet

Frégate Alsace

Bâtiments-école type Léopard

Chasseur de mines type tripartite CMT

Patrouilleur austral Abatros

BATRAL Dumont d'Urville

BCR Marne

Half-track-m3

GMC DUKW 353

Pertuisane

Intrépide

Kiosque

Sémaphore du Toulinguet

Amer de Cornouaille

Amers de la Rade

Répartiteur téléphonique

zone aérienne LF-P 112

Voltigeur Mudry Cap 10

Bout des avions remorqueurs

Terminal pétrolier de l'Otan à Lanvéoc

Hélicoptère Alouette III

Hélicoptère Caïman marine NH90

Vedette de gendarmerie maritime P798

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

La genèse et l'inauguration de l'abattoir de Camaret.
Le vice-amiral Thévenard à la Pointe du Toulinguet et aux alignements de Lagatjar.
Le maréchal Pétain à Morgat.
Louis-Ferdinand Céline décroché pour l'oubli !
Eugène Boudin à Camaret-sur-Mer.
Le danger d'une baïne, que faire ?
Le mangeur d'étamines : le Dasyte émeraude.
Nettoyage par criblage de la plage de Morgat.
Des marques de tracteurs anciens qui n'existent plus ou presque.
Du nouveau dans les orties, le papillon Carte Géographique arrive en presqu'île !
Surf et environnement, un rapport difficile !
Une nouvelle ponte pour les gravelots ! Troisième année de reproduction dans l'extros ! 2 poussins au 2 mai !
Cherche infos sur le "réservoir" de Camaret ! Merci de votre aide.
Les risques technologiques en Presqu'île de Crozon.
Le remorqueur Abeille Bourbon dans l'anse de Camaret.
Les anciennes carrières de la presqu'île.
La batterie de "la Mort Anglaise".
Le monument aux Morts d'Argol : le grand déplacement !
L'histoire des échaliers des enclos paroissiaux.
La position allemande du Marros pour défendre le pont de Térénez.
Les urinoirs d'Argol, une affaire d'Etat !
La géomatique surveille le recul des falaises en presqu'île de Crozon.
Les vapeurs du transport aérien, une calamité que les anciens avaient prévue.
L'activité humaine contre nature : fauchage des prunelliers et polystyrène indésirable.
Araignée Epeire concombre : la belle verte !
Fourmi, le genre Formica.
L'affaire de la rampe (rue) de la Montagne enfin éclaircie.
Flakartillerie légère et mobile.
De la grande guerre au tir aux poulets, l'histoire du canon de 32cm de Roscanvel.
Tournage d'un film policier à Morgat avec la célèbre vedette Suzanne Grandais.
Le bois du Kador, son histoire pour préparer sa découverte.
Un crime de guerre ordinaire resté impuni.
Le pré, la rue, le Grand Café du Luxembourg.
Garenne Goarem, les lapins du moyen-âge.
La répartition des algues.
Les limites élastiques de la commune de Camaret.
Bientôt le départ de la Grive Litorne.
Les victimes du cuirassé Danton.
L'Atalante d'Ifremer.
La batterie du Portzic "effacée" par une table de pique-nique.
Le sup foil est bien là à  Crozon !
Sensations fortes au rocher de la Cormorandière.
Les vestiges d'un poste de télémétrie Audouard à la Pointe des Espagnols.
Les défenses allemandes de Morgat.
Le radar pédagogique moins innocent qu'il en a l'air.
Un patrimoinne militaire sous-estimé : "la Vieille Batterie" du 17ème siècle.
Regelbau 667.
Une ancienne batterie française devenue allemande : Pourjoint.
Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021