Moulin à eau du Val en Roscanvel

L'une des deux meules striée pour expulser la farine.

Le cercle de métal entoure la meule pour éviter qu'elle ne se brise. La seconde meule est en miettes à l'extérieur du moulin.

L'axe en bois de la roue du moulin passe par le fenestrou. A chaque extrémité, une tige métallique ronde qui pose sur une pierre. Au premier plan les encoches d'usure. Dans la fosse, l'eau circulait pour faire tourner la roue.

Des charrettes de blé ont circulé sur le chemin qui borde le ruisseau. Des charrettes de farine en repartaient.

Le moulin à eau du Val proche du fort de la Fraternité et voisin du moulin à eau de Quimpérou est une ruine de charme dont les pierres assemblées à la terre ont été hourdies au début du 18ème siècle et qui sait peut-être avant. Les archives du 18ème en font mention comme s'il datait déjà.

Un moulin à eau au creux de la petite vallée d'un ruisseau qui provient du nord de la pointe de Roscanvel et qui se jette à deux pas de là, dans la mer au pied du fort de la Fraternité.

Un moulin à eau était utilisé à titre complémentaire d'un moulin à vent lors des tempêtes ou de l'absence de vent. Le ruisseau était partiellement capté pour en recueillir l'eau que l'on faisait ensuite écouler sur la roue avant de fuir vers le ruisseau à nouveau. Les inconvénients majeurs des moulins à eau, surtout en Roscanvel, étaient le faible débit de l'eau et la nécessité d'entretien du cours d'eau sur des distances importantes. A la fin du 19ème siècle la commune n'était guère enchantée de maintenir le ruisseau en état pour le bien-être du propriétaire du moulin de sorte qu'il devint inutilisable et tomba en ruine.

Ce moulin a trois siècles...

Le moulin fonctionnait comme ci-dessus. L'eau du ruisseau conduite dans une goulotte de bois tombait sur la roue qui se mettait à tourner, l'axe de celle-ci allait jusqu'à la meule de pierre qui broyait le grain à l'intérieur du moulin.

A la retenue d'eau du ruisseau en amont du moulin, une pierre tombale brisée en schiste portant :
"ICI REPOSE
Le corps de Marie Rose
LE BALCH veuve de
Jacques Marie KESCAVEN
décédée le 18 février 1884
âgée de 64 ans"

Ce vestige d'une sépulture funéraire proviendrait du cimetière de Roscanvel de l'enclos de l'église. Un cimetière déplacé entre 1887 et 1897 pour raison sanitaire. Les sépultures contaminaient la source d'eau potable voisine de la fontaine de Saint Eloi. Les familles furent autorisées à récupérer des sépultures. Cette pierre tombale partielle est abandonnée sur les terres de la famille Le Balch dont l'un des membres fut le second propriétaire du moulin et son rénovateur sous la forme qui subsiste aujourd'hui. Les deux perforations carrées recevaient un crucifix en fer forgé.

Moulin à eau de Quimperou en Roscanvel

Le moulin de Quimpérou est un moulin à eau accroché à un rocher qui lui-même voit passer le même ruisseau que le moulin tout proche du Val. Moulin en ruine du 18ème siècle ayant bien entendu appartenu à la noblesse locale dont le dernier noble propriétaire (Jar du Clesmeur) fut poliment conduit à Brest en 1795 par le premier maire de Roscanvel, Thomas-Louis Le Mignon, afin d'éviter que les paysans ayant entendu parlé de la révolution et de la suppression des privilèges de la meunerie ne lui règlent son compte.

Le moulin de Quimpérou tombera dans les mains d'un "investisseur" comme tous les autres moulins de la presqu'île. Ces nouveaux affairistes auront la main mise sur le commerce de la farine n'améliorant en rien la situation des paysans. Une source jaillit encore à ses fondations semi-circulaire sur le mur Ouest.

L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.



La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Epave de véhicule

Fontaines et lavoirs

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Cimetière déplacé

Réfugiés Républicains Espagnols

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

Ruines de Trévarguen

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Rue de Peisey-Nancroix

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Presbytère

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Villa Trombetta

Maître des barques

Les ancres

Rocher Lieval

Cale de la route-digue

Chantier Naval Auguste Laë



A la une :

Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Pêche.
Le port du Fret.





°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021