Etre enterré à Roscanvel, au cimetière changeant

Comme tout cimetière d'antan, celui de Roscanvel entourait l'église d'origine... Bien davantage d'ailleurs. Les premières sépultures furent installées sous le dallage de l'église même mais cela occasionna des relents pestilentiels et de l'instabilité dans les sols. On accepta de se faire enterrer à l'extérieur de l'église mais à la condition d'être au contact des fondations de celle-ci... Des fissures apparurent dans les murs de l'édifice sacré alors on accepta, en grande résignation, d'être enterré aux abords seulement... Les tombes s'additionnèrent autour de l'église mais le manque de place se fit sentir dès 1855. Par malchance, l'église réclamait des travaux non financés, la cale du bourg était un chantier en prévision qui tardait, une nouvelle école était nécessaire... Les années passèrent... La cale fut réalisée en 1881 et l'école en 1883...

Comme le sort s'acharne parfois, le ruissellement des cadavres, par le biais d'une source souterraine, amenait des eaux sanitairement impropres à la consommation à la fontaine St Eloi, seul lieu de puisage du bourg. Le maire Hippolyte Madec prit les choses en main, achèta des terrains à des particuliers pour 25 francs l'are et fit murer le nouveau cimetière dans les règles admises alors. L'administration sanitaire s'en mêla enfin, les épidémies faisaient peur, il fallut déménager le cimetière, ce qui se réalisa à partir de 1887... Partiellement seulement, pour les tombes récentes. Les plus anciennes furent démontées en leurs plus belles pierres et leurs statuaires les plus ornementaux et c'est ainsi que partout en Roscanvel dans les maisons d'aujourd'hui, des éléments funéraires sont insérés dans les façades, des pierres tombales sont devenues des tables de jardin, des gués de ruisseau, des décorations de fontaine – fontaine du Ménez, fontaine de Kerguinou... De la récupération tous usages  et pas seulement, certaines familles ont déterré les ossements de leurs aïeux, effarés qu'ils étaient par le transfert satanique, pour les enterrer dans leurs terres avec la pierre tombale d'origine ou sans !

Le mauvais sort ne lâcha pas prise, enraciné qu'il est. Le nouveau cimetière (celui d'aujourd'hui) était fort mal placé car une source souterraine amenait elle-aussi des eaux putrides à la fontaine. Seule la tardive eau courante de l'après guerre chassa la malédiction. Les morts ne dérangent plus désormais et la suppression du cimetière initial fit place à une grande route bien nécessaire avec la venue des premières automobiles.

L'ancien cadastre montre que le cimetière (261) se trouve sous plusieurs chaussées actuelles tout autour de l'église (262) et de son ossuaire (disparu). Parcelle 263, le presbytère avec la grange  du bord de route qui a été rasée pour élargir la route principale. La drapeau sur le clocher représente un mât à  pavillon de l'armée. Pratique courante que d'user des points hauts à des fins militaires.



La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Epave de véhicule

Fontaines et lavoirs

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Cimetière déplacé

Réfugiés Républicains Espagnols

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

Ruines de Trévarguen

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Rue de Peisey-Nancroix

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Presbytère

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Villa Trombetta

Maître des barques

Les ancres

Rocher Lieval

Cale de la route-digue

Chantier Naval Auguste Laë



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021