Curé et chanoine Joseph Bossennec

Le Chanoine Joseph Bossennec porte la maquette de l'église Saint Rémi(Rémy).

Le sculpteur Eugène Quintric réalise en 1939 un statuaire mortuaire à l'effigie du Chanoine Joseph Bossennec. Les Camarétois souhaitent remercier l'instigateur de la nouvelle église Saint Rémy qui s'est tant démener pour trouver les financements.

Le chanoine honoraire (titre honorifique 1931) Bossennec (1866-1938) porte une chape liturgique agrafée par-devant utilisée lors des bénédictions solennelles.

Cet homme né à Ploaré (commune de Douarnenez) hésite entre le métier de pêcheur ou vivre une vie d'ecclésiastique. Joseph Bossennec choisit d'être un homme d'église sous le ravissement de sa mère qui l'y encourage. Durant ses études, il sauve de la noyade un enfant en bord de mer et reçoit à ce titre la médaille du sauvetage.

Prêtre en 1880, il veille aux problèmes de la pauvreté dans son quartier d'origine et plus tard, il aplanit les tensions entre laïques et pratiquants. Le curé est animateur de la Congrégation des Enfants de Marie à Lambézellec. Il se propose d'être secrétaire de mairie durant la première guerre mondiale à Langolen et enfin rejoint Camaret en 1917 pour devenir le "prêtre des marins" en tant que recteur dès le 01 janvier 1918. Il passe tant de temps sur les quais auprès des marins que son surnom vient tout naturellement "Tonton Jos". Il parle le langage des pêcheurs, la cigarette au coin des lèvres, souvent éteinte. Lors de ses prêches, il n'hésite pas à utiliser le vocabulaire maritime.

Cet homme d'église laisse derrière lui un bon souvenir, une rue à son nom devant le cimetière de Camaret-sur-Mer dans lequel il est inhumé en bonne place.

Joseph Bossennec :
1890 - prêtre et vicaire à Guengat
1894 - vicaire à Lambézellec
1911 - recteur de Langolen
1918 - recteur de Camaret
1931 - chanoine honoraire

Découvrir

Pointe de Pen-Hir

Pointe du Grand Gouin - du Couvent

Corps de garde du Gouin

Arche de Camaret

Chanoine Bossennec

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Fresque murale Sevellec Henriot

Grue à mâter d'armement

Phare du Toulinguet

Port de plaisance

Brise-lames du port Vauban

La vague artistique 19-20ème

Quai Gustave Toudouze

Quai Kléber

Etang de Prat ar Pont & submersions

Quai Téphany

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Tour Vauban

Villas maisons hôtels

Chez Mémé Germaine

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Fontaines



A la une :

Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021